Expérience gay par Nemesis363

Comment vous raconter cette expérience unique que j’ai eu alors que j’étais
en vacances à Casablanca…

Que je me présente, Marc, vous avez pu déjà lire quelques- unes de mes
aventures avec ma femme Nathalie. Bien que satisfait de notre vie sexuelle,
j’ai toujours eu un penchant à vouloir essayer de nouveaux plaisirs…

Un après-midi, Nathalie voulut a tout prix faire une promenade au bord de
l’eau, ce que je ne refusai point. Alors que je profitais du parfum de
l’océan, elle me parlait de son travail, de ses collègues, etc… ce qui je
me dois d’être honnête ne m’intéressait que très peu. Mon esprit vagabondait
au gré des paysages sur lesquels mes yeux se posaient : un rouleau d’un
vague puissante, quelques baigneurs, une jolie femme… ou un bel homme…

De retour à l’hôtel, et après s’être changés dans notre chambre, nous
décidâmes de prendre un cocktail à la terrasse surplombait la plage et
offrant une vue imprenable sur un coucher de soleil dont je ne me lasserai
jamais… Des moments à vivre avec la quiétude de l’homme contemplatif.

Alors que nous passions à table pour déguster les surprises culinaires que
le chef réserve à ses clients, je vis un bel homme, de 25 ans environ, me
regarder et me faire un sourire de toutes ses dents. Troublé, les yeux le
regardant incrédule, je me disais que ce sourire, réservé habituellement à
ma femme, ne pouvait être pour moi.

Le dîner passa, nous parlions… et puis alors que nous allions tous deux
rejoindre notre chambre, je décidais de rester en prétextant que j’irai
faire un tour respirer le grand air de l’océan. Comme vous l’avez compris,
tout le repas, je l’ai passé à me poser des questions sur ce charmant jeune
homme au sourire éclatant… Et j’ai alors pensé que si mon mystérieux
inconnu était encore dans les parages, je serai seul afin de lui parler.

Ma nature n’a jamais été celle du timide et plutôt que de reculer et de
jouer la sécurité, je me disais que de connaître une nouvelle personne ne
pouvait qu’être intéressant !

Et mon plan fonctionna, je vis sa belle silhouette puis son beau visage sur
la terrasse… observant rêveusement l’océan. Peut-être même rêvait-il a moi
? A ma femme ? Je ne tarderai pas a le savoir.

Je m’approchais de lui et avec mon sourire le plus engageant me présenta a
lui :

 » Bonsoir, je m’appèle Marc ! La soirée est magnifique et je me suis dit que
je viendrai me présenter a un homme qui nous a souri si aimablement ! « .

D’abord, surpris, mais reprenant contenance rapidement, il me regarda et me
dit qu’il s’appelait François, et que son sourire, quoi qu’il trouvait ma
compagne tout a fait charmante, ne lui était pas adressé.

Je lui souriais, il avait une prestance dont j’aurais rêve pour moi…

Le temps des présentations passé, il me proposa un Martini sur la terrasse ;
chose que j’acceptais avec entrain !

Nous parlions de nos vies respectives et j’appris qu’il vivait à Paris,
travaillait dans une banque et passait quelques soirées le week-end à sortir
et à danser. Je me perdais dans ses yeux bruns alors qu’il me racontait
qu’il était célibataire, et avait découvert qu’il était plus attiré par
l’Homme que par la Femme…

Je réalisais alors que j’avais peut-être l’opportunité de transformer cette
conversation sympathique et soft en un ballet de corps chauds et humides…

Je n’avais eu que peu d’expériences homosexuelles et la perspective d’en
avoir une avec ce beau corps… Que dis-je, avec ce magnifique spécimen que
Dieu créa m’émoustillait particulièrement.

Je déviais alors tranquillement la conversation sur le sexe et nos
expériences…

Il me racontait ses diverses aventures avec des femmes ou des hommes, je lui
racontais les miennes, celles de ma femme, (cf.  » Une plage et des amis
« )…Nous nous sourions, nous nous parlions, comme d’anciens complices… et
réalisions que cette nuit pouvait être spéciale…

Alors que j’étais au milieu d’une phrase, il me prit ma main pour ne plus me
la rendre… Je continuais a lui parler et lui a me parler mais le contact
de nos mains, les yeux dans les yeux, commençait à me faire perdre le fil de
la conversation…

Il s’en aperçut bien vite, et commença a caresser de sa paume de main la
mienne… Un moment émouvant…

