De l’usage des mots dans le libertinage par Serge Virinoviev

Vous qui vous aventurez dans le libertinage,
Sachez que vous entrez dans un autre univers,
Celui où s’exerce la liberté de ne pas être sage,
Sans pour autant être quelqu’un de pervers.

Vous qui vous aventurez dans le libertinage,
Lassés de cette vie monotone des vertueux,
Vous apprendrez que la licence a son langage,
Qu’elle se nourrit des mots les plus audacieux.

Vous qui vous aventurez dans le libertinage,
Savez-vous que le romantisme en est banni ?
La luxure et l’excès ne sont pas le badinage,
On s’y repaît de sexe en termes bien définis.

Vous qui vous aventurez dans le libertinage,
Vous ne verrez pas de membre qui se dresse,
Le polisson vous montrera comment il bande,
Pas de pudibonds chez nous, on parle de fesse.

Vous qui vous aventurez dans le libertinage,
Loin des prudes qui ne parlent pas de fellation,
Regardez, dans un océan de sperme on nage
Et la branlette a remplacé la masturbation.

Vous qui vous aventurez dans le libertinage,
Oubliez donc d’ où vous venez et vos réserves,
Rejoignez-nous dans ce doux remue-ménage,
Baisez recto, baisez verso, je vous observe !

Vous qui vous aventurez dans le libertinage,
Faites donc ce que moi l’immoral je préfère,
Enfoncer ma langue dans une chatte volage
Avant d’embrasser quelque rosette si chère.

Vous qui vous aventurez dans le libertinage,
Voyez, mes testicules ne sont que couilles,
Et ce que vous tenez ce n’est pas un mirage,
C’est ma queue qui apprécie vos papouilles.

Vous qui vous aventurez dans le libertinage,
Entre l’érotisme et le porno où est la limite ?
Aces deux idées je veux ici rendre hommage,
Qu’il s’agisse d’un phallus ou bien d’une bite.

Vous qui vous aventurez dans le libertinage,
Vous adorerez pouvoir changer de partenaire,
De vos minous humides vous ferez l’étalage,
Pour le soixante-neuf ne soyez pas réfractaire.

Si vous rougissez, si de cul vous n’osez parler,
C’est qu’il vous reste du chemin à parcourir
Avant que vous ne puissiez à nous vous affilier
Dans cet éden destiné seulement à nous divertir.

Serge Virinoviev

Ce contenu a été publié dans Histoires, Poèmes, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>