Poésies Érotiques – IX – par Pierre Louÿs

Poésies Érotiques – IX – par Pierre Louÿs

Tu sais, ma grande sœur ? eh bien
Quand elle baise avec mon frère,
C’est par le trou de son derrière
Qu’elle s’y prend, la propre à rien !

Pas plus tard qu’il y a une heure,
Je les ai bien vus tous les deux.
Il y graissait le trou merdeux
Tout doucement avec du beurre.

« Viens ! qu’elle a dit. Viens, cochon !
Fous-moi la pine au cul, bien vite ! »
Et pendant qu’il fourrait sa bitte
Il la tenait par le nichon.

Ce contenu a été publié dans Histoires, Poèmes, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.