Je ne parlais plus…

Je le regardais…

Il me regardait…

Un sourire, ses lèvres, je n’attendais plus qu’un baiser…

Nos lèvres se rapprochèrent et ne formèrent plus qu’une…

Le contact de ses lèvres fit place bien vite à nos langues qui s’emmêlaient
joyeusement…

Mes yeux fermés, je savourais les instants hédonistes que je vivais…

Une éternité s’écoula et nous rouvrîmes les yeux…

D’un seul regard, nous comprîmes ce que l’Autre souhaitait…

Nous nous levâmes, je le suivais comme dans un rêve, le suivait dans
l’ascenseur où nous échangeâmes quelques baisers furtifs, il me fit rentrer
en premier dans sa chambre…

Une lumière tamisée allumée, nous entreprîmes de nouveau de nous
embrasser…

Je sentais son corps frémissait contre moi, et je ne pus m’empêcher de me
coller plus encore a lui. Ma bouche prenait maintenant complètement la
sienne. Je sentis ses mains parcourir mon dos pour venir s’arrêter sur mes
fesses qu’il massa généreusement…

Qu’il était doux de sentir ses mains fermes me malaxer mes globes…

Je sentis que sa bouche voulait maintenant abandonner la mienne pour
rejoindre le creux de mon cou… Sa langue me léchait goulûment ma peau et
me procurait des frissons irrépressibles…

Il commença à me déshabiller et je me laissais faire…

Je le déshabillais en même temps…

Quel corps !

Nous ne portions plus que nos boxer-shorts…

Nous allongeâmes sur le lit, nos corps enfiévrés par nos préliminaires…

Il fut le premier à me mettre à nu…

Mon sexe bandait… L’idée même de faire l’amour a cet Apollon ne pouvait
qu’accroître mon désir…

Il me regarda… prit mon sexe dans sa main… et commença a me sucer
gentiment… je ne sentais qu’une caresse le long de ma verge… Il allait
et venait avec sa bouche… Sa langue se perdait parfois sur mes bourses…
Mon désir montait… trop vite peut-être…

Je décidai de reprendre le contrôle de la situation et me relevai… Je le
mis debout.

Je descendis a son tour le dernier rempart contre la nudité et il me dévoila
un beau sexe…

Je me mis a le sucer avec tout le savoir-faire de l’Homme qui veut faire
plaisir a un autre Homme… Je changeais de rythme, insistait sur le frein,
pointait ma langue au sommet du gland… engloutissait son sexe dans un
rythme de va-et-vient jusqu’au fond de ma gorge… Que son sexe était doux
et dur… Un bonheur…

Je ne devais pas m’arrêter là… Je passais entre ses jambes… et
commençais a lui lécher ses bourses, puis les prendre dans ma bouche… Mes
mains ne voulaient pas rester inactives et j’entrepris un massage en règle
de son pieu alors que ma langue allait de ses couilles vers son anus…

Quoi de plus réjouissant pour un homme que de se faire lécher son petit trou
alors qu’il se fait sucer ?

Je lui offrais tout cela… et pour mieux le faire, lui demandai de
s’allonger, d’écarter les jambes et de relever ses fesses… Quelle vue
magnifique…

Ses jambes puissantes écartées offraient sur son cul et son pieu une vue
particulièrement obscène que j’aimais…

Je lui fouillais ses fesses avec ma langue très consciencieusement, un doigt
venait de temps a autre se perdre a l’entrée pour venir lui titiller son
antre… Il se masturbait et profitait de son traitement alors que tout mon
être était avec lui…

Il eut envie apparemment de goûter a mon cul également…

Tête-bêche, nous nous léchions frénétiquement la rondelle, les couilles et
le sexe… Nous n’avions pas assez de nos bouches pour nous satisfaire…

Même le rire fut de la partie alors qu’il se mit a faire exactement ce que
je faisais… Il sentit ma langue a l’intérieur de son anus, et il fit de
même… Je lui mis un doigt… et il fit de même… Deux doigts et il fit de
même… et j’éclatais de rire soudainement et lui aussi…

Je lui dis qu’il y avait une chose qu’il ne pouvait pas faire en même temps
que moi et cela, c’était de le prendre dans les fesses…

Je voulais le pénétrer et lui faire l’amour jusqu’à ce que nous en
jouissions…

Il se mit a quatre pattes… Je me mis sur lui… mon sexe prêt…

Je commençais a m’enfoncer lentement en lui…, Je le tenais par les hanches
et commençais mes mouvements de va- et-vient…

Que mon Apollon était beau dans cette position… Il eut l’air d’apprécier
ma séance de piston… Je continuais au maximum… j’essayais de lui branler
son sexe tandis que je le pénétrais mais mon équilibre ne me le permettait
pas…

