Mon mec est bisex : Une soirée à trois, rebondissante par Sexnotaboo

Mon mec est bisex
Une soirée à trois, rebondissante
par Sexnotaboo


Je m’appelle Marie, j’ai 28 ans, 1m75, 64 kg, 95c, 75, 90, brune, yeux verts, je suis totalement épilée, et surtout très libérée.

Dernièrement, j’ai rencontré Fabrice, 25 ans, un beau mec d’1m 78, 75 kg, châtain, les yeux clairs, beau comme un dieu, nous étions tous les deux non-accompagnés dans une boite de nuit, une soirée à thème.

Il m’a invité à danser et nous avons très vite sympathisé, il avait un magnétisme vraiment puissant, il me faisait rire à chaque instant et quelques heures plus tard, je me retrouvais dans son lit sans même m’en rendre compte.

Il était très exigent, et dès le début il m’a pris par derrière, et m’a présenté son sexe à sucer en insistant pour éjaculer dans ma bouche, il a tout de suite employé des mots crus qui m’excitaient vraiment beaucoup et je me suis laissée aller pour satisfaire tous ses désirs.

Il m’a obligé à lui avouer mes fantasmes et je fus très surprise de sa réaction lorsque je lui avouais que j’aimerais faire l’amour avec deux hommes en même temps. Il n’a pas paru choqué par mes propos, et comme il souriait, je m’enhardissais en donnant des détails. Double pénétration, prendre deux queues ensembles dans ma bouche, etc….

Au fil des jours, nous parlions de nos fantasmes avec de plus en plus de détails et je lui disais que j’aimerais me faire prendre en levrette pendant que je sucerais un autre mec.
Il me dit que si c’était mon fantasme il n’y voyait pas d’inconvénient, à condition

- « Que tu réalises ton fantasme je suis d’accord, mais à condition que je fasse partie de la fête. »

Surprise et ravie, je l’embrasse avec fougue et nous faisons l’amour comme des fous.

Le samedi suivant en boite, il me demande ce que je pense de celui-ci ou de celui-là ? J’ai du mal à y croire, mais une fois au pied du mur, avec l’occasion de réaliser mon fantasme, je n’avais pas l’intention de me débiner. Je finis par choisir un beau mec. Fabrice me dit d’aller le draguer et de lui expliquer ce que je voulais.

J’attire sans mal l’attention du mec en question qui m’invite à danser. Je me colle directement à lui, il ne tarde pas à me peloter sans gêne, je regarde Fabrice par dessus son épaule et ce salaud m’encourage à continuer. Je me laisse peloter et embrasser. De plus en plus excitée, j’allume le mec qui bande comme un âne. Je ne peux pas m’empêcher de constater qu’il est mieux monté que Fabrice.

-« Humm ça promet pensais-je en moi même »

Je sens le regard de Fabrice sur nous et ça m’excite terriblement. Mon minou est trempé, je me frotte contre le mec comme une chatte en chaleur et lui explique la situation.

- »Mon copain est là et on cherche un mec pour baiser à trois.

Le mec marque un moment de surprise mais finit par me dire qu’il est OK.

- « Je m’appelle Michel et je suis votre homme pour un trio !

Il me détaille d’un air macho en précisant

- »il faudrait être fou pour refuser une telle proposition venant d’une aussi belle salope que toi »

Un ou deux verres d’alcool plus tard, nous quittons la boite pour rentrer chez nous.

Dès le début c’est très chaud pour moi, le mec me prend en levrette pendant que je suce mon homme, puis, je suis prise par les deux trous, j’adore cette sensation de remplissage avec une queue dans le cul et l’autre dans la chatte. Puis c’est Fabrice de me prend en levrette pendant que je suce avidement Michel. J’avais bien raison elle est plus grosse que celle de mon chéri.

Fabrice éjacule très vite en moi, ce qui ne lui ressemble pas du tout Je m’en fais la réflexion, mais sans plus. Une minute plus tard il s’est retiré de ma chatte pour venir m’encourager, je suis très excitée par la présence de son visage à quelques centimètres de ma bouche déformée par la bite de Michel. Je le sens qui enfonce un doigt, puis deux doigts dans ma chatte, encore toute gluante de sperme et de mouille, puis il m’enduit le visage de ce mélange gluant. Il m’embrasse dans le cou, puis sur la joue, il lèche le mélange de plaisir qui macule mon visage, Je trouve ça très excitant.

Je le regarde étonnée. J’adore ce salaud car il fait toujours des trucs qui me surprennent et m’excitent terriblement.

Il me sourit, et recommence l’opération plusieurs fois. Puis, à ma grande surprise sa bouche s’approche de la mienne, il m’embrasse et s’aventure aux commissures de mes lèvres arrondies par le sexe de Michel que je suce toujours. Je remarque que dans les mouvements de va-et-vient de la bite dans ma bouche, le sexe de Michel effleure ses lèvres.

Etonnée je constate que ce salaud ne fuit pas le contact de la bite sur sa langue. Au début, je n’y crois pas, mais il continue à me lécher, sa langue parcoure mon visage, passe et repasse au bord de mes lèvres occupées à téter.

Je suis de plus en plus excitée par la situation. J’ai alors une idée insensée, qui me paraît complètement folle mais qui m’excite tellement que je décide d’essayer. Progressivement, j’avale la bite à Michel de moins en moins profond et je constate que ce salaud de Fabrice reste là, à me lécher le visage, à m’embrasser au coin des lèvres, le contact de plus en plus fréquent de sa langue sur la bite de Michel ne semble pas le gêner. Finalement, je laisse la queue de Michel sortir de ma bouche et lorsque je la pousse vers sa bouche au moment ou Michel pousse en avant Fabrice laisse la bite de Michel s’enfoncer dans sa bouche avec réticence mais sans grande résistance.

Je reste là, sidérée, incapable de réagir pendant quelques instants. Mais le spectacle m’excite tellement que je prends mon pied en me doigtant devant la scène terriblement érotique qui se déroule à quelques centimètres de mon visage. La bite de mon amant d’un soir dans la bouche à mon copain. Surpris, au début, Michel paraît un peu gêné, il me regarde d’un air interrogateur, mais comprenant que je suis aussi surprise que lui, il laisse faire, mon copain qui semble apprécier cette sucette improvisée.

Lorsque Michel est sur le point de jouir, Fabrice, tente de se dégager mais alors je ne sais pas ce qui me prend mais je lui saisi la tête pour la maintenir sur la queue de mon amant. De l’autre main, je me masturbe avec frénésie devant cette scène inattendue, et j’ai un violent orgasme en voyant mon copain avaler le foutre de Michel.

Après le départ de Michel, je suis encore toute retournée par ce que je viens de voir. Je n’ose pas en parler la première, et c’est Fabrice lui-même, en m’enlaçant amoureusement qui me murmure à l’oreille :

-« Alors ma chérie ça t’a plu ? »

Je répondis

« Oui, j’étais vraiment très excitée, j’ai eu deux orgasmes pendant que tu le suçais et j’ai jouis encore plus fort quand Michel a jouit dans ta bouche et que je tenais ta tête et que j ai vu que tu avalais. »

Ma réponse le fit sourire,

« J’ai envie de toi ma chérie, tu m’excites quand tu fais ces yeux de cochonne ! »

Me soulevant sans effort il me jette sur le lit pour me prendre en levrette sans aucun ménagement. Les yeux fermés m’abandonnant à ses puissants coups de reins, en me remémorant cette merveilleuse vision de sa fellation à Michel, j’ai un nouvel orgasme.

J’ignorais encore que cette soirée allait changer notre vie sexuelle j’étais obsédée par ce qui c’était passé au cours de cette soirée, j’avais très envie de recommencer et pire encore je me surprenais de plus en plus souvent à fantasmer sur d’autres situations érotiques. J’imaginais mon copain portant mes dessous sexy de femme, je m’imaginais avec un gode ceinture que je lui faisais sucer pour le lubrifier avant de le prendre en levrette en le traitant de salope. Je voyais une magnifique bite dans sa bouche et peu à peu je la guidais moi même vers ses fesses que ce salaud cambrait bien pour se faire enculer. Je m’imaginais maîtresse du jeu, habillée en cuir, donnant des ordres, pour l’humilier devant mes amants.

J’avais de plus en plus de mal à contenir ce fantasme jusqu’au jour où alors que nous faisons l’amour, Fabrice se montre plutôt passif

-« Humm chérie, c’est bon, j’ai envie de me laisser faire, je me sens plutôt fainéant ce soir, montre-toi plus chienne, plus salope ce soir ! »,

Il est allongé sur le dos les bras et les jambes écartés. J’ai un flash et je décide de l’attacher.

Dès qu’il comprend ce que je fais, il se mets à bander comme un fou et se montre très docile.

