Petite histoire corse par JP_et_Lisa

Voici notre petite Histoire de 2002 en Corse

JP et Lisa

_________________________
Mon mari et moi, naturistes depuis notre mariage sommes toujours à la
recherche de petits endroits calmes pour la pratique de notre passion. Soit
des clubs ou centres soit de petites plages que nous découvrons en bateau.

Nous arrivons donc sur une magnifique petite plage de sable. Personne !
Super ! Entièrement nus, nous nous allongeons sur le sable.

A notre habitude mon mari me masse. Après de longues minutes de plaisir JP
me pénètre et nous restons là au soleil. Il reste en moi très dur des
heures, je suis dans un état terrible. JP se frotte doucement afin que je
puisse jouir le plus possible et j’adore. Il me murmure des mots tendres et
j’aime cela. Et il fait très attention de ne pas jouir en moi

Un drôle de bruit nous inquiète dans le maquis derrière nous. JP se retire
et se dirige dans la direction des bruits, qui deviennent de plus en plus
forts.

JP disparais dans les buissons. Quelques minutes plus tard il revient, son
sexe à la verticale ! Il me dit :

- Viens vite voir et pas de bruit.

A quelques mètres de nous dans un espace entre les buissons, deux femmes d’environ 30, 35 ans sont là ! Nues au soleil sur une serviette
de bains, une des filles a de longs cheveux noirs qui cachent en partie la poitrine de la petite blonde.

Elles s’embrassent, je voudrais partir mais je ne peux plus bouger. Elles
roulent l’une sur l’autre et se masturbent avec de gros morceaux de bois.
Leurs sexes imberbes sont trempés. Elles gémissent et se disent des mots
d’amour.

Nous restons là. La vision est incroyable et mon bas ventre est en
ébullition !

Elles se masturbent avec violence.

JP lui voudrais aller avec elles ! Mon non est catégorique, je n’arrive pas à
détacher mon regard, et j’aime cela. Elles sont déchaînées, la sueur les
rend irrésistibles dans la lueur du soleil. Leurs godes de bois rentrent et
sortent avec frénésie. Et puis elles se calment, l’une d’elle a l’air de
dormir, une énorme bite de bois dans sa chatte. L’autre se passe de l’huile
solaire et se couche face au soleil, les jambes écartées au maximum. Sa
chatte est rouge vif et toute brillante, la marque du maillot est elle aussi
écrevisse…

Elle est terrible et JP est à bout. Je crois ne jamais avoir vu son sexe
aussi gros.

Je suis dans le même état. Nous retournons sur la plage, alors je le prends
en bouche, il éjacule presque immédiatement. Je n’arrive pas à le calmer, il
est toujours aussi excité. Il me prend comme une bête. Je jouis comme une
folle à plusieurs reprises !

Le calme est revenu

_________________________
La suite est surprenante !

_________________________
JP me regarde d’un drôle d’air, je comprends qu’il y a quelque chose de
bizarre. Je me retourne et à ma grande surprise, les deux filles sont là, à
quelques mètres de nous, elles nous regardent avec de grands sourires,
assises nues sur leurs serviettes de plage !

Je cherche un trou de souris pour me cacher. Je suis écarlate, j’ai le
sperme qui me coule entre les jambes. Alors je me précipite dans la mer.

JP lui imperturbable reste sur le dos le sexe à la verticale ! Je lui fais
signe de venir dans l’eau avec moi. Nous nous posons des questions, que font
ces filles seules sur la plage ? Et de plus nues ! Nous n’avions pas vu devête ments autour d’elles. Elles n’ont pas peur ? Et comment sont elles venues ?

De retour sur la plage, la brune s’approche de nous !

- Bonjour. Veuillez nous excuser pour tout à l’heure, nous ne voulions pas
vous déranger.

J’espère qu’elles ne nous ont pas vu les regarder dans leurs ébats. !

- Mais nous attendons nos maris, ils sont partis faire de la plongée avec le
bateau depuis plus de quatre heures. On trouve le temps maintenant bien long
et nous n’avons ni vêtements, rien à boire et à manger !

- Vous voulez boire ? Demande JP. Nous avons des boissons dans le zodiac.
- Merci ! Si vous avez de l’eau merci alors d’accord.

Je trouve quelles ne sont pas timides et que JP s’intéresse un peu trop à
leurs formes. Et comme à l’habitude JP à quelques difficultés à cacher son
érection et commence à bander dur. Voyant le problème la petite blonde qui
nous avait rejoint, me dit :

- Ne vous en faites pas madame nous avons les mêmes problème avec nos maris !

ET elles partent dans un fou rire ! Communicatif

Nous restons là à parler de tout et de rien, du soleil et de leurs couleurs
de peau rouge vif. La blonde Flo a du reste très mal à l’entre-jambes. Je
pense que vu le traitement avec le morceau de bois, cela ne m’étonne pas.
Elle écarte les cuisses et nous montre. Mon mari bien sûr est très
intéressé, pourtant la pauvre fille est dans un état terrible avec des
irritations pas croyables. Je lui propose du lait, sa copine Annie le lui passe
avec douceur lui arrachant de petits cris de douleur.

Elles sont très sensuelles, elles se touchent et s’embrassent souvent et cela
me trouble !

- Prenez ce tee-shirt, vous allez prendre une insolation.

Un moment plus tard, notre attention est attirée par un moteur sur l’eau.

- Ah, enfin leurs maris !

Heureusement car le mien commence à les trouver un peu trop à son goût. Il
faut dire quelles aiment un peu trop montrer leurs sexes.

_________________________
La suite est un peu trop hard pour moi, si JP a le courage de l’écrire c’est
pas mal non plus !

A bientôt

Elisa

_________________________
3éme partie

Et voilà les hommes qui débarquent sur le sable. Les deux jeunes femmes
s’approchent, et… la grande discussion, il y a de l’orage dans l’air !
Puis elles retournent sur leurs serviettes avec une glacière. Les hommes les
retrouvent un moment plus tard, en une minute à poil.

Je vois bien qu’Elisa regarde leurs queues (bien moins belle que la mienne)

N’IMPORTE QUOI ; ;ELISA

Enfin bon il y en a un qui en a une bonne, ok

Bref,

Un des hommes me ressemble : grand brun, poilu, une barbe rasée, 40-45 ans, style
costaud. L’autre est plus petit, bien musclé, complètement imberbe, sans
poil, sa queue est assez grosse. Les filles parlent un long moment, elles
nous regardent de temps en temps. J’ai bien peur qu’elles leurs racontent
nos exploits. L’un deux s’approche de nous !

- Bonjour
- SVP. Vous n’avez pas de glaçons ? Ma copine a le feu !
- Oui, bien sur voilà.

Il rapporte les glaçons à l’autre homme

Alors là ! ! ! ! !! Il commence à frotter la chatte de la blonde qui pousse
de petits cris. Mais bien vite cela devient plus hard et je pense que les
glaçons sont bien au chaud maintenant ! Elle trouve cela super bon, et elle
le fait savoir ! Petit à petit ils se dirigent dans le maquis, les filles
nous regardent et nous font signe de venir. Elisa n’est pas très chaude mais
je l’attrape par la main et nous les suivons, tous nus comme des vers .dans
le maquis

Ils déroulent la grande couverture et se mettent en action illico

Annie attire les deux hommes sur elle et les suce avec énergie elle aime ça,
c’est sûr ! Il la traite de pute, de gouine.

- Tu ne penses qu’à te faire enculer salle chienne !

Un la prend avec violence, il rentre son énorme queue d’un coup, elle crie.

Elisa voudrait partir, l’autre homme s’approche prend sa main et lui dit.

- Restez je vous en prie, elles aiment beaucoup vous allez voir.

Il nous fait asseoir. Ils retournent la fille dans tous les sens, puis ils
la pénètrent tous les deux un devant un derrière. Quel spectacle, les jambes
écartées au maximum, les deux bittes rentrent et sortent de plus en plus
vite.

L’entrecuisses trempée, elle leur crie d’allez plus fort, plus profond.

- Faites moi jouir, allez allez ! ! Défoncez-moi, Elles sont bonnes vos
grosses queues !

Elle les excite le plus possible, leurs corps au soleil sont en sueurs. Je
bande comme un fou. Elisa est momifiée, elle qui refuse la sodomie ! Je vois
sa fente toute brillante :

- Tu aimes chérie ?
- Oui

Mais elle tremble

- J’ai froid, prends moi dans tes bras. Embrasse moi.

Flo la petite blonde elle, est bien sage. Assise en tailleur elle se penche
en arrière et montre à Elisa qu’elle a un gros morceau de bois dans le cul,
elle se lève est vient à quatre pattes devant nous ! Son cul face à Elisa.

- Frotte moi s’il te plait !

Elisa à ma grande surprise attrape le bois et commence à faire des
va-et-vient. Elle le sort de presque 20 cm et il y a encore de la longueur !
Et frotte et frotte. Flo se tortille et se plante sur se pieu avec des râles
de plaisir. Je rentre un doigt puis deux puis trois dans la chatte d’Elisa,
elle aime, de petits grognements m’encouragent. Enfin les hommes éjaculent
et se retirent, Annie est trempée. Marc le barbu la lèche avec beaucoup de
soin… Les deux filles prennent les queues en bouche et allez on pompe et
on suce ! !

Je prends Elisa et jouis en une minute, en 69 nous pratiquons le même
nettoyage. Nous allons tous dans la mer, tous les quatre bien sympathiques,
nous échangeons nos adresses.

Il nous faut une heure pour le retour en bateau au camp naturiste.

Quelle journée ! !

Ce contenu a été publié dans Confessions, Histoires, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>