Faire plaisir à son homme : Fellation par Cahetel

Faire plaisir à son homme
Fellation
par Cahetel

Malgré tous les textes sur le sujet j’ai envie de partager ma façon de faire avec d’autres femmes… et hommes.

Masturber son homme, il n’y a rien de plus beau, c’est une pratique que j’adore faire, je pourrais passer des heures à le caresser, à le sucer. Bien des hommes vous diront que rien ne vaut une bonne pipe et ils ont raison…Il y a mille façon de jouer avec leur queue et ce n’est comparable avec rien d’autre.

J’ai remarqué que plusieurs choses sont importantes pour qu’ils éprouvent du plaisir:

La vue: les hommes adorent VOIR leur partenaire, pas seulement leur visage quand elles leur font une fellation mais aussi tous les gestes qu’elles exécutent. Ils aiment quand c’est osé, sans tabou.

Le toucher : on ne le dira jamais assez, de la salive, de la chaleur, de la douceur mêlée à de la fermeté. Il n’y a rien de pire qu’une branlette sèche aussi n’hésitez pas à saliver quand vous masturbez votre homme.

Voici comment j’aime m’y prendre :

Je me place au dessus de mon homme, lui est couché sur le dos, les jambes légèrement écartées dans un premier temps. Je me place à quatre pattes sur une de ses cuisses pour rester en contact avec sa peau.

Là je prends sa queue, je lèche son gland délicatement, tout en le regardant dans les yeux. Je le caresse avec mes lèvres, je l’aspire délicatement. J’aime frotter son gland de gauche à droite sur ma langue, assez rapidement en m’attardant sur son frein. De mon autre main je caresse et je palpe ses couilles bien douces.

Je commence à effectuer des vas et vient très rapide en l’entourant complètement de mes mains et je prends sa queue profondément dans ma bouche, jusqu’a la gorge. Cela provoque instantanément une quantité de salive très gluante et fine que j’étale le long de sa queue. Il ne faut surtout pas hésiter à montrer toute cette salive qui s’écoule; j’aime laisser un filet sur son gland que je n’hésite pas à étirer comme pour rappeler le sperme que rencontre ma langue lors de l’issue finale.

Je récupère un peu de salive pour l’étaler sur mes seins et là je m’avance tout en me frottant à sa cuisse de quelques coups de hanches. Je caresse le bout de mes seins contre son gland puis je frotte un téton sur le méat urinaire et tout autour du gland, là encore je m’attarde sur le frein pendant quelques secondes. Là je reprends sa queue en bouche en jouant avec ma langue et en le branlant. J’aime effectuer des pressions avec ma main à la base du gland, plus ou moins forte pour donner une impression d’orgasme féminin à sa queue qui commence vraiment à mouiller.

Au même moment je caresse de mon autre main tout le long de ses couilles et je descends jusqu’à son cul, délicatement je le caresse puis je le lèche. C’est toujours très doux, délicat. Mon autre main est toujours en train de le branler mais j’accélère la cadence pour l’exciter encore plus. J’aime beaucoup le lécher à cet endroit, et encore plus le caresser. Quand je vois qu’il est bientôt à l’apothéose j’introduis mon doigt toujours délicatement puis je masse sa prostate, d’abord doucement et quand je le sens prêt beaucoup plus fortement. C’est une sensation incomparable pour un homme.

A cet instant je ne peux m’empêcher de remonter pour le regarder dans les yeux et je le suce intensément. Je sens qu’il est proche de l’orgasme et là je colle sa grosse queue sur ma langue et je lèche fort son gland. Je ne le branle plus mais je continue à le stimuler par le cul. Quand je ressens une longue giclée sur ma langue je rentre sa queue dans ma bouche, le plus profondément possible pour qu’il sente grâce aux mouvements de ma gorge que je le déguste. Je le bloque ainsi jusqu’à qu’il finisse de jouir.

Ce moment s’accompagne toujours d’une grande excitation de ma part et je me surprends souvent à serrer sa cuisse entres les miennes. J’aime le regarder intensément, voir le plaisir et le soulagement dans ses yeux. C’est vraiment un moment que je ne louperai pour rien au monde…

Ce contenu a été publié dans Documentation, généralités, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>