Expériences au Sauna par symptom44

Expériences au Sauna par symptom44

Voilà mon récit sur mes soirées coquines… passées au Sauna.

Pour me décrire j’ai 30 ans, je suis bisexuel mais j’ai un très grand faible pour le sexe des hommes. J’essaye de temps en temps de passer au sauna gay sur Rennes afin d’y assouvir mes petits fantasmes.

Je me rappelle encore ma première incursion dans ce lieu. Je me présente à l’entrée, paye et pénètre dans ce lieu. Je rentre donc dans le vestiaire et recherche rapidement mon casier. Plusieurs hommes, allant de 30 ans à la cinquantaine, étaient présents, chacun se déshabillant en épiant ses voisins afin de repérer les parties intimes de l’autre. Pour ma part j’étais un peu troublé. Oh ! Ce n’était pas la première fois que je me déshabillais devant d’autres personnes, tout le monde a été à la piscine, mais là ces personnes étaient forcément gays ou bi, et il ne faut pas se raconter d’histoire, on ne va pas dans un sauna gay juste pour faire un peu de hammam. Je remarquais bien quelques regards qui se posaient sur moi, ou plutôt sur mon bas ventre. Il va sans dire que j’en faisais de même. J’ai pris du temps pour me déshabiller afin de regarder à droite et à gauche les belles queues qui étaient offertes à mes yeux.

Ça y est, je suis fin prêt, uniquement vêtu d’une petite serviette, je pénètre dans ce lieu 100% masculin. Je passe d’abord par l’étape douche puis, avant de commencer quoi que ce soit, je songe d’abord à  » visiter  » tout le centre. Au début, un petit bar sympa avec télé et revues gays, un peu plus loin le jacuzzi, le hammam et le sauna. À l’étage, il y a les coins  » chauds  » et une autre salle pour les soirées à thèmes (soirées mousse), mais j’y reviendrai plus tard.

J’opte donc pour un petit tour dans le jacuzzi, j’enlève donc ma serviette et me cherche une petite place parmi les autres. Le jacuzzi n’est pas très grand, ce qui permet de se  » serrer  » dans l’eau. Autour de moi je me doute bien de certains petits manèges sous l’eau, certaines personnes sont bien trop rapprochées pour juste apprécier les bulles contre leurs corps, j’imagine très bien les mains baladeuses, les caresses et les masturbations. Rien qu’en y pensant, je bande aussi dans mon coin. Je reste dans l’eau pendant quelques minutes et, à chaque passage d’un nouvel arrivant dans le jacuzzi, j’en profite pour regarder son anatomie de près au moment où il enlève sa serviette.

Les seules relations homos que j’ai eues ont été avec 2 ou 3 copains d’enfance, mais là je me surprends à mater le sexe de parfaits inconnus, qui pour la plupart sont bien plus âgés que moi. De mon côté, j’ai une forte érection et je me caresse doucement le sexe. C’est à ce moment-là qu’un homme d’une quarantaine d’années environ s’installe à côté de moi. Mon cœur battait très fort, j’avais une énorme envie de masturber et sucer quelqu’un et il y avait là, juste à côté de moi, un homme entièrement nu avec son sexe à la portée de mes mains.

Pendant quelques minutes, il ne se passe rien, je pensais même à sortir de l’eau pour aller faire un tour dans le sauna ou le hammam. Quand tout à coup, je sens quelque chose effleurer ma cuisse… mon sang ne fait qu’un tour et mon érection repart de plus belle. Je ne bouge plus, j’attends, et cette fois-ci c’est bien la main de mon voisin qui caresse ma cuisse, délicatement, doucement. Je ne bouge pas, mieux, je rapproche un peu mon bassin de lui pour lui faciliter la tâche. Sentant mon approbation, il prend en main mon sexe et me pratique une parfaite masturbation. Ça y est, je me lance aussi et j’explore son bas ventre à la recherche de son sexe, j’ai l’impression que tout le monde nous regarde. Je n’ose pas ouvrir les yeux et fais semblant d’être concentré sur mon bien-être, après tout je suis dans un jacuzzi. Je caresse enfin sa queue, j’adore cette sensation de tenir en mains le sexe d’un autre. Je prends tout mon temps afin de savourer ce moment, son sexe est assez gros, plus gros que le mien. Ses mouvements vont maintenant en s’accélérant et de plus en plus fort, je suis à deux doigts je jouir. Je retire sa main, je n’ai pas envie de jouir dans l’eau en compagnie d’autres personnes. Mon compagnon s’écarte un peu et sort finalement de l’eau. Je ne sais pas quoi penser, l’ai-je contrarié ? Je ne pense pas. Je reste encore quelques minutes dans l’eau, je regarde les autres personnes, j’en soupçonne d’ailleurs deux en train d’appliquer le même rituel que moi quelques minutes auparavant. Deux autres ne s’en cachent d’ailleurs pas du tout et leurs langues s’entremêlent fougueusement, j’imagine très bien leurs gestes sous l’eau.

