Collègue 2 – Lina uro fiasco par jeromemp001

Collègue 2 – Lina uro fiasco par jeromemp001

– Tu sais Sylvie, depuis que j’ai eu une expérience uro avec Jérôme, je ne pense plus qu’à ça. C’était trop top, tu as vraiment l’impression que l’homme est à tes pieds et à ta totale disposition. J’ai vraiment envie de recommencer. Je me suis documenté un peu sur internet. Il y a plein d’hommes qui recherchent des filles pour boire leur « champagne doré ». Ils sont prêt à payer, j’ai vu que les prix varie de 100€ à 200€.

– Oui et alors pourquoi tu m’appelles, tu es une grande fille qui n’a pas froid aux yeux ?
– En fait, j’ai un peu besoin de tes services, tu sais j’habite assez loin en banlieue et j’ai peur que si je trouve quelqu’un qui est ok, que chez moi ça fasse trop loin. Je préférais faire ça sur Paris, j’aurai plus de chance de trouver, en plus si on est deux ça sera un peu plus sécurisant.
– Du coup tu as pensé à ta bonne copine.
– Oui, tu sais j’ai vu des annonces ou il était proposé une séance avec deux filles. Si ça te tente tu te fais en plus un peu d’argent de poche.
– Mais moi j’ai jamais fait ça, je ne sais pas si je vais être coincée. C’est vrai que quand tu m’as fait le compte rendu te ta séance avec Jérôme, j’ai bien compris que c’était le pied pour toi, et c’est un truc qui me plairai bien de tenter.
– Je ne travaille pas mercredi, tu peux te libérer et on se fait une après-midi uro ?
– Ok va pour mercredi, tu t’occupes de tout pour trouver des hommes assoiffés, et moi je te fournir l’appartement et l’eau à volonté.

Le mercredi Lina arrive toute pimpante dans une jolie robe.

– Je me suis mise en robe ça sera plus pratique pour faire pipi sans se déshabiller tu devrais faire pareil.

Elle pense à tout, je vais me changer, lorsque je reviens elle a branché son ordinateur, et est déjà sur un site d’annonce. Elle m’explique.

– Alors là, tu vois tous les mecs qui recherchent une donneuse uro. On va voir ceux qui ont mis un numéro de téléphone pour les joindre en direct.
– C’est incroyable qu’il y en ait autant, je n’aurai jamais cru
– Et encore j’ai mis un filtre pour avoir seulement ceux qui sont en région parisienne.

Lina ouvre les unes après les autres les annonces, on note celle qui ont des numéros de téléphone. Une fois qu’on en a une dizaine, on se met à les appeler en prenant soin de cacher l’affichage de notre numéro.

– Allo, bonjour je réponds à une annonce que vous avez passée,
– Heu oui, c’était à propos de quoi ?
– De champagne à la source, vous êtes toujours intéressé.
– Ah oui toujours, vous êtes où ?
– Paris, dans le 11ème près d’un métro, on reçoit seulement aujourd’hui. Vous pouvez vous libérer ?
– Non pas vraiment mais samedi prochain….
– Non c’est aujourd’hui seulement, peut-être à une prochaine fois.

Loupé, bon on continue, après cinq appels on trouve un gars qui peut venir tout de suite.

– En fait on est deux filles ça vous dérange pas ?
– Non bien au contraire
– On n’a pas parlé des conditions,
– Oui je comprends
– On demande un petit cadeau de 150€ chacune
– Ok ça me convient je peux être là dans 45 minutes.

On lui donne le numéro pour qu’il nous rappelle quand il sera en bas de l’immeuble.

Trop facile, vite il faut que l’on boive sinon on n’aura rien à lui donner. Je ramène la bouteille d’eau et on commence à boire en attendant le rendez-vous.

45 minutes après, rien. Une heure après toujours rien. Lina rappelle le gars, il est sur messagerie.

Je crois qu’on a eu un lapin. Je ne sais pas ce qui a flanché, le prix ? Ou juste que le gars est un fantasmeur.

– Bon c’était notre premier coup d’essais on recommence.

On trouve à nouveau un homme prêt à se déplacer

– Les conditions c’est 150€ pour le champagne d’une fille, 200€ pour les deux.
– C’est ok j’arrive d’ici une heure

Lina raccroche et je dis à Lina de prendre tout de suite un autre rendez-vous, pour assurer et pas perdre une heure.

On trouve un nouveau une nouvelle personne prêt à se déplacer mais juste pour une seule dose. On lui dit de venir dans 1 heure 30, ça nous laissera le temps de finir avec le premier.

Vite il faut avoir double dose, faut qu’on se prépare aussi pour le second, on finit la première bouteille et je vais chercher une nouvelle bouteille d’eau.

Une heure rien, on rappelle pour savoir où il est, il nous sort une excuse bidon qu’il a eu un empêchement…. le boulot… réunion… le baratin habituel. On lui raccroche au nez. Finalement ce n’est pas si évident.

Une heure et demie, le téléphone sonne, c’est le rendez-vous, on va pouvoir se vider la vessie parce que là ça commence à presser.

Le client arrive à la porte.

– Bonjour, entrez, vous désirez boire un verre avant de commencer ?
– Non, je préfère démarrer tout de suite, voici votre argent.
– Allonges toi ici, tu préfères retirer tes vêtements ?
– Je ne sais pas, comme vous voulez.
– Ok tu te déshabilles, tu t’allonges ici et tu ouvres la bouche.

Lina a réagi au quart de tour, et domine le client. Elle a du talent ma copine.

Le gars s’allonge et tremble comme une feuille morte. Lina soulève sa robe et retire sa culotte.