Je comprends alors qu’il aime ça, en même temps, je sens le goût de la domination m’envahir, et je me sens mouiller comme une vraie fontaine.
Une fois qu’il est bien attaché, je m’empale sur son sexe tendu et lorsqu’il a bien joui en moi, je viens poser ma chatte pleine de foutre sur sa bouche, le sentir sucer, lécher et avaler ma mouille mélangée à son foutre qui coule de ma chatte me procure une grande jouissance cérébrale et un orgasme extraordinaire.

-« Alors mon salaud c’est bon le foutre ? Vas-y ma salope lèche ma fente gluante de sperme ! Tu aimes ça ! Hein mon cochon ? Je t’ai vu l’autre jour quand tu tétais Michel ! Tu bandais comme un âne, petit pédé ! Tu aimes ça téter le sperme hein cochon ? »

Plus tard dans la nuit, il m’avoue son fantasme de soumission. Il adore être attaché, être obligé de lécher mon sexe gluant de mouille et foutre. Etre soumis à une femme salope et autoritaire est son plus vieux fantasme. Nous en avons beaucoup parlé je lui ai révélé le déclic que j’avais eu avec Michel, la découverte du plaisir que je prenais à dominer. Il m’a embrassé à pleine bouche en me disant qu’il aimerait m’avoir pour « maîtresse ».

Le Week-end suivant, je lui imposais de recevoir Michel à la maison en portant mes sous vêtements sexy de femme, talons hauts, bas résilles string ficelle et body à lacets, il était trop mignon en petite salope. Je ne résistais pas à le sucer à fond pour ensuite l’embrasser la bouche pleine de son sperme pour lui faire avaler.

A l’arrivée de Michel, je lui ordonne de se mettre à genoux et de lui sucer la bite. Pendant qu’il tète, le sexe de Michel, j’enfile un gode ceinture et le sodomise en levrette. Comme ce salaud rebande je lui dis de me prendre et après son éjaculation je lui fais lécher ma chatte gluante de foutre devant mon amant…

Sur mon ordre, il recommence à sucer Michel. Lorsque mon amant bande à nouveau je le fais allonger sur le dos, je me mets à quatre pattes tête-bêche au dessus de son visage, en demandant à Michel de me prendre en levrette.

Humilié, Fabrice voit aller et venir la grosse bite de Michel dans mon sexe trempé à quelques centimètres de son visage. Je lui ordonne alors de lécher mon clitoris, le sexe raide et de sucer les couilles de mon baiseur, qui vont et viennent dans mon sexe trempé, juste devant son visage. Je sens sa langue qui me lèche la chatte déjà occupée par la grosse bite à Michel qui me ramone avec ardeur. Sentir que mon copain aime ce nouveau traitement m’excite terriblement et je ne tarde pas à jouir. Michel éjacule en même temps que je jouis. Il se retire et je pose ma moule gluante sur la bouche de mon petit copain chéri en lui disant.

- « allez cocu à p’tite bite, lèche le foutre de mon amant qui coule de ma chatte »

Plus je suis salope, puis je cherche à l’humilier, plus ma petite salope de copain bande. Je suis super excitée, je me penche en avant pour le sucer jusqu’à le faire jouir dans ma bouche puis je recrache son foutre sur son cul en lui disant

-« C’est un bon lubrifiant tu vas voir ! Comme c’est bon d’être enculé, par un mâle tu vas aimer être une femelle, tu vas vois comme c’est bon ma cochonne ! »

Quelques minutes plus tard, la bite de Michel ayant retrouvé sa vigueur dans ma bouche, coulisse dans le petit cul du cocu. Regarder mon copain à quatre pattes, qui se cambre, qui pousse en arrière en gémissant de plaisir me rend folle de plaisir. Je me glisse sous lui et j’avale sa bite qui pend toute molle entre ses jambes. Il ne tarde pas à durcir pour éjaculer dans ma bouche au moment ou Fabrice se vide dans son p’tit cul de salope.

Depuis, nous sortons régulièrement dans des lieux de drague, je porte des tenues en cuir très sexy, bottes cuissardes à talons, string ficelle avec porte-jarretelles et soutien-gorge remonte-seins, quart de bonnets, avec par dessus juste un manteau ou un imperméable court. Lui porte mes dessous sexy de femelle sous son jogging.

Nous rencontrons des hommes ou des couples auxquels je le soumets sans pitié. Dernièrement, nous avons rencontré Philippe et Marine, un couple plus expérimenté que nous. Dès le début de la soirée Marine a reçu le sperme des deux hommes dans sa chatte que mon copain a ensuite lécher. Elle était accroupie au dessus de sa bouche ouverte, elle poussait pour faire descendre le foutre en écartant les lèvres de sa chatte avec ses doigts.

-« Regardez bien, j’ouvre mon sexe et je pousse pour faire couler tous le sperme de dans la bouche de ce sac à foutre »

Le spectacle du sperme dégoulinant dans la bouche de mon homme m’excitait terriblement. Cette salope de Marine avait la tête renversée en arrière et semblait se concentrer je devinais bien qu’elle préparait quelque chose d’inhabituel mais sans en avoir la moindre idée. Elle fermait les yeux et poussait très fort, tout à coup elle s’est détendue et j’ai vu jaillir pendant une fraction de seconde un jet d’urine car dans le même temps cette salope écrasait son sexe sur la bouche de mon copain soumis.

J’en restais baba ! D’autant plus que ma salope de copain ne bronchait pas, il restait immobile je réalisais qu’il léchait consciencieusement la moule de cette chienne, pendant que son sexe se redressait, plus dur que jamais.

Je regardais Marine, incrédule, qui en me souriant me dit

-« Ils aiment tous ça, mais il n’osent pas l’avouer. Maintenant on va s’occuper de toi ma chérie. »

Je me retrouve rapidement empalée sur la bite de mon copain, pendant que Marine me lime le cul avec un gode ceinture. J’apprécie hautement cette double pénétration qui est pour moi une première. Je me laisse aller en fermant les yeux lorsque le gland de Philipe vient effleurer mes lèvres que j’ouvre largement et avec plaisir. Je voudrais crier mon plaisir mais la bite de Philippe, trop grosse, m’en empêche.

J’ai 3 orgasmes fulgurants avant de recevoir le sperme de Philippe dans la bouche et celui de mon copain dans la chatte. Je me dégage de Philippe pour embrasser mon copain à pleine bouche afin de partager avec lui le sperme de mon amant que j’ai gardé en bouche.
Puis je lui murmure amoureusement que je l’aime que jamais personne ne m’a excitée et faite jouir comme lui.

Cette soirée instaura définitivement le rapport domination / soumission de notre couple.

Il n’est pas rare que je m’offre à plusieurs hommes devant mon copain qui se charge ensuite de me lécher, pour nettoyer mes trous remplis de foutre.

J’avoue qu’à l’instar de Marine, je n’hésite plus à l’occasion, à l’abreuver de petits jets d’urine devant mes amants. J’aime offrir à mes amants ma petite salope de copain qu’ils utilisent comme une putain pour se vider les couilles de leur foutre gluant sur lui ou dans son p’tit cul. J’adore le voir pris en sandwich par deux mâles qui éjacule dans sa bouche et dans son cul. Je lui fais mettre mes sous- vêtements sexy de femelle. Lorsque mes amants sont mieux montés que lui, j’adore frotter sa bite contre les leurs pour comparer, le ridiculiser et l’humilier.

Plus je suis féroce, et humiliante avec lui, plus il a honte plus il bande dur et plus je suis moi-même excitée.
A la fin de chaque soirée de baise, lorsque nous nous retrouvons seuls nous parlons beaucoup et Fabrice me prends tendrement dans ses bras en disant

-« Ma chérie j’ai envie de te faire l’amour » et là tout est différent, il me dit des tas de mots d’amour qui me font fondre, et là, je sens qu’il s’agit d’amour, que ce n’est plus un jeu de baise, je suis folle amoureuse de lui et je sais qu’il m’aime vraiment.

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Mon mec est bisex : Une soirée à trois, rebondissante par Sexnotaboo

  1. Sorenza dit :

    Eh bien moi, je ne partage absolument pas l’avis des collègues ! J’ai trouvé ce récit purement mécanique (on dirait une histoire de Logos qui s’emboitent). Il n’y a aucune esquisse de psychologie, il n’y a aucun humour, aucune tendresse. Su ce thème d’autres récits m’ont offert des moments délicieux aussi bien sur le plan de la lecture pure que sur le plan de l’excitation. pas celui-ci :(

  2. Wilnam dit :

    Histoire très excitante que j’ai lu a haute voix a mon épouse et j’espère que cela l’a bien excitée ? Je vais donc aller vérifier l’état de sa chatte !!!

  3. hombicoolpajalou dit :

    super texte c est exactement ce que j ai vécu avec une femme domina.
    j adore ce genre de situation car je suis bi docile et j aime avoir la honte et etre humilié apr des commentaires crus et salaces devant de la femme qui me domine

  4. Philippe dit :

    En très joli récit ……. une telle rencontre est un merveilleux privilège. Un jour peut être. Qui sait …..

  5. Rodox dit :

    Amusant de narrer toutes de fantaisies du point de vue de la femme. Un bon petit moment de lecture érotique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>