S’organiser un week-end SM surprise à deux par Wanda-lee

 

J’ai reçu plusieurs courriers et encore récemment, me demandant des idées pour tenir une situation SM tout un week-end !
Pourquoi pas ? Rappelons néanmoins que la devise du site en matière de SM c’est « le SM est un jeu, quand on finit de jouer, on passe à autre chose ! »

Ceci pour répéter que je ne suis pas partisane du SM où la situation du soumis perdure sans aucune interruption.
Mais, cela dit, on peut sans problèmes admettre qu’un jeu puisse dure une journée entière, voire même un week-end.
Or il y a un hic !

Dans le cas d’une rencontre à plusieurs, on trouvera toujours à s’occuper, plus on est, plus le nombre de combinaison va s’exponentielliser, c’est de la mathématique… mais à deux ?
On peut toujours écrire un scénario qui tienne la route, mais au moment de passer à l’acte, il faudra faire avec les impondérables, les durées de temps que l’on aura mal estimées, la lassitude qui peut survenir, et de la part de la partie dominatrice une complète absence de surprise. La deuxième fois, on cherchera peut-être à améliorer, à corriger… mais pour la suite on va s’enfermer dans le répétitif…

Il faut aussi tenir compte que dans une relation SM à deux, le soumis n’est pas dans la même situation face à son plaisir que la partie dominatrice. Le soumis prendra toujours du plaisir aux situations qu’on lui fait vivre, la réciproque n’est pas toujours vraie. Ainsi si vous enfermez votre soumis pendant deux heures dans le placard à balais, il va y prendre un plaisir masochiste, mais la dominatrice pendant ce temps-là ? En fait, elle va rapidement se retrouver hors du trip.
Comment faire, alors ?

CONFIER AU HASARD L’ORGANISATION DE VOTRE WEEK-END
———-

LE PROGRAMME DU WEEK END
Voilà ce que je vous propose :

1 – Nous allons découper notre week-end en grosses tranches horaires

Il y a 4 tranches de domination par jour, il n’est pas nécessaire à mon sens d’en prévoir plus. (8 heures par jour plus le repas qui ne sera pas forcément de tout repos pour le soumis ce n’est déjà pas mal !)
A vous d’y indiquer des horaires un peu plus précis en fonction de vos habitudes.
Prévoyez que les tranches « de repas » sont du « tout compris » : le repas lui-même, mais aussi sa préparation, (dressage de la table, cuisine, courses) et sa conclusion (débarras, vaisselle). Nous y reviendrons à la fin !
Ensuite c’est tout simple : la partie dominatrice va préparer la veille autant de feuilles de papier pliées en quatre que de scénarios retenus. (Suivant votre humeur, et suivant les week-ends, vous ne retiendrez pas toujours la même chose). Le soumis lui, n’a en principe pas besoin de savoir
Après le premier petit déjeuner, vous faites tirer au sort à votre soumis un seul papier. Vous lui demandez de lire à haute voix le scénario, puis vous l’exécutez…
… vous referez un tirage ensuite à chaque début d’une tranche horaire.

Quelques règles élémentaires quand même :

Chaque tranche horaire a une fin mais certains scénarios se termineront avant. Ca n’a aucune importance. Il ne sert à rien de faire durer pour faire durer. Si un scénario se termine 20 minutes avant l’activité suivante, eh bien ce sera 20 minutes de pause. La suite n’en reprendra que de meilleure façon !
On peut indiquer des conditions sur les petits papiers par exemple :

Travestissement : si le rasage n’a pas été effectué, refaire le tirage
Ballade en forêt : si on est le matin ou s’il fait mauvais temps, refaire le tirage

Voici quelques exemples d’activités : (j’en ai retenu quinze que j’ai classé par ordre alphabétique -sauf la dernière- mais ça n’a rien d’exhaustif, soyez imaginatifs et écrivez-moi vos idées, elles seront les bienvenues !

L’adoration des pieds :
Commencez par lui demander de vous mettre des bas, essayez-en plusieurs, puis des chaussures, puis de les retirer, après il faudra masser le pied, puis le lécher partout, en sucer les orteils. A la fin de la séance il aura un petit creux, trempez vos orteils dans la confiture et faites-lui lécher (le nutella n’est pas mal non plus) et si vous avez une petite envie de pipi, pissez-vous sur les pieds, il vous les nettoiera si bien !

L’attachement à la porte
Attachez votre soumis à une porte (voir la méthode dans l’article Quelques pratiques S.M.). Vous effectuerez sur lui une lente et longue flagellation classique au martinet, vous pourrez aussi jouer avec les pinces. Et de temps en temps, rien ne vous empêche d’aller vous livrer à je ne sais quelle activité domestique ou personnelle pendant qu’il mijote !

La ballade à la campagne
On emmène le soumis dans un bois très peu fréquenté (mais néanmoins non désert, il faut conserver la crainte d’une rencontre possible) Ballade nue et tenue en laisse, attachement à un tronc d’arbre, flagellation aux orties… Une vraie promenade de santé !

La maîtresse d’école
Faites apprendre au soumis un texte par cœur, n’importe quoi fera l’affaire et faites-lui réciter. Qu’il le sache ou pas, vous trouverez à redire. Employez des punitions scolaires : coups de règles sur l’extrémité des doigts, fessée à main nue ou à la règle et mise au coin, agenouillé sur la règle.

La séance de bougie
Faites couler de la cire chaude de bougie sur les bras du soumis, puis sur ses épaules, ses mollets, ses cuisses. Allez faire un tour sur son ventre, remplissez-lui le nombril, passez ensuite aux pointes de ses seins que vous allez entièrement recouvrir, puis attaquez le sexe, la verge d’abord, puis les couilles et le gland. Laissez le tranquille ¼ d’heure puis arrachez la cire ! Aïe ! ça fait mal !

La séance de rasage
Effectuez un rasage bien lisse du visage, puis un rasage des bras et des jambes, continuez par le torse, finissez par le cul et le sexe. La procédure sera la suivante : mouillage de la partie du corps à raser avec une serviette trempée dans l’eau très chaude, diffusion de mousse, rasage, rinçage à l’eau chaude (pour ce dernier rinçage, l’eau chaude peut être remplacée par de l’urine si la dominatrice a une petite envie)

La séance de travestissement
Commencez par maquiller le soumis, fond de teint, les yeux, le rouge à lèvres, faites-lui les ongles des pieds et des mains, puis habillez-le. On peut s’occuper de lui, jouer à la poupée, on peut aussi lui demander de faire lui-même le maquillage, et comme il va mal le faire, en profiter pour lui envoyer quelques coups de martinet sur les fesses.

Le bain
Un peu de domination soft pour changer. Vous prenez votre bain, il vient vous frotter le dos, vous savonner partout, vous shampooiner… Bien sur le soumis reste un soumis, et il va faire tout ce travail avec des pinces aux seins et aux testicules, un cordon pour lui serrer les couilles et la base de la verge. A la fin il vous sèche, demandez-lui de vous mettre du vernis sur les ongles, il va mal le faire. Pour le punir faites dégringoler ses pinces à coup de martinet.

Le meuble vivant
Le soumis va servir de table basse, ou/et de repose-pied pendant que la dominatrice regardera une vidéo, lira un bouquin, téléphonera à une copine etc… Classique mais reposant !

Le nettoyage du sol
Faire dans un premier temps laver le carrelage à l’eau de javel par votre soumis, pisser dessus, faites-lui ensuite lécher tout cela, éventuellement les mains attachées. S’il ne fait pas cela bien, n’hésitez pas à le flageller ou à lui foutre un gode dans le trou du cul !

Le pipi culotte
Le soumis vas devoir absorber un litre d’eau, une tasse de café (ou de thé) chaud et sans sucre, puis une canette de bière, le tout en ¼ d’heure. A ce régime, il devrait avoir envie d’uriner très vite. L’empêcher de le faire ! Le soumis devra rester nu, vêtu simplement d’une culotte de femme de couleur claire. C’est la dominatrice qui lui donnera l’ordre de se libérer; mais cette libération ne devra durer que 3 secondes, le temps de mouiller sa culotte qu’il n’a pas le droit d’enlever. On attendra ensuite un deuxième laps de temps, puis un troisième. On finira la séance en envoyant le soumis au coin avec la culotte trempée sur la tête

Le placard à balais
Enfermez votre soumis dans un placard et allez faire un tour ! Vous pouvez l’attacher ou le bâillonner, mais pas les deux à la fois, c’est dangereux en position d’isolement. Et n’oubliez pas de revenir !

