Magique Provence par Marine_et_Thibault

Magique Provence
Par Marine et Thibault

Provence ! Provence ! Je suis amoureux de ton ciel. Provence ! Provence ! Je suis amoureux de ta mer, de tes filles brunes et de ton mistral. De tes pins parasols et de tes cigales. De ta soupe de poisson, de ta bouillabaisse et de ton pastis. De l’odeur des herbes de Provence et de la lavande. De cet arrière-pays qu’on si bien dépeint Alphonse Daudet et Marcel Pagnol à tel point que je ne peux y croiser une chèvre sans me dire que ce doit être celle de Monsieur Seguin, à tel point que je ne peux y croiser un chat sans qu’il ne me rappelle Pomponnette, la chatte de la « femme du boulanger », celle qui se fait engueuler par Raimu au lieu et place de sa femme ! Ah Pomponnette ! La chatte la plus célèbre du 7ème art.

En vacances je ne fous rien ! J’emmène toujours le nécessaire pour faire un peu d’aquarelle, mais je sais que je me lasserais vite, finalement je ne dois pas être doué !

J’ai du fric et je n’ai aucun mérite à en avoir, j’ai simplement hérité de la boite de mon père ! Je ne m’en occupe pas trop ! Mais je peux vivre tranquille. Je ne suis ni beau ni moche, je suis moyen ! Je me prénomme Thibault, c’est con comme prénom, hein ! Je le sais bien ! Et ma femme vous savez comment elle se prénomme : Marine ! Franchement c’est-t-y pas ridicule ? Dans le genre nouveau beauf on ne fait pas mieux !

Et puisqu’on parle de beauf c’est notre fête à tous les repas ! Ça commence par :

« Un Thibault, deux Thibault, trois Thibault doudou ! »

et quelques verres plus tard c’est le tour de bobonne

« Marine, deux qui la tiennent, trois qui la pinent !

S’ils savaient ces pauvres cloches qu’elle ne dirait pas non ma Marine !

Tiens, je vous la décris, mais retenez bien, je ne vais pas remettre ça à chaque histoire (ben oui ! Je vais peut-être vous en raconter plein !)

Bon ce n’est pas Paméla Anderson, mais ce n’est pas non plus un laideron. Non elle est moyenne, assez fine, assez grande, des seins moyens un cul moyen, pas de graisse, un visage agréable, des cheveux mi longs teint en blonds, un joli petit sourire ! Faut pas que je me plaigne

L’été les vacances, la Provence. Il faut que ce soit fun et super éclatant à tous les niveaux. Pour cela Marine et moi avons trouvé une solution. Chaque année on emmène avec nous dans notre maison du midi, une sorte de fille au pair qui moyennant un salaire coquet, non seulement assure les tâches ménagères, mais se soumet à nos caprices, principalement sexuels (il y a des officines spécialisées pour ce genre de choses ! faut chercher un peu, je ne peux pas tout vous dire !)

Cette année on s’y est pris assez tard et le connard qui s’occupe de cela me dit d’un air désolé qu’il ne lui restait plus qu’une antillaise ! Et alors ? Non seulement je ne suis pas raciste (on ne peut pas avoir que des défauts !) Mais j’adore ! Ça ne gêne pas non plus ma femme ! Alors allons-y et on embauche Margotte pour un mois !

En plus elle est superbe, Margotte, une jolie frimousse, des nichons pas possible, un cul d’enfer cambré comme un slalom modélisé !

Elle doit donc être à notre disposition à toutes heures du jour et de la nuit, prête à me tailler une pipe, à sucer ma femme ou à se faire enculer par-devant ou par derrière, bref elle doit exaucer le moindre de nos fantasmes.

Mais nous sommes de gens bien éduqués, nous la payons bien et la respections pourvu qu’elle joue le jeu que nous lui demandons.

La nuit dernière par exemple, je me suis réveillé à trois heures du matin avec une trique d’enfer et une seule obsession : baiser la Margotte à moitié endormie sur la table de la cuisine. La queue à la main je me suis donc précipité vers sa chambre et je l’ai réveillée et emmené à moitié dans les vapes en direction de la cuisine.

- Monsieur vous exagérez !
- Ça ne sera pas long !
- Alors ça va !

Je l’ai hissée sur la table et d’une main je lui ai ouvert la chatte. Toujours à moitié endormie elle a gémi et s’est mise à remuer des reins et à faire son cinéma :

- Oui allez y baisez-moi comme une chienne !

Elle nous vouvoie, cette petite à de l’éducation !

- En fait j’ai envie de t’enculer !
- Oui, enculez-moi Monsieur Thibault

Au moment où je me hissais sur la table pour la pénétrer, j’ai entendu la voix ensommeillée de ma femme :

- Espèce de salaud, tu aurais pu me réveiller pour que je profite du spectacle.

Puis elle a ajouté avec un petit rire :

- Vas-y encule la bien profond, mais ne jouis pas, c’est dans mon cul que tu vas décharger  »

J’ai enfourché d’un coup la belle blackette tandis que derrière moi ma femme se branlait…

Au bout de dix minutes, j’ai déculé. Ma bite était recouverte de merde.

- Eh bien Margotte ! En voilà des façons !
- Je vais nettoyer la bite de monsieur ! répondit-elle en prenant mon engin en bouche et en entreprenant un joli nettoyage de la langue et des lèvres.

Mais voilà que Margotte quitte la cuisine.

- Mais Margotte pourquoi es-tu si pressée ?
- Je vais pisser ! Monsieur !
- Non retiens-toi, tu nous pisseras dessus quand j’aurais baisé Madame

Puis j’ai été m’occuper de ma femme qui m’attendait à quatre pattes sur le carrelage, ses fesses rondes et potelées offertes à ma bite prête à décharger. J’ai lubrifié son petit trou avec ma salive puis, je me suis frayé un passage. Alors Margotte est allée se poster sous la chatte de Marine et l’a sucée pendant que je prenais possession de son cul.

Quelques minutes plus tard la cuisine retentissait de nos cris aigus !

Alors Marine et moi nous nous sommes allongés sur le sol, avons ouvert la bouche afin de recueillir le joli pipi de Margotte.

Je vous disais la Provence c’est magique !

Fin

Publié sur revebebe le 20/11/2000 puis passé à la trappe

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Magique Provence par Marine_et_Thibault

  1. vendredi dit :

    Manque les boules et le pastis

  2. stromboli dit :

    On aurait pu sonoriser l’article… avec le chant des cigales

  3. Orlando dit :

    Quel dommage que ce soit si court, parce que les style est là, les idées et les situations aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>