Urine et cacahuètes par Q_Riosita


Débilités en cascades
Acte 1 : Dans un reportage télévisé voulant faire dans le sensationnel, « des spécialistes » révélaient que des dizaines de traces d’urine, toutes différentes avaient été relevées sur la coupelle des cacahuètes d’un bar parisien.
Passons sur ces fameux spécialistes… Les habitués du site savent que l’urine est stérile et que la coupelle en question ne pouvait être qu’inoffensive !

Acte 2 : Un artisan révulsé à la vue de ce reportage et scandalisé que des gens osent oublier de se laver les mains après avoir été faire pipi (comme moi d’ailleurs ! Par contre, je me les lave avant, les mains étant bactériolgiquement beaucoup plus sales que le zizi !!!) a déposé très sérieusement un brevet d’une porte de WC qui se bloque si on ne s’est pas passé les mains au moins dix secondes sous le robinet d’eau !

On vit une époque formidable !


Nous on s’en fout, l’urine on la boit à la source !
…et voici un article trouvé sur le net sur exactement le même sujet, par une personne qui n’a décidément rien compris :

« Comment forcer les gens dénués du sens de l’hygiène le plus élémentaire à se laver les mains en sortant des toilettes ? Vous êtes-vous déjà posé la question ?
Eh bien, un carreleur dunkerquois s’est attaqué avec succès à ce problème. Il vient de mettre au point un système qui contraint l’usager de cette étape parfois obligée sur la longue route des vicissitudes humaines, à se mouiller les doigts pendant au moins dix secondes sous un robinet d’eau, s’il veut que la porte des WC s’ouvre pour le laisser sortir. Afin de satisfaire la curiosité bien légitime des esprits passionnés par les motivations profondes des inventeurs de génie, signalons que ce Léonard de Vinci des petits coins a été révulsé par un récent reportage télévisé. Dans ce document, des spécialistes révélaient que des dizaines de traces d’urine toutes différentes avaient été relevées sur la coupelle des cacahuètes d’un bar parisien.

Ouach ! Dégueulasse…

Un jour, j’ai eu la joie de vous communiquer cette information qui s’était imposée à moi : nous sommes descendants de singes arboricoles. Qui ont vécu dans les arbres et qui n’avaient aucune préoccupation d’enterrer leurs excréments. Assis sur leur branche, ils n’avaient qu’à faire sous eux, distraitement, comme ça. Et paraît-il que c’est ce qui explique le fait que notre espèce soit aussi peu portée sur la propreté. Il se peut que vous ne soyez pas tout à fait d’accord mais moi, je suis absolument convaincu que nous ne sommes pas du tout portés sur l’hygiène. »

Nous laisserons sa conclusion à son auteur, l’hygiène oui ! Encore faut-il qu’elle soit logique !

Ce contenu a été publié dans Histoires, Textes-images, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Urine et cacahuètes par Q_Riosita

  1. Renaud dit :

    C’est une application certes un peu borderline du principe de précaution ! Vous seriez contre le principe de précaution ?

    • Eddy dit :

      Sur le fond, il est vrai que si une personne souffre d’une infection urinaire, la stérilité de l’urine n’est plus en cause.
      Le risque est néanmoins minime et ne vaut sans doute pas toute cette usine à gaz !
      Quant au principe de précaution, il permet de dire n’importe quoi !
      Un jour je suis tombé dans un escalier ! Faut-il interdire les escaliers ? ;)

  2. Garyzen dit :

    Attention, l’urine est stérile, c’est vrai ! Mais sauf en cas d’infection urinaire ! Il faut tout de même le préciser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>