Un réveillon très sexe par Filou01

Je m’appelle Gabriella, j’ai 27 ans, vous m’avez découvert dans le récit
« dans la chaleur du mois d’août ». Je vis seule, j’apprécie cette
indépendance et cette liberté. Je suis ce que l’on appelle une fille facile
et ne me cache pas pour dire que j’aime faire l’amour essentiellement avec
des hommes mais jamais plusieurs en même temps sauf que ce soir là…

…Un ami, Marc, m’invite pour la soirée du réveillon 2002, il est plutôt de
taille moyenne avec une légère bouée mais fait très bien l’amour. Cela se
déroule chez des amis à lui dans une maison de campagne. Ce soir-là j’étais
assez excitée, n’ayant pas trouvé un seul homme pour me faire l’amour depuis
plus d’une semaine. J’y allais donc avec l’idée de m’éclater avec l’un
d’eux.

En arrivant vers 22 h 00 dans cette petite maison, je fais la connaissance
des personnes présentes, un beau et grand noir, Emeka, avec sa copine
Gaëlle, une élégante femme asiatique, et un grand brun à la peau mate, Hugo.
Il ne manque que le maître de maison, Xavier. La salle est chauffée par une
grande cheminée avec devant un grand tapis épais et au milieu de la pièce,
il y a une grande table en bois.

N’ayant pas eu le temps de me changer, je demande la salle de bain afin de
me faire belle. Elle se trouve à l’étage, j’y rentre alors que la lumière
est déjà allumée. Xavier, est là de dos, le pantalon par terre, il a les
cheveux châtains et est de bonne corpulence. Il m’a forcément entendu entrer
car la porte grince, pourtant il ne bouge pas à part son bras droit, il se
branle tranquillement. Il finit par se retourner vers moi, tout rouge, il a
sa bite toute raide dans la main et il continue à s’astiquer. Il me dit
qu’en me voyant arriver, si jolie, il a eu cette pulsion, il est en manque
en ce moment. La soirée commence bien et n’écoutant que mon désir, je
m’approche de lui. Il lâche sa verge qui pointe vers le haut toute gonflé de
plaisir et je la saisis à pleine main. Ses yeux se ferment, rien que ce
contact avec ma main et je sens sa queue se durcir encore, déjà au bord de
l’explosion. Je me baisse, commence à le branler et lui lèche sa petite
fente avec le bout de ma langue, des petites gouttes de sperme perlent. Je
sens déjà ma mouille coulée dans ma culotte. Il lâche des petits halètements
à chaque coup de langue, je la prends toute entière que déjà il m’éjacule
massivement dans un grognement typiquement masculin, je n’en perd pas une
giclé et avale tout son sperme avec délectation. Il me regarde et je vois
dans son regard tous ses remerciements pour le plaisir court mais intense
que je viens de lui donner. Il range son engin, sort de la salle de bains et
j’en profite pour me mettre à mon aise.

Je m’apprête à mettre ma robe fétiche, celle qui par simple ouverture dans
le dos descend jusqu’à mes pieds, quand la porte s’ouvre. Je me retourne et
vois Hugo tout sourire, il entre, s’approche de moi et m’enlève la robe que
j’avais mise pour cacher mon corps entièrement nu. Il me murmure à l’oreille
:

- Tu suces bien paraît-il, tu es donc venu ici pour la même raison que moi,
une bonne partie de jambes en l’air.

Il pose ses mains sur mes épaules pour me faire comprendre qu’il en veut une
aussi. Je m’exécute, ouvre sa braguette, baisse son pantalon, sort sa belle
bite et l’enfourne dans ma bouche où elle se met à gonfler. Puis il écarte
un rideau sur ma droite, derrière se trouve une table de gynéco, un peu
surprise, j’obéi à sa demande de m’y allonger. Il prend mes jambes, les pose
sur les supports et je me retrouve les jambes écartées devant ce beau brun.
Hugo se baisse pour lécher ma chatte grande ouverte, je me mets à mouiller,
mouiller, mouiller. Sa langue me titille le clitoris puis pénètre mon vagin,
elle est tantôt large puis longue, je jouis merveilleusement puis il
s’arrête. Il se relève, je sais qu’il va me la mettre, je n’en peux plus. A
peine ai-je vu sa belle et longue bite qu’elle me pénètre de tout son long,
ces mouvements sont lents et amples puis rapides en profondeur puis à
nouveau lents et amples et ainsi de suite. Ses mains me palpent les seins,
puis il fixe du regard sa queue sortir puis entrée de ma chatte, me tripote
le clito avec son pouce. Je lève la tête vers le plafond, c’est un miroir,
je vois mes seins ballotter dans le rythme de ces coups de butoir. Il sort
un peu son engin qui me paraît de belle dimension dans la glace et fait de
petits va-et-vient juste avec son gland à l’entrée de mon orifice vaginal,
je jouis. Puis il me la remet entièrement, je la sens bien courir sur les
parois trempés de ma chatte, elle gonfle encore, vibre puis me rempli du
liquide chaud de la jouissance masculine en me pénétrant au plus profond,
j’ai un orgasme délicieux dans une dernière accélération de ses va-et-vient.
Il se retire laissant s’écouler ma mouille et son sperme dans la raie de mes
fesses, se rhabille et descend rejoindre les autres.

Après un brin de toilette, je mets ma robe, rejoint tout le monde, ils ont
tous un petit sourire comme s’ils savaient ce qui venait de se passer. On
passe à table, je suis entre Hugo et Xavier alors qu’Emeka me fait face avec
Gaëlle à sa gauche et Marc à sa droite.

Les plats se succèdent quand je m’aperçois que Xavier a le pied de Gaëlle
qui lui masse les couilles, il a une sacrée bosse dans le pantalon et je ne
résiste pas à mettre ma main sur cette bosse. J’ouvre sa braguette, son
gland est sorti de son slip que j’écarte pour lui saisir son sexe bien
tendu. Je lève les yeux et m’aperçois qu’ils me regardent tous. Gênée sur le
moment, mon excitation m’incite à continuer, je n’ai jamais fait de
partouze, cela me paraît le bon moment pour découvrir de nouveaux plaisirs.
Alors que je continue de branler Xavier, Emeka soulève ma robe avec son pied
gauche et le pose entre mes cuisses. Il me caresse la chatte avec beaucoup
de délicatesse alors qu’à côté de moi, Hugo vient de sortir sa bite et se
branle en regardant le pied bouché sous ma robe. Ayant encore une main de
libre, je me charge de le masturber alors que Marc vient de se pencher sur
le bas ventre d’Emeka. Gaëlle disparaît sous la table, elle vient prendre la
belle petite queue de Xavier à pleine bouche, avec ma main libérée, je
prends le pied d’Emeka pour lui indiquer un frottement plus appuyé. Xavier
paraît apprécier la pipe qu’exécute Gaëlle avec beaucoup d’entrain, pourtant
elle s’arrête, me regarde et disparaît sous la table, j’apprendrai par la
suite qu’elle n’aime pas le goût du sperme et n’emmène pratiquement jamais
ses fellations jusqu’à l’éjaculation. Ca tombe bien, moi j’adore l’avaler ou
en être éclaboussée alors je les finirai toutes à commencer par celle de
Xavier. Je me penche sur sa queue ce qui m’oblige à lâcher celle d’Hugo et
pour la deuxième fois de la soirée, Xavier va se vider les couilles dans ma
bouche. Pendant ce temps, Gaëlle a changé de partenaire, elle suce Hugo
alors que Marc réapparaît avec tout plein de sperme qui lui coule de la
bouche. En effet, Emeka a un grand sourire de satisfaction, il me lance un
regard plein de désir qui me fait vibrer mais Marc nous amène le dessert.
Comme pour Xavier, Gaëlle stoppe sa fellation avant l’orgasme d’Hugo qui me
regarde dépité, alors avant de prendre de la bûche glacée, je lui avale
toute sa glace chaude et liquide, quel délice.

La quantité de dessert glacé est énorme, Marc amène une
nouvelle bûche qui attire mon attention, elle comporte un trou en son centre
dans le sens de la longueur. Ma curiosité va être vite éclaircie quand Marc
baisse pantalon et caleçon puis commence à se branler. Une fois sa queue
bien raide, il se décalotte et enfourne la glace, son visage montre toute la
satisfaction qu’il ressent. Heureusement la glace est assez imposante car
elle fond à vue d’œil, son gland fini par sortir par l’autre extrémité, tout
le monde prend du plaisir à le regarder jouir dans sa bûche. Alors que
celle-ci s’effondrait, son sperme jaillit par la seule issue possible, toute
excitée je me lève pour lui lécher la glace restante sur son membre encore
dressé. Après cette dégustation, j’aperçois Gaëlle allongée nue sur le tapis
alors que Xavier et Emeka lui enduise le corps de glace puis lui lèche
chacun un sein. Hugo les rejoint et prend place entre les cuisses pour lui
rentrer la langue dans sa chatte. Quant à Marc il va se faire sucer par
Gaëlle et moi je me glisse sous Emeka qui est accroupis pour lui gober les
couilles. Depuis tout à l’heure, j’avais envie de sa queue, je lui lèche ses
bourses qui sont encore plein du sperme de tout à l’heure, puis parcours
avec la langue toute sa bite jusqu’à l’avaler entièrement. Gaëlle est en
transe, elle vibre de tout son corps, à ce moment les gars changent de
position, Emeka prend la place de Marc et je me retrouve avec la belle queue
d’Hugo dans la bouche alors que Xavier se met à lécher le clito de Gaëlle.
Après quelques minutes, certains étant au bord de l’explosion, les quatre
gars se relèvent et se mettent face à moi qui suis à genoux. Ils branlent
leurs belles bites alors que je leur assène à tour de rôle des petits coups
de langue. Gaëlle défait ma robe qui glisse au sol et se met entre mes
cuisses pour récolter ma mouille qui coule à flot, apparemment, ça elle
apprécie et je dois avouer que sa langue est experte. Je jouis alors que les
4 sexes sont pratiquement contre mon visage. Marc est le premier à
m’éjaculer en plein visage suivi de près par Emeka puis Hugo et Xavier, j’en
ai partout, front, joues, bouche, menton et jusqu’entre mes seins, j’adore
et aspire les dernières gouttes de sperme de chacun.

