Le bon temps de la pêche est fini par Biamat

Le bon temps de la pêche est fini (lire mes précédents récits), je fais bien une pipe de temps en temps à Christian, mais pour le fait de me faire mettre, y a plus personne. Je ne peux pas le recevoir à la maison, et il habite trop loin de chez moi ! Alors, il n’y a que la sucette à la sauvette, pour l’instant !

Donc, je disais l’informatique. En effet, j’achète des ordis sur le net que je revends avec un peu de bénéfice, contre une maintenance gratuite.

Une copine à ma femme en a voulu un, cela fait à peu près un an. Je passe les détails, jusqu’au jour où ils (la copine est mariée) ont voulu Internet ! Je le leur installe, tout va bien, et, il y a un mois…
…La copine, (Brigitte), m’appelle, affolée pour que j’aille lui dépanner son PC.

- Depuis qu’on a le net, Jean-Pierre (le mari) passe son temps sur les sites de cul !
- Et alors ?
- Tu sais, qu’entre nous, ça va pas fort
- Oui ……
- Je n’aime pas qu’il passe son temps sur ces sites, fait quelque chose !
- Change ton mot de passe, tu ne lui dit pas, et le tour est joué !
- Bof, tu as peut-être raison, viens, on va boire l’apéro !

Faut vous dire que dans cette maison là, ça picole dur ! ! ! ! ! !

Donc on s’installe et on bavarde. Jean-Pierre n’était pas là. De fil en aiguille, on discute au sujet de son couple. Je lui dis qu’au lieu de lui bloquer l’accès, elle ferait mieux d’accepter plus souvent de faire l’amour, comme ça, il n’irait pas voir ailleurs.

- Je n’ai plus envie de lui, depuis qu’il est en retraite, je le trouve vieux et moche !
- Fallait y penser avant
- Et moi, tu me trouves vieille ?

Je me recule un peu, la toise de la tête au pied (elle a 52 ans) !

- Non, tu es très bien conservée !
- Et encore tu ne vois que la figure …..
- Si le reste est pareil, ça doit être joli !

S’en suit un relevage de pull, me montrant un soutif du plus effet, et ce qui devait arriver, arriva. (Je vous le raconterai si vous le demandez)

Une bonne heure après, nos sens sont calmés, et naturellement, on repicole ! ! !

- Tu passeras quand même pour venir nettoyer l’ordi !

Je suis entièrement d’accord, surtout si elle nettoie toujours aussi bien mes outils, après !

Quelques temps après, j’y retourne un après midi. Brigitte., elle n’est pas là, il n’y a que Jean-Pierre. Je lui dis pourquoi je suis là, qu’il faut que je range un peu le bordel qu’il a mis sur le disque dur. Il allume la bécane, et me voilà parti à farfouiller dans les fichiers. J’adore, c’est d’une indiscrétion phénoménale.

Au lieu de faire une « défrag », je me promène sur l’historique des sites visités. Surprise, il n’y a pratiquement que des sites gays ! Intéressant ! Je sens mon excitation monter en pensant que je vais sûrement faire plus ample connaissance avec Jean-Pierre !

- Jean-Pierre…., tu peux venir ?
- J’arrive …..
- Dis donc, tu vas sur des sites gays ?
- NON ……
- Te fous pas de ma gueule, regarde !

Je lui fais voir ce que je viens de découvrir, il rougit et me dit :

- Tu sais, c’est le meilleur moyen que j’ai trouvé pour chatter !

Il me prend pour un con, je connais aussi bien ces sites et je sais qu’il n’y a pas de forum ! J’ouvre le dernier, il se dandine derrière moi, il n’est pas à l’aise. En effet, je lui prouve par A + B qu’il y a des histoires, des photos mais rien pour discuter !

Je me retourne et il est de plus en plus cramoisi ! Cette visite devient de plus en plus prometteuse ! ! ! ! !

- Va chercher une chaise !

Je sens que je n’ai pas perdu mon temps. Quand je pense que j’ai baisé la femme et que son mari est à portée de main, j’ai la queue qui me gêne dans le pantalon ! Il revient et s’assoit à ma gauche. Bien ! Je visite le site entièrement. Il est plus calme.