Ça y est, je sors de l’eau, je me tâte pour la suite, sauna ou hammam. Je m’oriente d’abord vers le sauna, je suis seul à l’intérieur pendant quelques minutes, j’ai beaucoup de mal à rester dans cette chaleur, j’en ressors, j’y reviendrai plus tard.

Je rentre à présent dans le hammam, c’était pour moi la première fois. Je n’étais jamais rentré dans ce genre d’endroit, je suis envahi d’un coup d’une très forte chaleur, énormément d’humidité, j’ai un peu de mal à respirer. Au bout de quelques secondes, je reprends mon souffle, cela va mieux, je m’habitue à cette chaleur. Il y fait drôlement sombre, j’aperçois quelques silhouettes, certaines sont allongées ou assises sur les banquettes, d’autres debout adossées au mur. Les bruits sont plus qu’équivoques, on entend parfaitement les petits cris de jouissance, les bruits de masturbations et de fellations. Ce qui m’épate le plus c’est l’indifférence totale de la plupart de mes voisins. Il y a, à deux mètres de moi, des personnes en train de se sucer ou se masturber, les autres soit regardent intéressés soit ignorent parfaitement l’action en profitant du hammam. Avec le temps on s’habitue faut croire.

De mon côté, je bande de nouveau, quelqu’un vient s’asseoir à côté de moi. Je le distingue mal dans la pénombre, mais sa main sur ma cuisse me renseigne parfaitement sur ses intentions. De mon côté, je me laisse de nouveau faire et je parcours aussi son entrejambe afin d’atteindre son sexe. Je le masturbe, j’adore ça. Mon dieu ! Il se penche, il attrape mon sexe en bouche. C’est la première fois, depuis mes petits attouchements d’ado qu’un mec me suce. Ce que c’est bon, il me pompe frénétiquement, c’est bon, je gémis doucement. Il se relève, je comprends à présent que cela va être mon tour, j’ai une montée d’adrénaline c’est la première fois que je vais sucer la queue d’un mec. Je me penche à mon tour, oubliant un instant que tout le monde peut nous regarder, malgré la semi-obscurité. Je commence à lécher le tour de sa queue, qui est vraiment très gonflée de plaisirs, j’embrasse son gland et le prends en bouche délicatement. Je le sens bien son gland chaud et humide dans ma bouche, que cela est bon. Je le prends désormais entièrement, le tourne avec ma langue. J’entame à présent des longs va-et-vient, dans ma tête je me traite de salope, de dévergondé. Je me sens une petite salope en train de pomper ce dard… que je trouve si bon. J’en raffole et je le suce à présent vigoureusement. Il me relève la tête et un puissant jet de sperme jaillit. De mon côté, je me branlais aussi très fort et sa jouissance a eu aussi pour effet de provoquer la mienne.

Pour ma part, j’en ai assez fait (et vu) pour cette soirée. Je pars à la douche me rincer et je prends congé de ce lieu, tout en me promettant de revenir.

C’est chose faite dès la semaine suivante, et cette fois-ci je compte bien prendre plus d’expérience… et plus de sexe. Cette fois c’est en une minute chrono que je me déshabille et que je file tout droit vers le jacuzzi. Cette fois c’est moi qui prends les choses en main et je prends bien soin de m’installer à côté d’un mec à mon goût. Au bout de quelques minutes, je me lance et je caresse sa cuisse, puis son sexe. Cela dure un petit moment, j’ai envie de passer à autre chose, je repars donc vers le hammam, lieu vers lequel j’y ai appris la fellation entre hommes. Dommage qu’il n’y ait personne ou du moins personne à mon goût. C’est décidé je monte à présent à l’étage, lieu abritant les petites pièces coquines, les  » glory-holes « , les back-rooms, la salle vidéo, etc.