Elle enjambe le soumis et s’accroupi au-dessus de son visage.

– Je t’ai dit d’ouvrir ta bouche.
– Je ne sais pas si je vais pouvoir….
– Ouvre !

Lina commence par un tout petit filet. A peine arrivé dans la bouche du soumis celui-ci recrache et ferme sa bouche. Le reste de l’urine coule sur mon parquet. Heureusement que Lina stoppe immédiatement sa miction.

– Je t’ai dit d’ouvrir la bouche.
– Non Maitresse je ne peux pas c’est trop dur…..Je préfère arrêter.

Il se lève aussitôt se rhabille en deux secondes, il est déjà devant la porte à trépigner pour sortir.

Encore loupé. Encore un mec bidon. Lina se trémousse d’une jambe à l’autre

– Qu’est-ce qu’on fait maintenant, j’ai bu un litre et demi d’eau j’ai vachement envie de pisser, faut qu’on trouve une solution. Au moins avec Jérôme on a eu affaire à un vrai soumis qui savait ce qu’il voulait.
– Ben va aux toilettes et on arrête là et je te suis après, parce que moi aussi ça commence à pousser.
-Tu rigoles on ne va pas gâcher ce bon champagne c’est un grand cru, appelle le !
– J’appelle qui ? On a épuisé tous les ringards du site d’annonces.
– Appelle Jérôme, tu lui dis qu’il y a urgence et qu’on a besoin de lui immédiatement.
– J’ai un doute qu’il puisse venir, mais l’idée m’amuse.
– Allo, Jérôme, je suis avec Lina et on a un souci, on a besoin de toi tout de suite. Tu pourrais venir chez moi immédiatement ?
– Je suis au boulot, c’est vraiment urgent ?
– Oui très urgent, on est vraiment coincées on peut plus bouger.
– Ce n’est pas facile mais j’arrive tout de suite, je prends la voiture et suis là dans 30 minutes maxi.

25 minutes après, le carillon de la porte sonne, Jérôme est là. Je lui ouvre la porte.

– C’est quoi le problème, vous pouviez sortir, tu viens juste de m’ouvrir la porte.
– Ce n’est pas une question de porte mais de WC. Lina à une très grosse envie de pipi, alors on a pensé à toi.

J’adore cette situation, tout de suite une énorme excitation m’envahit, tout ce que j’aime, servir d’urinoir, une tierce personne qui est présente. L’avilissement à son maximum. Sans réfléchir je me mets totalement nu et m’allonge à l’endroit précis ou Lina m’avait uriné dans la bouche pour la première fois il y a quelques semaines.

Lina relève sa robe elle ne porte pas de culotte elle place un pied de chaque côté de mon visage et s’accroupie.

– Tu vas tout boire, et faire honneur à mon champagne, prends ton temps mais je te préviens j’en ai beaucoup.

A petites giclée elle se vide totalement dans ma bouche, me laissant entre chaque nouvelle poussé le temps de tout boire, elle s’applique et rien ne coule en dehors de ma bouche. Une fois totalement soulagée, elle s’assoie totalement sur mon visage et frotte son sexe sur ma langue pour se nettoyer. Puis elle se relève.

– Merci Jérôme, tu es vraiment extra, j’ai à nouveau pris mon pied à te pisser dans la bouche.

Je me redresse pour me mettre debout quand Sylvie me repousse au sol.

– Attend, ce n’est pas fini, moi aussi, j’ai une très grosse envie.

Je la vois retirer sa culotte en passant sa main sous sa jupe, puis elle se met dans la même position que Lina quelques minutes avant.

– Régale-toi, ne laisse rien échapper comme tu l’as fait pour Lina.

Je suis aux anges, Sylvie ma meilleurs amie va se servir de moi comme d’un urinoir, je vais gouter son urine. Si je ne me contrôle pas, je crois que je vais jouir à la première goutte.

Doucement pas saccade elle se vide, je la bois, et me régale de ses saveurs, je profite aussi de la vue de son sexe légèrement ouvert, le bonheur.

La dernière giclée arrive au fond de ma gorge. Sylvie se secoue pour faire tomber encore quelques gouttes.

– Merci je n’en pouvais plus de me retenir. C’était formidable. Comme Lina me l’avait dit. On se sent incroyablement puissante quand on fait ça à un homme. Une superbe expérience.

Sylvie prend un mouchoir en papier s’essuie et se dirige vers les WC, j’entends la chasse d’eau couler quand Sylvie revient.

– Je croyais que ça ne fonctionnait pas ?
– Attends je vais te raconter c’est toute une histoire, met toi à ta place on va te raconter.

Je me mets à genoux devant mes deux princesses. Je suis le plus heureux de soumis.

 

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Collègue 2 – Lina uro fiasco par jeromemp001

  1. belisaire dit :

    Un bon petit récit uro, certains passages sentent le vécu LOL

  2. sostene dit :

    Il ya des trucs qui clochent par exemple le client qui vient se faire pisser dessus mais qui a le choix entre rester habillé ou se mettre à poil… Dommage parce que sinon c’est très excitant cette lecture

  3. roland33333 dit :

    moi aussi j aime le champagne,et c est avec plaisir que je me coucherai parterre pour recevoir ce doux nectar!!

  4. bipartie dit :

    Insensé que vous puissiez faire tout ça pour du fric!!!
    Même pas par amour..

    • Eddy dit :

      Nous n’avons pas à juger les autres, ce très bon récit entre parfaitement dans la ligne éditoriale du site qui dit simplement que tout est permis entre personnes majeures du moment qu’il y a consentement mutuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *