L’amie d’Emmanuel – 2 – A l’hôtel par Emmanuel de Marseille

Comme vous le savez maintenant, j’ai connu une super travestie en 1993 que
j’ai fréquenté pendant 7 ans passés. J’ai tout un tas d ‘histoires à
raconter, et la je voudrais narrer un épisode particulièrement coquin,
sensuel, et romantique.. Comme quoi, le romantisme va très bien je trouve
avec le sexe, même hard.. C’est ma position, vous n’étés pas obliges de la
partager; ce qui est bien, ici, c’est que nous sommes en liberté, à partir
du moment ou nous respectons les règles du jeu fixées par le webmaster, ce
qui me semble tout à fait normal
Bien, foin de baratin..

Je me retrouve dans la ville de ma bien aimée, dans la chambre de mon
hôtel – très pratique l’hôtel se trouve à une centaine de mètres de sa
maison et me permet de dormir tranquillement quand je sors de chez elle vers
les 3 ou 4 heures du mat!
Je suis dans la salle de bains en train de parfaire ma propreté – comme
l’auteur de ce site, je n’ai rien contre les expériences scato, mais ce
n’est pas mon truc non plus – surtout qu’avec mon amie, nous avons des jeux
de plus en plus « profonds »; Une hygiène parfaite est donc absolument
obligatoire; et puis on aime trop se faire des supers feuilles de rose..
Bien; je me retrouve dans ma chambre, propre comme un sous neuf, parfume
juste ce qu il faut et bien habille.. Car ce soir, nous sortons; il est 20H
lorsque je me présente devant sa porte; je suis en bas devant la maison; la
porte s’ouvre et me voila dans l’escalier. Au premier la porte s’ouvre et je
vois ma bien amie me sourire, me complimenter sur ma tenue, et m’engueuler
pour le léger retard – je devais arriver vers 19H30 -
Le changement, c’est que le baiser est bien plus voluptueux que la première
fois; nous nous gobons les langues, et dans nos bouches il se passe des
trucs pas possibles ; je sens que je bande illico, et je sens que sous la
robe de mon amie, il se passe aussi de drôles de choses : un énorme gourdin
me frotte la cuisse. Je quitte à regrets sa bouche et le détaille : hmmmm
lui dis-je, que tu es belle!! Jugez plutôt : des cheveux longs naturels
bruns qui lui tombent légèrement
Sur les épaules, avec une jolie mèche sur le côté; elle est maquillée
simplement, ses yeux ressortant sous ses coups de crayon habiles, sa bouche
aux lèvres pulpeuses délicatement colorées; un vrai régal pour les yeux;
elle porte une belle robe très courte, avec un dos nu plongeant, faisant
ressortir son bronzage ( elle passe ses journées en bord de mer ); elle est
vraiment très belle et même si elle n’a pas de seins, on sent pointer ses
tétons sous le décolleté.
Elle me dit d’un seul coup avec sa voix rauque de belle travestie hyper
féminine :

- Déshabille-toi, j’ai super envie de toi;

en deux secondes mon jean est à mes pieds avec ma chemise ( elle aime que je
laisse les affaires par terre, ça lui donne l’impression de me violer, ce
qui ne me déplait pas du reste)
Elle me dit d un ton sec :

- Mets toi a genoux sur le fauteuil blanc, et ouvre-toi !

Je m’exécute en un clin d oeil, je suis sur le fauteuil, penche en avant, ma
tête par-dessus le dossier, mes fesses en position.. J’entends:

- Tu as vraiment un beau cul, salope »

et puis je sens son souffle chaud sur mon épaule, pendant que son sexe me
prend avec douceur, mais sans ménagement; elle rentre à fond en moi et
commence des va et vient qui me rendent fou immédiatement
Sa voix chaude dans mon oreille me susurre « t’excites, hein, ça t’excite, tu
aimes, hein??? »
Je m’entends répondre un oui qui dure une éternité, et devant cet
acquiescement qu’elle attendait, la voila qui redouble d’ardeur dans mes
fesses. Sa belle queue dure et épaisse me fait du bien, si vous saviez, je
suis déjà au 7eme ciel et la soirée n’a pas commencée…

Cela dure quinze bonnes minutes, et d’un coup, elle sort de moi
se plante devant moi, me retourne et me donne son sexe à lécher, ce que je
fais avec la plus grande application. Je suis tellement propre que sa divine
queue sent le savon.. mêlée de son odeur propre et naturelle; Un vrai
délice.. Elle m’arrête, ne voulant pas déjà jouir.. Elle me demande de me
rhabiller et est déjà en train de nous servir deux coupes de champagne
glacé, comme nous l’aimons tous les deux.
En buvant, on se fixe dans les yeux, elle me parle de plein de choses, dans
sa caravane qu’elle possède et qui se trouve dans l’Hérault, de ses parents,
d’un ami qu’elle me présentera bientôt.. etc etc.. le temps passe vite et a
21h nous décidons de sortir…

Nous voila dehors, mains dans la main.. Elle est grande 175 environ, et avec
ses talons de 5 à 6 cm, elle est à ma hauteur.. Sa taille ne gène pas sa
féminité bien au contraire; dans la rue, elle marche avec des allures de
mannequin, vraiment superbe; je peux vous dire que je suis hyper fier de
l’avoir a mon bras, et qu’elle est ma foi pas mécontente de s’afficher ainsi
en ma compagnie. Nous nous dirigeons vers sa voiture, une Clio 16S en
parfait état; elle m’ouvre la porte et va s installer au volant ( j aurais
plus tard l’occasion de la conduire plusieurs fois) elle met le moteur en
marche ; un très joli son remplit l’habitacle, je mets ma main sur son entre
cuisses, et la, immédiatement, elle écarte, et ma main se retrouve sur son
sexe qui a retrouve tout son « potentiel » sous mes caresses savantes;
d’ailleurs, elle me regarde en souriant et me fait un « hmmmmmmmm » très
révélateur de son état à cet instant

Nous arrivons au restaurant, elle essaie tant bien que mal de remettre son
sexe dans le string; un chasseur vient récupérer la voiture, nous ouvre les
portes et nous pénétrons dans ce très bel hôtel restaurant très connu de la
ville; La table numéro 1 a été réservée par mes soins ; elle s’installe dans
un canapé très confortable et me voila face à elle; nous allons passer deux
heures très romantiques a déguster du poisson finement préparé et présenté,
servi avec un excellent vin blanc de Provence. Le temps passe à une vitesse
folle – elle me susurre

« tu te rends compte, ces gens, s’ils savaient »

mais ils ne savent pas justement et c’est cela qui est fabuleux ( tous ceux
qui ont eu la chance de dîner avec une belle femme du troisième sexe me
comprennent et savent de quoi je parle ) sous la table son admirable peton
est sorti de son écrin, et se trouve sur le mien à caresser l’intérieur de
ma jambe de pantalon.. Je ne vous dis pas comme c’est bon; je la regarde
dans les yeux – j’adore cela et elle aussi – et nous devisons de tout et de
rien Elle m’avoue sa passion pour le stylisme dans la mode et me dit qu’un
jour elle me montrera ses idées et son travail ; je lui tiens la main
pendant qu’elle s’exprime, nous sommes un couple amoureux aux yeux des gens;
c’est vrai qu’il y a un sentiment déjà fort qui nous unit
Nous sortons du restaurant vers 23H30 environ, et la, elle me lance

« on rentre, j’ai très envie de toi »

… c’est moi qui aurais du dire cela, me dis je, in petto. Elle a été plus
prompte.

Là, elle me fait monter et reprend sa place au volant; c’est elle qui met ma
main sur son sexe, déjà (ou encore je ne sais plus…) tout dur et elle le
sort de son entre cuisses.. Je ne sais pas ce qui me prend, mais je ne peux
résister, et pendant qu’elle conduit – fort bien et plutôt vite comme
j’aime – je me mets à la sucer… elle me fait des :

« hmmmmmm vas-y salaud, suce-moi.. Tu aimes ça t’excite hein??? » Et nous
voila arrives très vite devant sa maison;

elle gare l’auto, me prend la main et nous voila en un clin d’œil dans son
salon.
Elle me demande de me déshabiller à fond et de vérifier ma propreté parfaite
dans la salle de bains; ce que je fais tres rapidement puisque vous le
savez, je suis tres propre;
Elle me demande de rester dans la salle de bains porte fermée; j’obéis; au
bout de dix minutes environ, elle m’ordonne de venir; j’ouvre la porte, et
la, que vois-je au milieu du salon, à; un bon mètre du sol ?? Un sling !!!!
J’en avais entendu parler, mais n’avais jamais vu ça.. C’est en fait comme
une chaise suspendue, en cuir noir. Le siège se trouve idéalement situe, et
il est accroche au plafond par quatre crochets qui soutiennent quatre
chaînes venant aux quatre coins du sling.. C’est très sexe et très
excitant.. Elle me regarde en riant et me dit:

« tu veux l’essayer?? Tu peux y aller, c’est solide… »

elle rit de plus belle, et d’un coup me prend la main et m’installe sur le
sling.. C’est la que cela se corse.. Elle écarte mes jambes au max, et les
attache sur les deux chaînes de devant et attache mes bras sur les chaînes
arrière..
Je suis lie sur cette chaise en cuir, très bien assis ma foi, mes fesses se
retrouvant sur l’avant, mon anus déjà ouvert.. elle se met devant moi et me
fait: « Tu sais que tu es pas mal comme ça?? » Elle disparaît et revient avec
quatre ou cinq godes tous différents: Elle commence à me prendre en me
parlant (elle parle beaucoup et dit ce qu’elle fait, ce que je trouve très
excitant ) avec un gode de 20X5, pour commencer, précise-t-elle !!!
Puis, elle enlève le gode, et je sens son sexe m’envahir d un coup; c’est
autrement plus agréable, et la belle me pilonne pendant un bon moment en me
disant plein de trucs horribles et extrêmement excitants.. Elle s’arrête
nous faisons une pause, avec évidemment deux coupes de champagne; dans ma
position, ce n’est pas si facile, mais elle m’aide à boire et j y arrive
quand même. 10 minutes se passent, elle me dit de fermer les yeux; je
ressens immédiatement une forte douleur au niveau de mon anus: elle est en
train de me mettre un gode d’au moins 25 26 X 6 ou 7 – je ne sais pas
préciser davantage et en plus j’ai du mal à le voir mais je le sens bien
croyez-moi; elle me demande fermement de me taire, et me l’enfonce doucement
mais sûrement.. Elle fait des mouvements de va et vient, me dit des choses
très obscènes, elle me dit qu’elle s’éclate, et soudain, elle m’assure que
le gode est à fond dedans; effectivement, je ne touche plus que les
testicules qui sont restées dieu merci a l’extérieur !

J’ai mal mais en même temps, un plaisir fou m’envahit car je sais qu’elle
apprécie ce qu’elle me fait et qu’elle y prend beaucoup de plaisir, elle
aussi.
Elle recommence ses va et vient.. Puis retire le gode, et prend sa place..
Je sens à peine son sexe qui pourtant est gros et épais ( environ 19X5 )
mais qui n a évidemment rien à voir avec le gode.. Elle me prend très hard,
la, sans aucun ménagement, le passage est vraiment bien fait, et la position
est géniale elle est magnifique, debout, sa queue plantée dans mon anus,
comme dans une chatte béante..
Elle me pilonne, halète, me parle me dit des choses que je ne comprends pas,
me traite de salope, me baise ; si vous saviez le bonheur…… la je suis
vraiment heureux, et j’aimerais rester comme cala pendant des heures.. Mais
hélas, elle me dit d’un coup:

« je vais jouir, tu veux?? »

Je ne peux dire non, et d’ailleurs j’ai très envie de sa semence en moi.
Alors, elle me fixe dans les yeux, et me dit en rapprochant son visage du
mien :

« salaud, tu me fais jouir… »

et la, dans un râle ininterrompu, elle déverse sa semence dans le creux de
mes reins… La, je dirai que la sensation ( quand on est sur de son
partenaire évidemment ) est absolument extraordinaire, il y a une parfaite
harmonie entre cette femme qui n’en est plus une, et son amant, que je suis,
qui n’est plus vraiment un homme, non plus.. Mais bon?? le plaisir, l amour,
la tendresse, tout cela, c’est vraiment ce que je ressens à cet instant et
je jouis violemment et cérébralement en même temps qu’elle…
Nous restons un moment sans bouger.. Elle me détache et nous nous retrouvons
à nous embrasser au comptoir de son bar… avec du champagne.. hmmmm que
c’est bon…
Je reste encore trente minutes avec elle, et nous décidons à regrets de nous
séparer en se promettant que ça sera encore plus chaud la prochaine fois..
Je me demande à cet instant ou elle va chercher tout ça, et ce qu’elle va me
préparer..
Mais cela, c’est une toute autre histoire.

Merci de votre attention et à la prochaine fois
(je reprécise que tout ce qui est décrit dans cette nouvelle est
complètement et rigoureusement vrai et s’est bien passé)

Je sais je sais : je suis un heureux homme

A bientôt

Emmanuel
emmanuel.13@wanadoo.fr

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>