Une soirée ordinaire qui devient une nuit de rêve. suivi de La répétition par Alanus

Une soirée ordinaire qui devient une nuit de rêve.
J’étais en week end à Paris chez une amie et un soir nous sommes sortis à
plusieurs dans un bar de nuit situé prés de Pigalle. Nous étions une grande
table à discuter et le bar était rempli.

Il y avait au bar une belle fille qui n’arrêtait pas de mater tous les mecs
qui passaient prés d’elle. La soirée continua et arrivé à une heure avancée
de la nuit, nous étions tous pas mal chaud après de nombreux verres, et je
me suis dirigé vers la jeune femme qui n’avait pas bougé du bar, qui me
regardait depuis quelques temps et j’ai commencé à discuter avec elle.

Elle avait une belle chevelure blonde, une tenue sexy, des formes
généreuses, le teint halé et une bouche pulpeuse. Apparemment, le courant
passait bien entre nous et la belle qui se prénommait Julia, me dit qu’elle
était fatiguée, qu’elle n’habitait pas loin mais que vu le quartier, elle
aimerait que je la raccompagne chez elle.

J’ai prévenu mes amis puis j’ai raccompagné Julia à pied. Arrivé devant chez
elle, elle me tira soudainement contre elle et m’embrassa goulûment, mon
sang ne faisant qu’un tour, je la suivis pour monter quatre à quatre les
marches jusqu’au cinquième étage, elle ouvrit la porte de son studio et elle
me poussa directement sur le lit. Elle entreprit de me déshabiller et au vu
de mon sexe déjà bien dur et droit, elle le prit en entier dans sa bouche.
Elle me suça avec ardeur pendant un bon moment et j’entreprit de descendre
vers sa culotte pour lui caresser le clito avec la main, mais quelle
surprise quand je découvris à la place un petit sexe en érection.

Un peu décontenancé par la situation, je regardais Julia un
instant, mais devant son sourire complice, je ne me posais plus de questions
et j’ai commencé à la masturber en douceur, j’ai dégrafé sa robe avec mon
autre main et découvert ses deux beaux petits seins que j’ai happé de ma
bouche pour jouer de ma langue sur ses deux tétons, puis j’ai accéléré le
rythme et en même temps j’ai introduit un puis deux doigts dans son petit
trou en faisant des va et vient.

Je sentais Julia au bord de la jouissance sous mes caresses et cela ne
manqua pas car sous l’effet de ma masturbation, elle m’éjacula dans la main
sa semence que je portais à sa bouche pour qu’elle là lèche. Elle m’embrassa
avec gourmandise, quel pied que d’être avec un être, mi-homme, mi-femme, un
splendide visage débouchant sur deux beaux petits seins continuant sur une
petite bite rasée.

Elle me tira contre elle et me murmura qu’elle voulait que je la prenne tout
en se retournant et prenant la position de la levrette. Quelle excitation,
ce petit cul sous mes yeux, je m’agenouillais derrière elle, j’enfilais une
capote puis je pénétrais en douceur son petit cul bien ferme et je
commençais mes va et vient en lui caressant la croupe. En la voyant me
regarder, je sentais que c’était vraiment son plaisir que de se faire
prendre par le cul, et je sentais que sa bite était redevenue dure, je
recommençais à la caresser. Trop excité par cette situation inédite, je ne
pouvais plus retenir ma jouissance et j’explosais au fond de son beau
derrière pendant qu’elle exprimait son plaisir de se faire pilonner le cul.

Je me laisse glisser le long de son corps chaud et transpirant et je
m’aperçois que sa petite queue est toujours bien raide, je me positionne
pour pouvoir la prendre dans ma bouche et je l’avale à mon tour goulûment,
prenant un plaisir nouveau à sucer cette petite bite. Pendant ce temps,
Julia positionnée en 69 me rend la caresse et avale ma bite pour lui
redonner vigueur, ce qui ne tarde pas à revenir. Je vous laisse deviner la
suite de la nuit jusqu’à l’aube…, une nuit de rêve avec Julia, beau
transsexuel qui m’a donné beaucoup de plaisir et m’a permis d’assouvir un de
mes fantasmes les plus forts… »

La répétition : 1994
Tu souhaitais depuis pas mal de temps te rendre à Tours pour faire des
courses en solo et tu profitais d’une journée de repos en milieu de semaine
pour mettre ton projet à exécution.

Tu avais eu l’idée de me passer un coup de fil pour être sur que je sois
libre afin de mettre cette occasion à profit pour se voir et discuter plus
facilement de nos désirs. Je n’y vis pas d’inconvénient et nous nous
retrouvâmes le lendemain en milieu d’après-midi. Après une ballade en ville,
nous étions bientôt de retour à mon appartement et nous engageons la
discussion sur des sujets plus ludiques voire lubriques comme nos aventures
passées à trois, avec Lucie la grande absente du jour suite au sommeil de sa
libido. Mais l’absence de Lucie nous amène à parler de nos fantasmes, ceux
de connaître une relation entre mec et me font évoquer les scénarios que tu
m’as envoyé et que j’ai apprécié. Tu connais mes réserves quant à la
capacité de mettre en pratique ces désirs mais notre relation de confiance
basée sur le respect de l’autre peut nous amener à vivre pleinement ces
nouveaux plaisirs.

Je suis donc d’accord pour tenter  » l’aventure  » et je te suggère de te
mettre à l’aise tout en sirotant un ti-punch pour éliminer nos réserves. Je
te propose de regarder ensemble un film bisex et t’invite à rejoindre la
salle de bain pour que tu prennes une douche relaxante après cette journée
de shopping. Tu acceptes d’emblée et pendant que tu te laves, j’en profite
pour me déshabiller dans la chambre et revenir dans le salon pour me
caresser devant le film en attendant de prendre la suite dans la salle de
bain. Une fois douché, tu prends ma place sur le canapé, j’apprécie du
regard ton sexe tandis que tu regardes ma queue en érection mais je me
douche à mon tour en pensant te rejoindre rapidement sur le canapé.

Je te retrouve en train de te branler devant les images excitantes de la
télé et on s’assoit côte à côte sur le canapé pour se caresser la bite. J’ai
envie que tu prennes l’initiative et j’attends que tu poses ta main sur ma
queue et que tu commences à la branler tout en douceur. Cela m’excite car
j’imagine la suite de la soirée douce et lubrique et je me penche vers ta
queue toute rasée et qui m’attire par sa douceur. Je commence à te sucer et
tu te laisses aller sous la caresse de ma bouche, tu apprécies mes va et
vient sur ta bite pendant que tu continues à me caresser et à venir titiller
d’un doigt mon anus…

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>