Séance de bronzage par Julien03

Salut tout le monde, au fait, je ne me suis pas présentée la dernière fois,
je m’appelle Catherine, j’ai 18 ans, j’ai des cheveux châtains bouclés qui
descendent un peu plus bas que mes épaules. Je mesure 1m 65, je ne me trouve
pas trop moche, je ne suis ni obèse ni mannequin, mais je me plais et c’est
ça qui compte !

Depuis une semaine, je suis toute seule chez moi, ma mère et mon frère sont
partis en vacances chacun de leurs cotés quant à moi, je pars demain pour la
Grèce. Je me réjoui vraiment car je pars dans l’appartement de mon oncle, il
me le prête, sympa non ?

Toujours est-il, qu’il fait aussi chaud qu’en Grèce aujourd’hui, du moins,
j’en ai l’impression ! Après avoir déjeuner, je décide d’aller me relaxer
sur ma terrasse pour peaufiner un peu mon bronzage en espérant ne pas
débarquer en vacances blanche comme une russe ! Je monte dans ma chambre, me
déshabille, ouvre ma garde-robe, et je me rappelle que trois de mes maillots
sont déjà dans ma valise, quant au 4e, je l’ai prêté à une amie, et je ne
pense pas le revoir de sitôt ! Tant pis, on bronzera en petite culotte !

Je descends donc avec sur moi, une culotte bleue ciel et un t-shirt blanc
sur ma terrasse. De là où je suis, seule ma voisine peut me voir et encore,
il faut qu’elle sorte dans son jardin et il y a peu de chance, à mon avis
elle fait sa sieste vu la chaleur ou bien elle m’espiègle encore mais ça je
m’en fou, j’ai l’habitude ! Je dépose mon magazine et ma crème solaire et
décide tout d’abord de faire un petit plongeon dans ma piscine pour me
rafraîchir. Je garde quand même mon t-shirt, car là, tout le pâté de maisons
peut me voir (ce n’est pas que ça me gêne, mais je n’ai pas envie que tout
le monde regarde ma mère bizarrement chez le boulanger) ! Plouf…… Je remonte
à la surface, regarde ma poitrine et me dit qu’avec ou sans t-shirt, c’est
pareil. Je l’enlève donc (désolé maman !!!), fait 2 ou 3 longueurs et puis
je sors. Je m’allonge sur mon transat et en 5 minutes, je suis sèche, le
soleil tape vraiment fort ! Je prend ma crème solaire (je n’ai pas non plus
envie d’arriver comme un homard en Grèce !), je commence à m’en mettre dans
le dos comme je peux, j’en dépose 2 petits trais sur mes seins, et je m’en
étale sur ma poitrine, le ventre, mes cuisses, mes jambes mes pieds, bref
partout… ça me rappelle la crème au chocolat, l’autre fois dans ma cuisine
(voir : tâches ménagères). Toutes ces pensées m’excitent un peu quand même,
et cette excitation me donne envie de pisser.
Après tout, je suis dehors tout de même, je ne vais pas rentrer pour aller
aux toilettes, ce serait absurde ! Je commence alors à me laisser aller dans
ma culotte à peine sèche, c’est un long pipi, il faut dire, avec toute l’eau
qu’on boit par ce temps ! L’urine toute chaude reste dans le transat
légèrement renforcé à certains endroits… quel plaisir de rester couchée
comme ça, le cul dans sa pisse…

Tout cela m’excite encore plus, et je repense à cette histoire de crème au
chocolat l’autre fois, je retire ma culotte et vais dans la cuisine, je
regarde dans le frigo et je vois des yaourts nature, j’en prend 2, et
retourne me coucher sur la terrasse. Je commence à me caresser les tétons,
je joue avec, je les pince légèrement, puis plus fort, ensuite, je prend mes
seins en main, j’ouvre un yaourt, et le vide sur mes seins, je me l’étale
comme la crème solaire tout a l’heure, de mon autre main je joue dans mon
entrecuisses en effleurant mes lèvres, mon petit bouton, ainsi que mon petit
trou. Je prend le 2eme yaourt, et me le verse sur mon bas-ventre, je m’en
mets partout entre mes cuisses, je m’enfonce 2 doigts dans ma chatte bien
trempée d’excitation, avec, je fait des va et vient, tantôt rapide, tantôt
plus lent, je remonte mes doigts jusque ma bouche et je me lèche les doigts,
d’autres doigts titillent et jouent avec mon anus, je me retourne et me mets
à quatre pattes, en me retournant, j’aperçois le sèche-linge, je me lève, je
prends 2 pinces à linge que je fixe au bout de mes tétons, je me remets en
position et continue de me masturber mon anus et ma chatte en me pénétrant
d’abord un et puis deux doigts dans chaque trous. Tout à coups, je sens
quelque chose de doux qui m’effleure les orteils ! Je m’arrête, me retourne
sur le dos et voila que j’aperçois le petit chaton tout blanc de la voisine.
Je le regarde un instant, je l’effraye un peu et il s’en va. 30 secondes
plus tard, je n’y prête plus attention, je reprends mes occupations
!J’écarte bien mes jambes que je mets en l’air et rejoue un peu avec mes
seins, je n’en peu plus, je mouille comme un fontaine, je reprends mes
caresses dans mon entrejambes, je me caresse mon clitoris et m’introduit 2
doigts dans le cul, les mouvements s’accélèrent de plus en plus, je sens que
je vais venir, je retire les pinces à linge et là je jouis, je sens le
liquide qui coule le long de mes doigts je les lèches et reste couchée sur
mon transat quelques minutes, je ferme les yeux et je m’endors en ne pensant
plus à rien.

Dix minutes plus tard, mes yeux s’ouvrent et là, je pense à quelque chose !
Je pense au chaton, celui la même qui est venu m’interrompre tout a l’heure,
celui la même qui a été attiré par je ne sais quel odeur (mouille, pisse ou
yaourt ?) toujours est il, qu’il est en train de me nettoyer la chatte ce
vicieux et moi, petite cochonne que je suis, je me laisse faire ! Il faut
dire que cette sensation est fort bizarre mais très agréable, cette petite
langue rugueuse qui donne l’impression de s’appliquer, me procure un bien
fou, et je ne mets pas longtemps à avoir un second orgasme ! Je referme les
yeux tandis que le chat termine son nettoyage, lorsque je me réveille, ce
n’est pas à cause du chat cette fois ci, mais de sa vieille propriétaire qui
le rappelle, si elle savait…. !

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>