X à trois par Daniel_G

Je ne sais pas si je vous ai raconté…
…La fois ou j’ai pu goûter le plaisir a trois.

C’était il y a quatre ou cinq ans (avant la peur du bug de l’an 2000). Je
suis informaticien, et comme tous ces gens, lors de réunion de famille, il y
a toujours un cousin, un oncle, un copain du cousin … qui vous demande
comment faire tout un tas de choses sur son P.C.

Un couple d’une cinquantaine d’année, que je ne connaissais pas vraiment, me
demanda de lui donner des cours d’informatique, ce que je fis avec plaisir.
Le premier soir, tout se passa normalement, lui était très attentif, elle
peut-être un peu moins, a peine avait elle tendance a se frotter contre moi,
mais je n’y prêtais pas attention.

La semaine suivante, la leçon d’informatique se passa sans problème
particulier, excepté le fait qu’elle ne portait pas de soutient gorge sous
son tee-shirt, et j’ai pu avec plaisir voir que les seins étaient encore
bien fermes.

La troisième : mise en place d’Internet et explication sur la façon de s’en
servir. Nous passâmes deux bonnes heures là-dessus (petit détail qui a son
importance : toujours pas de soutient gorge, mais qui plus est, le tee-shirt
étant plus évasé, je pouvais apercevoir sa petite culotte lorsqu’elle se
penchait)
Ils me questionnèrent sur les sites à caractère pornographique, nous
visitons un site, regardons les photos, je les regarde discrètement afin
d’épier leur réactions, cela a l’air de les émoustiller.

-  » Comment faire pour envoyer nous aussi des photos sur Internet ? » me
demande-t-elle
-  » L’idéal étant de prendre des photos numériques, de les transférer sur
votre P.C, et de les envoyées  »
-  » Chéri, demain tu achètes un appareil, on fera des photos « .

La semaine suivante, je retourne chez eux (Ils s’appellent Pierre et Annie)
Annie me dit d’entrée de jeu que Pierre ne sait pas se servir de son
appareil, il a bien pris des photos, mais ne sait pas transférer.
Petite formation sur son appareil, je peux apercevoir Madame dans certaines
positions assez soft, lui par contre a posé nu en érection.

 » Bel engin ! » lui dis-je
 » Merci du compliment, vous appréciez ?  » me dit-il
 » Pas spécialement, mais je sais reconnaître  »  » Vos photos sont pas mal,
mais manque de piment !  »
 » Bien sur, l’idéal, c’est d’avoir un photographe  » me dit Annie.
 » Si vous le voulez bien, je peux être celui-ci ?  » (me rincer l’œil n’était
pas pour me déplaire)

Je pris cinq photos d’Annie (peut-être pas très artistiques mais
suffisamment subjectives pour nous
Titiller le bas du ventre, j’étais d’ailleurs très serré dans mon ‘Couilles
croisées de chez …’
Quand je pris Annie en train de sucer Pierre, j’ai été obligé de mettre la
main dans le pantalon pour
Mettre mon sexe à la verticale, Pierre me dit

 » Ca excite , Hein ?  »

Annie rétorqua

 » Enlève ton pantalon, tu sera plus à l’aise « , ce que je fis, Annie me
regarda et dit a son homme
 » j’en lécherais bien une autre, et même les deux en même temps  »
 » Approches  » me dit Pierre, ajoutant  » si tu n’y vois pas d’inconvénients,
moi non plus « .

Tu parles ‘Charles’, je tendis ma bite à Annie qui se l’enfila d’abord
délicatement, puis me branla plus vigoureusement, et passa d’une bite à
l’autre.
Pierre s’assit sur le canapé, Annie s’enfourcha sur son pieu bien gonflé,
mais face à moi.
Je me mis a quatre pattes et lui léchais le clito pendant que Pierre la
fourrait.
Soudain, pendant que ma langue tournait autour de son bouton d’amour, la
bite de Pierre sorti du fourreau et je la pris dans la bouche, mouvement de
recul de ma part, j’attrape le sexe de Pierre prêt à le remettre dans le
trou qu’il n’aurait pas du quitter, et puis peut-être machinalement, l’ayant
toujours dans la main, je passe ma langue dessus ;

 » Ma foi , c’est pas dégeu ‘çà  » lui dis-je
 » Continue alors  » me lance Pierre, et me voilà en train de tailler une pipe
à un mec pour la première fois de ma vie.

Un peu plus tard, nous avons changé de rôle, et c’est Pierre qui me suça,
puis nous avons décidée de prendre à deux la charmante Annie, comme j’étais
l’invité, Pierre me dit

 » A toi le cul, moi je prends la chatte  »

J’étais tellement excité, et lui aussi, que nous ne sommes pas rester très
longtemps dans les deux trous, mais nous avons éclaboussé les reins d’Annie.
Nous avons recommencé, mais ‘Çà’ c’est une autre histoire.

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>