J’allais de plus en vite…d e plus en plus profondément dans son cul
maintenant distendu…

J’avais envie de jouir mais je voulais le faire en le regardant…

Je me retirais et lui demandais de se mettre sur le dos et de se remettre
dans la position ou je lui avais léché son cul…

Plus brutalement, je me renfonçais en lui en le regardant dans les
yeux…L’obscénité de nos regards étaient intenables… Je n’eus que l’envie
de jouir…

Je jouissais dans des râles de bonheur et chaque coup de piston me faisait
décharger dans le cul de mon Apollon…

Que c’était bon…

Je m’allongeais…

Je vis mon sperme coulé de son cul détendu…

Et je me dis qu’il avait bien mérite de me sodomiser comme il le
souhaitait…

Rapidement, il me fit m’allonger sur le bord du lit… les jambes
pendantes… Il me les prit et me les repliait sur mon visage…

Je lui offrais une vue imprenable sur mes fesses…

Le cochon me dit qu’il allait bien s’occuper de moi après avoir reçu mon jus
en lui…

Je ne demandais que ça… Qu’il est bon d’être passif !

Il me prépara la rondelle rapidement en la lâchant… Je le vis même mettre
un doigt dans ses fesses, et tartiner les miennes avec mon propre sperme…

Je sentis son sexe rentré en moi rapidement, ce qui me fit un bien
indescriptible… et une légère douleur également qui s’estompait bien
vite…

Il me ramonait les fesses littéralement et maintenant mes jambes sur
moi-même…

Je regardais le visage concentré de mon amant… Il était si beau…

Son corps entier bougeait d’avant en arrière et d’arrière en avant afin de
me mettre son pieu au plus profondément de mon cul…

Que j’aimais ces moments où passif, je ne devais que profiter du corps et de
l’énergie de mon étalon…

Fais-toi jouir François… Je veux te sentir jouir en moi… te voir
jouir…

J’en voulais toujours plus et il me défonça encore plus…

Rien n’aurait plus m’arrêter…

Sauf qu’il voulut s’arrêter et n’avait pas joui…

Je compris qu’il voulait que je lui apporte sa jouissance dans ma bouche…

Je lui offrirai une fellation parfaite pour sa jouissance…

Je pris alors sa verge bandée et sentait l’odeur de mes fesses dans ma
bouche… Quoi qu’a priori peu engageant, j’étais dans un état second et
tout ce qui m’entraînait plus loin dans l’obscénité et la jouissance ne
faisait que renforcer ma luxure…

Je m’appliquais a lui pomper le sexe frénétiquement et lui titiller le
cul… Je lui mis mon majeur tandis que je continuais a le sucer…

Son sexe constituait pour moi une magnifique et fière sucette que je me
devais de faire fondre dans ma bouche…

J’agitais ma langue autour de sa verge… pressais de ma bouche tout en
allant et venant son sexe afin de lui faire rejoindre le point de non-retour
ou mon bel amant devra déverser son jus et sa jouissance…

Je sentis bientôt ma bouche se remplir par saccade de son jet puissant, et
son anus se contracter puissamment autour de mon doigt…

Je retirais son sexe de ma bouche, et un autre jet m’aspergea le visage…

Je me sentais une vraie salope…

Que c’est bon…

Je ne sais comment décrire ce sentiment mais peut-être me comprendrez-vous
?

S’abandonner a la luxure d’une rencontre de passage où le quotidien n’a pas
le temps d’abîmer le désir charnel qui naît entre deux personnes est un
bonheur que je ne me refuserais jamais et que chacun devrait expérimenter
s’il sent que la chimie est là…

Je me devais de finir notre nuit d’Amour en beauté et lui offrit une séance
de relaxation pour qu’il s’endorme heureux…

Je m’appliquais a lui nettoyer son pieu redevenu moins dur du sperme qu’il
l’avait souillé…

Il s’endormit…

Sans plus se parler… nous nous reposions alors l’un à côte de l’autre…

Il devait être minuit…

Je devais abandonner mon partenaire d’une nuit pour rejoindre ma partenaire
pour la vie…

Je regagnais ma chambre, laissant mon partenaire avec Morphée…

Et je me glissais doucement dans les draps auprès de ma Nathalie après une
promenade digestive dont je revenais satisfait et heureux…

Ce n’est qu’un Au Revoir mon beau mâle au sourire fatal…

nemesis363
nemesis363@caramail.com

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Expérience gay par Nemesis363

  1. dunhill dit :

    Classique mais bien écrit. Et puis j’aime bien les récits gays où l’on switche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>