Xavier ramène du champagne, fait éclater le premier bouchon et me déverse le
champagne sur mon corps. Chacun vient me lécher les seins, le ventre, les
fesses et les jambes pour récolter le doux liquide pétillant. Je me mets en
position de levrette, Xavier vient me sucer les seins alors qu’Emeka me
dévore les fesses puis ma chatte où il m’enfile un puis deux doigts, ils
sont longs. Pendant ce temps Hugo est allongé sous Gaëlle alors que Marc est
sur elle, ils sont en train de la pénétrer tous les deux et à ses cris elle
paraît apprécier. Emeka ne tenant plus a voir ma croupe en l’air avec ma
chatte dégoulinante, me prend par derrière, ses grandes mains agrippent mes
hanches et il me tire dans des grands coups de butoir rapides. Sa queue est
d’une raideur magnifique et je la sens aller et venir en moi comme jamais,
je n’en puis plus, je lâche des cris de plus en plus forts, je jouis comme
jamais. Tout mon corps vibre de plaisir, Xavier me lèche les tétons de plus
belle et avec une de ses mains vient me tripoter le clito .Les mains d’Emeka
serrent encore plus mes hanches, sa bite se raidit encore, mon corps est en
transe quand nos orgasmes sont simultanés et d’une force incroyable, tout
son sperme se décharge dans le fond de ma chatte alors que son membre hyper
tendu frotte de plus belle sur les parois trempées de mon vagin, c’est
l’extase. A peine ai-je repris mes esprits que j’aperçois Gaëlle rouge de
plaisir, Hugo et Marc viennent de l’honorer de leur sperme dans sa chatte et
son petit trou. Gaëlle reste allonger nue et encore dans un état second, son
orgasme à dû être aussi fort que le mien.

Les quatre gars reprennent place à table puis après une coupe de champagne,
voyant Gaëlle se tortiller au sol en se caressant, ils se lèvent. Ils sont
debout autour d’elle quand Emeka prend sa queue et commence à lui uriner
dessus. Les trois autres semblent apprécier le spectacle et pissent à leur
tour sur Gaëlle qui ne bronche, pour tout dire elle paraît aimer ça. Alors
je me mets à genoux au-dessus de sa tête pour lui caresser le corps et je
sens couler entre mes cuisses toute ma mouille et le sperme d’Emeka, cela
lui arrive sur le visage mais ne semble pas la déranger puisqu’elle se met à
me lécher la chatte. Je fais face à nouveau aux quatre bites qui terminent
de pisser, ils se la secouent mais leurs mouvements ne s’arrêtent pas comme
s’ils en voulaient encore. A ce moment, Emeka et Hugo prennent chacun une
jambe de Gaëlle, lui écartent et repoussent loin en arrière, son bassin est
décollé du sol. Xavier se met en position accroupis devant ce qui n’est plus
qu’un trou béant, et l’enfile toute entière. Emeka et Hugo sont à ma portée
de bouche et je leur lèche le gland pendant qu’avec leur main libre ils se
branlent. Gaëlle continue de me lécher alors que Marc revient avec un gode
et lui introduit dans l’anus, elle apprécie vraiment la double pénétration.

Ca me donne envie et je réclame ma part. Je me retrouve allongée dans la
même position que Gaëlle sauf que c’est elle qui a pris le gode, qu’Emeka
est en train de me limer avec beaucoup de fougue et que je me retrouve avec
les bites de Xavier, Marc et Hugo dans la bouche. Cela m’empêche de crier
mon plaisir mais pas d’en profiter pleinement, je jouis comme jamais et la
queue d’Emeka est un délice dans mon vagin plein de mouille alors que le
gode vibre dans mon anus dilaté. La bite de Hugo n’a plus la vigueur de tout
à l’heure dans la salle de bain mais il a déjà éjaculé quatre fois dans la
soirée, on peut dire qu’il se les a bien vidé et sa cinquième sera encore
pas mal. Surtout que Marc et Xavier viennent de me remplir à nouveau la
bouche de leur sperme et qu’Emeka explose une dernière fois dans ma chatte.
Quelle soirée, je ne suis pas prêt d’oublier ce réveillon et je suis
impatiente de les retrouver pour le réveillon 2003 déjà programmé. Deux
couples supplémentaires se joindront à nous et je rêve d’une éjaculation
faciale avec six sexes mâles bien tendus vers moi.

Filou

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>