Petit tour à la salle vidéo. Ici deux ou trois personnes regardent un film homo. Je regarde quelques minutes aussi et je commence doucement à me caresser sous ma serviette. Je repars à la conquête, me faufile dans ces petits couloirs où chaque porte donne sur une petite pièce avec matelas au sol. Parfait pour les petites sauteries à deux ou à plusieurs. Je passe ensuite au bout du couloir dans une partie beaucoup plus sombre et beaucoup plus fréquentée. Je sens des mains caresser mes fesses, mes cuisses et j’en profite pour faire de même. Je sens à côté de moi deux personnes apparemment en train de s’embrasser. Je les caresse tous les deux, j’attrape un sexe et le masturbe doucement. Je sens une main saisir mon sexe, je bande comme un fou, je m’occupe aussi du deuxième homme. J’ai à présent deux sexes pour moi. Mes deux nouveaux amis ont envie de s’isoler à présent et me laissent seul dans cette pénombre, mais j’ai encore envie de sexe. Je pousse enfin une petite porte qui cache une petite pièce bien spéciale, celle des  » glory-hole « , une toute petite pièce pour une personne avec des trous afin d’y faire des fellations en toute discrétion. C’est parti, je m’installe à genoux et attends mon premier  » client « . Il n’aura pas fallu attendre longtemps, une première queue apparaît. Je la palpe, la caresse un peu et enfin la prend en bouche, que j’adore ça la sensation d’une belle queue bien chaude en bouche ! Je suce, j’aspire, je masturbe frénétiquement le sexe de celui dont je ne vois pas le reste du corps. Un autre trou et une autre bite apparaît. C’est la première fois pour moi, je vais sucer deux sexes en même temps, je passe de l’un à l’autre. Le premier jouit, je continue sur le deuxième qui ne tarde pas à venir lui aussi. Je suis un peu fatigué. Je retourne quelque instant dans le jacuzzi. J’ai énormément apprécié sucer deux belles queues en même temps, même si je ne connais même pas le visage de ceux que j’ai pompés.

Quelques semaines plus tard, je décide de retourner au sauna, j’y ai déjà pris mes petites habitudes. Petit tour dans le jacuzzi, le hammam et enfin petite incursion dans ma pièce préférée. Au bout de quatre ou cinq fellations appliquées, je retourne au jacuzzi et profite de ce petit moment de détente. Au bout de quelques minutes, un homme d’environ 35/40 ans vient s’installer à côté de moi. Nous ne sommes pas  » collés « , il est situé à environ un mètre de moi. Nous sommes seuls dans l’eau et tranquillement nous commençons à parler de choses et d’autres, de la température de l’eau, du nombre de personne au sauna ce soir-là, bref de tout et de rien. Le courant passe bien entre nous, tellement que nous nous sommes rapprochés l’un de l’autre au point de nous toucher les cuisses.

Trois autres personnes sont arrivées ensuite dans l’eau. Je ne sais pas pourquoi, mais à partir de ce moment-là on n’a plus parlé lui et moi, en revanche sous l’eau notre  » dialogue  » a repris d’une autre manière, rapidement je sens sur ma cuisse la main de mon voisin. Je me laisse évidemment faire et entreprends de lui offrir aussi mes services. J’avoue qu’avec lui, notre masturbation réciproque a un goût particulier, j’ai vraiment envie d’aller plus loin et je lui propose d’aller faire un petit tour dans une des petites pièces afin de s’isoler un peu.

Je n’ai pas été surpris de sa réaction quand il me dit ok. Il se lève aussitôt récupérer sa serviette. Je le suis dans l’escalier, montant aux  » back-rooms  » et je bande déjà à l’idée de ce que l’on allait faire.

Ça y est, nous sommes enfin seuls dans cette petite pièce, le sol n’est en fait qu’un grand matelas, au mur nous avons des préservatifs, gel et papier. Nos serviettes sont déjà à terre. Nus l’un contre l’autre, nous nous embrassons à pleine bouche, nos langues s’emmêlent. Bien que je n’apprécie pas vraiment embrasser un homme en général, là j’en profite un maximum. Son corps glisse à présent le long du mien et sa bouche s’occupe de mon sexe. Je tiens sa tête comme pour le guider dans cette fellation. Nous nous allongeons ensuite, et entreprenons un 69 torride. Je ne le suce pas, non, je lui bouffe sa bite. Il me repousse alors pour jouir. De mon côté, j’en fais de même tellement mon excitation est forte.

Après quelques secondes, il me demande de le pénétrer. Autant vous dire que mon excitation reprend de plus belle, seulement je ne l’ai jamais fait, jamais je n’ai sodomisé quelqu’un. Je lui fais part de mon inexpérience. Après m’avoir expliqué comment cela allait se passer, il saisit un petit sachet de lubrifiant et vient s’en appliquer sur l’anus. Après s’être  » chauffé  » un peu et avoir enfilé un préservatif, je me présente devant son petit trou et pénètre doucement son intimité. C’est bon, je le pénètre et je sens bien l’étroitesse de son conduit. Au bout de quelques va-et-vient, je jouis une nouvelle fois. Nous sommes restés un bon moment, allongés tous les deux à discuter, ensuite je lui pose beaucoup de questions sur la sodomie. Pour le moment cela ne m’intéresse pas trop, je préfère de loin les fellations ; mais peut-être un jour je changerai d’avis.

En attendant, je reviens de temps en temps au sauna pour assouvir mes désirs. Qui sait, toi qui me lis, on s’est peut-être déjà rencontré… sinon, à bientôt peut-être.

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Expériences au Sauna par symptom44

  1. Adamo dit :

    Moi quand je vais au sauna je me fais enculer, j’adore ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *