Initiation entre femmes. par Chantal01

Pendant les fêtes de fin d’année ma soeur Julie passe les fêtes de fin d’année à la maison avec son mari et sa fille. Ma nièce est une jeune femme de 19 ans bien comme il faut, un peu coincée à mon goût mais c’est l’éducation que lui a transmis ma soeur qui veut ça.

Ma soeur et son mari partent faire des courses en ville pour l’après midi et me voila donc seule avec ma nièce Sophie. Je prépare la table car nous sommes le 24 décembre et ma nièce est quelque part dans la maison à surfer sur le web avec son portable. Je ne m’inquiète donc pas car à son age on aime bien avoir sa tranquillité.

Après avoir fini mon ouvrage, je monte à l’étage me faire un peu petit plaisir car je l’ai bien mérité. Comme à mon habitude je fais cela dans la salle de bain. Ma nièce doit être absorbée par son travail et je ne fais en aucun cas attention à sa présence. Je suis déjà absorbée à l’idée de mon caprice et j’ouvre la porte de ma salle de bain lorsque je trouve Sophie la culotte sur les chevilles entrain de se caresser. La belle devient rouge et se dépêche de remonter sa culotte et me marmonne que ce n’est pas ce que je crois. Bon… on ne me l’a fait pas…..

Et je la rassure que c’est normal de se masturber et que ça fait partie de la vie des femmes et que ça contribue à une sexualité épanouie.

J’en profite pour lui bloquer la main et l’empêcher de remonter sa culotte jusqu’en haut. Dommage que se soit une culotte « normale » et non pas un string mais c’est comme ça !!! Elle a le minou humide et je suis surpris de voir qu’elle se rase intégralement. Je peux observer son hymen intacte preuve de sa virginité, ce qui ne m’étonne pas vue son éducation !!!!

Je commence à la mettre à l’aise en lui disant que moi aussi je me masturbe et que je trouve cela agréable. Elle rougi de plus en plus voyant que je vois sa petite chatte de vierge.

Je commence à lui caresser les jambes avec ma main et je remonte jusqu’à l’entre cuisse. La je passe ma main sur son sexe brûlant et c’est très agréable de toucher sa mouille que je lèche aussitôt. Là, elle commence à gémir.

- Tata je ne te savais comme ça me dit elle.

Là je lui retire la culotte et la fait déshabiller complètement.

Nous sommes maintenant complètement nue toutes les deux. Je la serre dans mes bras et je lui caresse son joli petit cul bien rebondi, elle en fait de même.

- Tu es vierge lui dit je ?

Elle me répond qu’elle n’a jamais eu d’expérience avec un garçon et encore moins avec une femme de 42 ans. Nous avons une heure et demi devant nous avant le retour de ma soeur et de son mari ce qui me laisse le temps de la décoincer un peu.

Ma salle de bain est assez grande pour que l’on puisse faire des galipettes à deux sans problème. Je la fais s’asseoir par terre, jambes ouvertes et je commence à frotter mon sexe contre son sexe. Nous mouillons comme des gamines et nous gloussons de plaisir. Nous nous caressons les seins mutuellement et j’aime sentir cette poitrine dure et sous mes doigts. Elle commence à aimer mon initiation et me demande de la caresser. Je m’empresse de le faire et je lui lèche sa chatte vierge et son clitoris qui gonfle de plaisir sous les assauts de ma langue experte. Elle jouit dans ma bouche la cochonne. J’en profite pour lui masser aussi le rectum et je sens bien que son anus se dilate aussi rapidement.

- Sophie, tu joues avec ton anus ?

Elle ne dit que non et là je commence à lui mettre un doigt dans son joli petit cul. Elle gigote un peu mais à l’air d’aimer ça.

- Tu vois c’est agréable lui dit je. Tu t’imagines avec le sexe d’un homme à la place de mon doigt ?
- Oh oui me murmure t’elle.

Là, je vais chercher mon jouet favoris et je lui rentre mon gode dans son anus en ayant soin de mettre un peu de gel pour que ça glisse sans problème. Elle jouie comme une malade. Elle aimera la sodomie c’est sur !!!!

- J’ai envie de faire pipi tata ! Me dit elle.
- Pas de problème ma chérie, Répondis-je en l’embrassant sur ces lèvres.

Nous nous installons dans la baignoire et là nous nous arrosons mutuellement d’un jet doré et chaud. J’écarte ma chatte et elle fait de même et nous rions du même plaisir.

-Je ne pensai pas que c’était aussi agréable de se pisser dessus, me dit elle.

Elle me lèche goulûment le minou après et voir sa tête entre mes cuisses me fait mouiller de plus belle.

Le temps passe et la frangine ne va pas tarder à rentrer. Nous prenons une douche ensemble en nous frottons mutuellement et ne nous roulant des pelles à pleine bouche. La fin du petit plaisir prend fin.

- Tu es une sacré baiseuse, me dit ma chère Sophie

Et je lui réponds que pour une vierge elle ne se débrouille pas trop mal. Elle a le talent de masser le clitoris avec lenteur avec sa langue qui est un vrai régal.

Nous nous rhabillons et nous reprenons nos activités respectives. Le soir en famille personne ne se doute de rien. J’observe d’un coin de l’œil le joli petit cul de ma nièce qui l’après midi même recevait mon gode avec plaisir.

Le moment des au revoirs approche et je lui fais une bise comme d’habitude à ma chère nièce mais je préfère sentir sa langue dans ma bouche. Je n’ai qu’un souhait c’est de revoir ma Sophie rapidement et qui sait, elle l’aura peut être perdu son pucelage !!!

Elle aura découverte grâce à sa tante le plaisir bi ainsi que celle de l’uro. Je ne doute pas qu’elle deviendra une bonne baiseuse, très prochainement.

Bisous humide à vous tous.

Chantal. (Paris 75)

Je n’ai qu’un regret c’est que ma tendre Sophie habite à 500 km de mon domicile, mais ce n’est que partie remise !!!!!

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Initiation entre femmes. par Chantal01

  1. Vanessa dit :

    Un récit rafraîchissant qui brise pas mal de tabou, j’ai beaucoup aimé le lire

  2. Verdon dit :

    Histoire bien racontée et bien réelle. Souvent c’est une tante ou un oncle qui se charge à bon escient de l’éducation de leur nièces ou neveux arrivés à l’âge adulte sans avoir été informés des choses de la vie par leur parents. Après tout c’est sûrement bien ainsi car ça les rassure et ça leur permet certaines choses (comme dans ce récit) qui ne pourraient certainement pas se passer avec leurs parents.

  3. Emilie dit :

    Un bon récit de sexe entre femmes de deux générations différentes, le rapport familial et a touche uro viennet pimenter cette bonne lecture, c’est vraiment pas mal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>