- Alors, qu’est-ce qui tu plais autant, ici ?
- Voir ces gros engins !
- Si Brigitte apprend ça, elle demande le divorce !
- Tu ne vas pas lui dire ! ! ! !
- Non, je vais te faire voir ce qu’il faut faire pour nettoyer les fichiers.

Au lieu de commencer par le clavier, ma main gauche se pose sur sa cuisse. Il est surpris, a un geste de recul. Trop tard pour reculer ! Je commence à remonter le long de cette cuisse. Je regarde toujours l’écran où défilent des photos de mecs plus que bien montés !

Je me retourne, le regarde dans les yeux. Il a toujours l’air aussi gêné, mais il ne me repousse pas !

- Je continue ?
- Oui, s’il te plaît ….
- Ecarte les cuisses !

Il obéit. Ma main part à la conquête de sa braguette. Je ne sens pas grand chose. Il ne bande pas encore.

- Lève-toi

Il se met debout. Je dégrafe son bouton de pantalon et le descend. Son caleçon suit le même chemin.

Il est debout devant moi, la bite à l’air ! Il ne bande toujours pas, sa queue est molle, flasque plutôt ! Je la lui caresse doucement en la remontant, tandis que mon autre main lui soupèse les boules. Je crois déceler une légère amélioration de la chose ! Elle grossit !

- T’as des problèmes d’érections ?
- Non, mais je crois que c’est la surprise !
- Pardon ?
- Je ne m’attendais à ce que tu me touches le sexe !
- Ca fait longtemps que tu ne baises plus avec Brigitte !
- 8 mois
- Comment tu fais pour te calmer ?
- Je me branle !
- Je pense qu’il y a des choses meilleures !

Je ne le laisse pas répondre et ma bouche prend possession de son membre. Il pousse un petit cri de surprise, mais mets sa main sur mes cheveux !

Gagné ! Il ne me repoussera plus ! Sa bite durcit à vue de palais ! Un vrai bout de bois ! Elle est fine, sa longueur correspond juste à ma bouche ! Je me l’enfile doucement jusqu’à la luette, j’ai les lèvres qui touchent les couilles. Il pousse des »Ah », des « OOOOh », tandis que je me mets à le sucer à fonds.

Je m’arrête, les lèvres à mi-chemin de sa longueur. Je plaque mes mains sur ces fesses et leur impriment un mouvement de va et vient. Il a compris que je voulais qu’il me baise la bouche !

Il était tout calme avant ça, mais là, il se déchaîne et me prend pour un vagin ! Pour me faire baiser, je me fais baiser ! Puis, il m’agrippe les cheveux, se retire presque entièrement de moi, se renfonce d’une seul coup jusqu’au fonds de ma gueule, crie et je sens un liquide chaud se répandre en moi ! Ca ne s’arrête pas ! Il m’en met ½ litre !

Il ne bouge plus. Il est cambré pour me la mettre le plus possible !

Ca y est, il desserre son étreinte. J’en profite pour tout avaler. Il a lâché ma tête, et je peux en profiter pour lui nettoyer le gland. Je continue à le sucer doucement. Il ressort entièrement, essaie de reculer mais je le tiens toujours aux fesses. Avec ma langue, je lui fais tout le tour du gland, descend jusqu’aux boules !

Il est propre !

Il me tend un cendrier.

- Pourquoi faire ?
- Pour que tu recraches !
- Trop tard, j’ai tout avalé !

Ces yeux s ‘écarquillent, « c’est vrai ?», il semble ahuri !

- Je ne pensais pas que tu étais aussi salope !
- Et encore, ce n’est que la première fois …. Bon on va quand même nettoyer cet ordi !

Je passe une heure sur la machine et fais du vide. Je le rejoins dans le salon, il est là tranquille et train de boire doucement un whisky ! Dans son canapé, la bite toujours à l’air. Il a enlevé son pantalon et regarde une émission de jeux à la con ! Je lui dis que je vais partir. Il prend un air désolé en dévisageant, et me dit qu’un autre nettoyage ne lui ferais pas de mal !

- OK, mais à une condition !
- Laquelle ?
- Je te fais la surprise !

Et vous, vous la connaîtrez, si vous me le demandez !

Biamat@aol.com

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>