Les carreaux
Faites lui faire nettoyer toutes les vitres et tous les miroirs de la maison. Il faut que ça brille ! Suivant votre voisinage, adaptez la tenue de votre soumis : en travesti, en ménagère mémére avec des bigoudis dans les cheveux, à poil avec des pinces aux seins, en string avec un plug dans le cul… Une fois terminé, vous ne manquerez pas de critiquer ce mauvais travail en lui administrant quelques coups de raquette de jokari, cela le changera du martinet. Mais il va être imprégné de l’odeur du produit à nettoyer les carreaux ! Berk ! Envoyez-le prendre une douche mais une froide ça lui changera les idées. Le pauvre biquet va trembler de froid. Après cela, réconfortez-le, bouchonnez-le et appliquez-lui avec un petit coton imprégné d’eau de Cologne de constantes pressions sur les testicules, ça va chauffer quelques courts instants. Pauvre soumis !

L’esclave sexuelle :
Allongez-vous nue sur le lit et demandez à votre esclave de s’occuper de vous pendant 1 h ou 2, uniquement avec les mains et la langue. Laissez le se débrouiller, ne bougez pas ! A la fin pour le remercier, foutez-lui une bonne fessée !

La feuille blanche
Vous pouvez inclure dans votre tirage au sort une feuille blanche, qui signifie qu’il ne passera rien pendant cette tranche horaire. Et quand on dit qu’il ne se passe rien, c’est vraiment rien. Pendant toute la tranche le soumis n’existe pas, vous ne lui parlez pas, vous l’ignorez, il reste où il veut sans rien faire et n’a pas le droit de s’occuper, de parler, ni de boire ou de pisser. On ne le met pas au coin, non ce serait lui faire trop plaisir : il se met où il veut, sur une chaise, sur le canapé, et il y reste ! Il a disparu de votre existence jusqu’à la prochaine activité. (ll ne faut pas négliger le contenu masochiste d’une telle activité !

Les repas :
Les quatre repas principaux peuvent faire aussi l’objet de tirages au sort : (dans les mêmes conditions, juste au début de leurs tranches, qui sont assez longues pour y inclure l’éventuelle préparation…)

- Le repas de luxe avec chandelles, champagne, musique doucereuse et plats fins servis à la dominatrice en tenue de fête, tandis que le soumis en tenue de soubrette devra se contenter de la servir et éventuellement de grignoter un hamburger, mais pas à sa table !

- Le repas de la maîtresse : je vous conseille une volaille, la partie dominatrice mange à table et jette les restes au soumis entièrement nu qui devra faire le beau à l’instar d’un bon gros toutou (pourquoi une volaille ? A cause des os !)

- Le repas en amoureux, en tête à tête, ce sera une pause dans ce week-end de domination

- Le buffet cochon : en entrée par exemple du tarama que vous allez manger très normalement sur des blinis bien chauds. Le soumis lui, devra lécher le tarama avec lequel vous aurez enduit votre sexe. On peut continuer le repas avec par exemple une purée-saucisse, chaque saucisse étant préalablement introduite dans votre vagin avant d’être donnée au soumis. Si vous êtes un peu branchée uro, il n’est pas interdit de pisser dessus. La purée devra être lapée sur votre corps, tout le reste est à l’avenant. Pour le dessert je verrais bien une banane à la crème chantilly !

- Le restaurant : c’est aussi une possibilité, vous allez au restaurant tous les deux, après tout pourquoi pas ? Evidement le soumis devra garder en permanence quelques pinces sur les mamelons, histoire d’apprendre à vivre…
A vous de trouver d’autres formules, il faut toujours dans le tirage, une formule de plus que le nombre de repas afin de maintenir l’effet de surprise jusqu’au bout.

Voilà, dans mon article j’ai imaginé une femme dominatrice et un soumis mâle, mais il est bien évident que tout cela est adaptable à tout couple hétéro ou homo quel que soit le sexe du dominateur ou du soumis !

 

Bon trip
(c) 2001 Rachel Bernstein

Ce contenu a été publié dans Bdsm, Documentation, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à S’organiser un week-end SM surprise à deux par Wanda-lee

  1. Oreste dit :

    Honoré ! Le sujet c’est une week-end S.M. à deux, pas à trois !

  2. Honoré dit :

    Interessant mai il manque quand même des scénario ou les soumis doit faire des truc avec un autre mec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>