Ma fontaine de jouvence par Pierre01

Toi ma douce aimée
Chérie adorée
Allons dans les blés
L’envie de baiser
Ton si tendre cou
Me vient tout à coup

L’amour avec toi
Est un jeu d’enfant
Dès que je te vois
En mon corps je sens
Un étrange émoi
Et je t’entreprends

En léchant tes cuisses
Potelées et lisses
Qui s’ouvrent enfin
Offrant leur parfum
Exalté déjà
Mon ventre est à toi

Sous ma langue roule
Le bouton divin
De rose qui saoule
Bien plus que le vin
Et qui s’abandonne
A ce qu’on lui donne

Je tête le cœur
De ton doux calice
Afin qu’en jaillisse
Breuvage de roi
Ton jus de délice
Qu’aussitôt je bois

Ma langue te fouille
Et je te léchouille
Mêlant tout à tour
Caresse en détours
Et jeux plus profonds
Je sens que tu fonds

Je t’évanouis
Presque ma chérie
J’aime tes remous
Tes tressautements
Et tes roulements
J’aime ton corps fou

Tout en malaxant
Tes seins doucement
D’où dardent encore
Les victoires rouges
Témoins de l’accord
De ton corps qui bouge

Suite des prémisses
Un peu de salive
Mon doigt sur le bord
De ton anneau glisse
Puis tout doux s’y rive
Tournant sans effort

Soudain très lascive
Je sens ta chaleur
M’envahir la bouche
Sans que je t’esquive
En jets puis en douche
Voilà le bonheur

Tu m’as tout donné
Je suis fou de joie
Ne formons plus qu’un
J’ai besoin de toi
Sous moi extasiée
Régal de mes reins

Je vais maintenant
Te donner enfin
L’ardant complément
Souhaité sans fin
Toi ma généreuse
Je te veux heureuse

Pierre

HPolymorphe.Nord@9online.fr

Ce contenu a été publié dans Histoires, Poèmes, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>