L’Equipe des Schtroumpfettes par Virginie01


Salut, c’est Virginie !

Je profite d’un peu de temps libre pour te raconter mon dernier week-end.
La semaine précédente, Christophe me téléphone pour me proposer de participer le dimanche dans son village à un mini tournoi de foot amateur  » pour rire « , avec des équipes mixtes de six, et pendant lequel chaque équipe doit venir déguisée suivant un thème lié au nom de l’équipe…

Il me propose de monter une équipe avec ses deux copains, Delphine, Véronique et moi. Il me précise que c’est le genre de journée qui permet de bien s’amuser et délirer…

Nous acceptons, et le thème que nous choisissons pour l’équipe est « Black and White » : les trois mecs avec pantalons noirs, chemises et cravates noires, lunettes noires; et pour les filles jupes et chemisiers blancs… La veille, nous décidons de nous retrouver, les filles, chez Delphine pour nos tenues .

Véronique arrive, puis nous décidons toutes les trois d’aller faire les boutiques pour nos vêtements… Delphine et moi discutons un peu en aparté, ne sachant pas comment Véronique voyait les choses, sachant que Delphine et moi avions l’intention de « mettre le paquet »… Nous entrons dans une boutique, et nous dirigeons vers les chemisiers… Je propose un modèle à Véronique, en lui demandant ce qu’elle en pensait. Elle me propose un autre modèle, un peu plus fin (et surtout plus coûteux…), et je répond  » oh oui super « .Il était clair que Véronique n’était pas gênée par les prix… pour notre plus grand bonheur…

Nous continuons nos emplettes, et force est de constater que le courant passe bien avec Véronique…Puis, direction la boutique de lingerie… je propose à Del et Véro d’opter pour un collant fin sans couture (Fatal de Wolford), et par dessus des bas blancs, pour un look « sexy – fun » . Ma proposition est adoptée dans un éclat de rire général. Nous complétons par le reste de la lingerie (strings, portes jarretelles et soutiens-gorge en dentelles)… Un moment, la vendeuse, un peu curieuse vis à vis de nos choix (des bas sur des collants…) nous demande pour quelle occasion nous faisons nos achats. Lorsque nous lui répondons que c’est pour un match de foot, elle reste sans voix, alors que Del et Véro éclatent de rire. Résultat des emplettes : 1365,00 euros à trois…!!!!!!

Dimanche matin

Les garçons passent nous prendre et là, ils restent bouches bées : c’est vrai qu’avec nos jupes courtes le haut des bas était apparent, et que nous avions noués nos chemisiers ouverts sur nos poitrines, laissant apparaître la lingerie…

Nous arrivons au stade, et force est de constater que nous ne passons pas inaperçues !

Pour le premier match, nous sommes opposés à l’équipe des pirates, également composée de trois filles et trois garçons. Comme nous jouons toutes très mal au foot (à part Delphine qui s’en sort plutôt bien), c’est l’hilarité générale. Au bout de dix minutes, le match se termine par notre victoire 1-0, et deux autres équipes s’affrontent .Nous en profitons pour nous rafraîchir à la buvette. Puis second match, cette fois face à l’équipe des « Schtroumpfettes  » les filles du club de danse moderne de la ville, et qui ne comptait qu’un seul mec habillé en Gargamel… Les filles quand à elles portaient un T-shirt à manches longues bleues, la figure peinte en bleu, un chapeau blanc, des collants blancs avec un shorty blanc par dessus. Christophe me fait remarquer qu’elles jouent beaucoup mieux au foot, et que ça va être dur…

Effectivement, vu l’état des genoux de certaines, elles semblent jouer un jeu plus engagé (!) Au bout de quelques minutes, Delphine est accrochée et fait un plongeon… en se relevant, nous rigolons : elle à les genoux verts, et un trou dans le bas de la jambe droite… Le match continu, et nous sommes plus souvent par terre que debout, et peu soucieuses, comme les Schtroumpfettes, des règles du foot : le « tirage du maillot » est la règle la plus pratiquée, le match tournant plus au match de rugby que de foot… Mais l’ambiance était géniale avec les Schtroumpfettes, malgré notre défaite… A la fin du match direction la buvette, sous le regard des spectateurs pour nos superbes tenues qui avaient un peu souffert…

Vers 16 H, les matchs étaient terminés, les équipes réunies autour de la buvette et de grands verres de bière… L’ambiance était à la rigolade, et nous discutons avec l’équipe des Schtroumpfettes, bien gaies…! A un moment, l’une d’elles me dit que notre match avait tout d’un match de rugby, ce à quoi je réponds que si cela avait été du rugby, nous aurions gagnées… Elle répond que non, et je lui propose de régler la question : il y derrière le stade de foot un terrain de rugby (en assez mauvais état, et qui avait été arrosé). Elles prennent le pari, et pour plus d’équilibre, deux autres filles se joignent à nous à la place des mecs.

Nous arrivons sur le terrain, accompagnées d’une bonne vingtaine de personnes qui veulent assister à notre « match ». Le terrain est en mauvais état, il y a peu d’herbe, et l’arrosage du matin le rend boueux… Delphine me regarde en souriant, nous entendons les commentaires des spectateurs  » P… comme elles sont fringuées ! »…Et c’est vrai que malgré quelques trous aux niveaux des genoux, nous étions encore toutes  » blanches « …

J’étais excitée… Tout ce monde qui regardait… Je regardais Delphine, et commençait à me soulager… Delphine me regarde, et à ma surprise lance très fort :

- « Virginie, voyons, tu as encore fait pipi dans ta culotte !  »

J’étais d’abord un peu gênée, mais rapidement je m’en amusais…Puis le « match » débuta… Immédiatement, nous nous sommes toutes retrouvées au sol dans la boue… c’était la grosse rigolade ; en fait, nous ne savions même plus ou était le ballon… Nous nous tirions sur les vêtements… Un moment, je constate que Véronique vient de se faire arracher son chemisier par deux Schtroumpfettes, sur lesquelles je me lance : nous rions comme des folles toutes les quatre… j’attrape le boxer en dentelle de l’une d’elle, et tire… il cède, ainsi que son collant, la laissant presque nue…la vengeance est rapide : deux d’entres elles se lancent sur moi : en quelques instant, mon chemisier et ma jupe partent en lambeaux, suivi du porte jarretelle des bas, du collant… Au bout de quelques minutes, nous sommes presque toutes nues, couvertes de boue, pataugeant au milieu des restes de nos vêtements… Delphine se bat avec une Schtroumpfette, elles sont hilares… Delphine est sur elle, puis se penche et l’embrasse fougueusement… Elle se laisse faire devant les Whaou de l’assemblée… Véronique me regarde, nous nous approchons, et nous enlaçons dans une étreinte profonde… elle pousse des cris, et me pisse dessus…je lui arrache son collant et son string… c’est merveilleux…

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à L’Equipe des Schtroumpfettes par Virginie01

  1. Claire dit :

    Dans le genre fantasme bien allumé, ce n’est quand même pas si mal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>