Au galop par misterbind

 

Au galop
par misterbind

Ton canasson d’antipodie
Piaffe sous le joug de ton aine
Offrant pour ce baiser maudit
Sa cicatrice vespasienne

Tu fourres un majeur en cet œil
Qui rarement peut voir le jour
Et qui sitôt t’ouvre son seuil
Heureux d’accroître son contour

Une autre poigne cavalière
Désirant prévenir tout mal
Va, s’assurant des gibecières
En leur couplage inguinale

Et, le chevêtre tuméfié
Depuis son isolement raide
Convoite d’être consolé
A ces soupirs ta main accède

Tu agrippes et meus ce trayon
Pendulaire en une cadence
Qui achève la contention
De chaudes perles de semence

Ta monture brise sa course
Et choit, vaincue, entre tes reins
Qui spasmodient comme la source
D’un nouveau fleuve amazonien

Ce contenu a été publié dans Histoires, Poèmes, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Au galop par misterbind

  1. Izeta dit :

    Mendibulant sa watchi
    Bol et bolo, malibol
    Elle exhiba son pertuis
    Chafouin comme obole

  2. kevin dit :

    Je n’ai rien contre la poésie, mais je crains que celle-ci soit davantage du charabia qu’autre chose

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>