Mon aventure avec Isabelle 3 – A la plage … par Eric99

Mon aventure avec Isabelle
3 – A la plage …
par Eric99

Suite de mon aventure avec Isabelle

Les jours et même semaines qui suivirent l’épisode de la maison furent plus calmes, en fait il ne se passa rien de « physique » avec Isabelle, mais plutôt des relations par messages et longues discussions l’après midi de tout et de rien, surtout de rien !
Mais Isabelle revint à plusieurs reprises sur ce qu’elle m’avait fait avec le concombre

– Tu vois que tu as aimé, je te l’avais dit, maintenant on va pouvoir aller plus loin.
– Plus loin, c’est-à-dire ?
– Ah ça tu verras, bientôt j’espère

C’est vrai que j’avais adoré me faire sodomiser par Isabelle, cette nouvelle sensation m’avait un peu chamboulé, au point que les relations sexuelles « classiques » avec ma femme me gonflaient, et que surtout que je n’osais pas demander à ma femme de me le faire

Isabelle m’avait parlé d’essayer de se faire une après midi sur une plage naturiste tous les deux, elle savait que j’aimais ça mais ne le faisait jamais à cause de ma femme, et elle aimait ça mais Paul non . Donc, il fallait trouver un arrangement pour s’absenter ensemble de l’agence sans que cela paraisse louche. En fait Isabelle me fit poser un jour de congés 3 semaines avant, en espérant que le temps serait de la partie (nous étions fin mai), et elle s’arrangerait avec son Mari la veille. Une semaine avant cette journée, Isabelle m’envoya un message

« Je serais toi j’achèterai un beau concombre, ou même plus gros si tu veux pour me préparer l’anus, tu vas en avoir besoin bientôt ».

Sur le coup je ne voyais pas le rapport avec notre journée à la plage mais ce message m’avait excité au plus haut point, et la semaine qui nous séparait de cet événement me paru interminable.
La veille de notre journée, Isabelle vint me voir pour fixer les détails avec moi

– Nous allons aller à XXXXX, c’est pas trop loin (environ 1 heure de route), et nous irons sur la plage de YYY.

Je connaissais cette ville mais aussi cette plage. C’était une plage naturiste, à environ 600 mètres de la route, et il fallait traverser une forêt pour y arriver. Il était de notoriété publique que les couples, mais aussi les homos, se rencontraient dans la forêt, mais surtout le soir et la nuit.

– Ok
– Tu n’emmènes rien, à cause de ta femme, tu pars de chez toi comme d’habitude pour aller bosser, et tu passes me chercher devant ma maison. On achètera de quoi manger sur la route, j’apporte les serviettes et tout ce qu’il faut, et surtout je te réserve plein de surprises !

La nuit fut longue jusqu’au lendemain et nous avions beaucoup de chance car la météo était avec nous : il faisait super beau et même chaud !

Le matin à l’heure dite, je passais prendre Isabelle en bas de chez elle. Il était un peu plus de 9 heures, le temps de faire la route nous serions sur la plage à 10h30, nous aurions donc le temps d’en profiter ! Isabelle m’attendait sur le trottoir avec 2 sacs un petit qu’elle tenait sur son dos, et un plus gros à la main. Elle était vêtue d’un tee-shirt blanc qui ne laissait aucun doute sur le fait qu’elle n’avait pas de soutien-gorge (les tétons pointaient magnifiquement), et une mini jupe noir assez courte. Une fois assise dans la voiture, le gros sac posé derrière et le petit à ses pieds, elle me demanda de démarrer rapidement pour ne pas nous faire voir.

Une fois sortie de notre ville et sur la route, je commençai à lui caresser la cuisse gauche, mais fut rapidement remis à ma place par sa main

– Pas touche, on verra ça tout à l’heure.

Le temps d’acheter de quoi manger pour midi, nous arrivons sur le parking de la plage vers 10h45 le parking est quasiment désert, 2 ou 3 voitures c’est tout. Après avoir pris le gros sac et Isabelle toujours le petit, nous prenons la direction de la plage. Nous arrivons dessus après les dunes, personnes en vue à droite, et un couple assez âgé à gauche mais en maillot. Tant pis pour eux, la plage est naturiste c’est marqué partout ! Nous étendons nos serviettes et sans attendre je me déshabille pour m’étaler nu sur la serviette

– Huuum, tu es très beau mon chéri, nous allons passer une super journée !
– Merci mais tu attends quoi ?

Isabelle s’était assise sur sa serviette

– Tu vas voir la surprise que je t’ai promise !

D’un coup rapide elle enlève son tee-shirt qui découvre ses magnifiques seins, blancs, bien gonflés avec le téton bien pointu un régal, puis elle se couche sur sa serviette pour faire glisser sa jupe, et comme je m’en doutais, elle n’avait rien dessous ! mais en plus s’était complètement rasé le pubis !
Elle posa ses affaires à coté d’elle et se tourna vers moi

– Tu en penses quoi ?
– C’est magnifique, tu sais que j’aime ça, mais tu t’es rasé toute seule ?
– Je ne me suis pas rasée, j’ai été chez mon esthéticienne et lui ai demandé le maillot intégral juste pour toi !

Je ne pus m’empêcher de bander aussitôt en voyant cela, si bien que, même si la plage était encore déserte, je du me mettre sur le ventre pour cacher mon sexe hyper tendu

– Ça me fait plaisir de te voir bander comme ça, au moins tu n’es pas insensible.

La journée promettait !

Nous avons commencé par lézarder un peu sur nos serviettes, mais le soleil tapait et il fallait absolument que nous ne ramassions des coups de soleil difficiles à expliquer à nos époux et épouse régulièrement nous allions donc nous tremper les pieds dans l’eau, sans jamais vraiment se baigner car l’eau était encore relativement froide. J’ai pris le loisir de contempler Isabelle sous toutes ses coutures pendant ce temps, et avec son pubis rasé, sa peau bien blanche, ses magnifiques petites fesses qui se balançaient en marchant, j’avais trop souvent le sexe tendu et maintenant plusieurs personnes sont sur la plage et ça commence à être gênant. Nous retournons donc sur nos serviettes pour que je puisse me mettre à plat ventre. Au passage un couple de jeunes gens sont arrivés et se sont installés pas très loin de nous. Madame est relativement mignonne et ben faite, avec une belle paire de seins et de fesses, et je suis aussi assez interloqué par la taille sur sexe de monsieur qui semble au repos !

Isabelle voit mon regard et me demande

– T’as vu la bite qu’il a ?
– Oui dit donc, s’il ne bande pas il est bien monté !
– Intéressé ?
– Je t’ai déjà dit que si tu m’avais fait découvrir la sodomie et que j’ai aimé, c’est uniquement avec toi ! certainement pas avec un homme !
– Mais tu n’as pas essayé, tu ne sais pas
– Et je ne suis pas intéressé ! Désolé !
– Bon je n’insiste pas, mais c’est dommage !

C’est vrai que j’avais l’impression que le jeune monsieur regardait Isabelle avec insistance, mais je n’y prêtais pas de cas, je ne pouvais pas être jaloux de ma maîtresse non ! Après avoir mangé tranquillement sur nos serviettes, ce que le jeune couple d’à coté fit aussi, Isabelle a commencé à attaquer les choses sérieuses.

– Tu as fait ce que je t’ai demandé la semaine dernière ?
– Oui !
– Avec quoi ?
– Concombre comme tu me l’as dit
– Et c’est tout
– Courgette aussi, mais c’est un peu gros
– Mais tu l’as rentré
– A force oui
– Et tu as aimé ?
– Oui, mais je préfère quand c’est toi qui me le fait
– Justement, tu veux pas qu’on aille un peu dans la forêt maintenant ?
– Mais tu veux que l’on fasse quoi ?
– A ton avis ? on va se trouver un petit coin tranquille !
– Mais tu sais qu’il se passe des choses bizarres là dedans l’été ?
– Oui mais il n’y a personne ça devrait aller !

Et nous voila parti à remballer nos affaires, moi, peut être un peu idiot, j’allais me rhabiller

– Inutile, prends tes affaires avec toi et le gros sac, je garde le petit

Nous partons donc à poils dans les dunes, et au moment de partir, alors que j’étais un peu devant, je vois Isabelle parler avec le jeune couple d’à côté pas eu le temps de revenir que la discussion était finie !

– Qu’est ce qu’ils voulaient ?
– Rien, juste savoir si nous étions du coin !

Après nous être enfoncés dans la forêt nous avons fini par trouver une petite clairière bien sympathique mais en route nous avons croisé environ 3 ou 4 hommes seuls, le sexe à l’air aussi et la serviette autour du coup, et ils ne sont pas privés de mater Isabelle en passant

– C’est pas mal là non ? Demandai-je à Isabelle
– Parfait mon cœur, pose les serviettes

Nous nous installons l’un à coté de l’autre et à peine couché Isabelle se jette sur ma bouche et me roule une gamelle d’enfer en commençant à me tripoter le sexe
– J’en avais super envie depuis tout à l’heure

Rapidement je me remis à bander, et Isabelle descendit rapidement vers mon sexe pour commencer une turlutte ! Après quelques coups de langue elle se releva et me demanda

– Tu me fais confiance à 100 %
– Ben oui pourquoi cette question ?
– J’ai prévu quelques petites surprises pour toi dont une maintenant, mais je voudrais te bander les yeux au moins et peut-être plus après
– Plus c’est-à-dire ?
– Tu me fais confiance ou pas ?
– Oui je t’ai dit. Mais fait attention
– Ne t’inquiète pas

Elle pris alors son petit sac qu’elle traînait depuis le début, et après l’avoir ouvert sorti un cache yeux que l’on trouve dans les avions.

– Interdiction de l’enlever ou je serais obligé de t’attacher les mains ok ?
– Ok

Maintenant je ne voyais plus rien. Je sentis Isabelle se coucher sur moi mais en 69 et je regrettais vraiment de ne pas voir

-Tu vas coller ta bouche sur mon sexe, et interdiction d’en faire tomber une goutte sinon gare à tes fesses.

Elle avait à peine finie sa phrase que je senti un liquide chaud et acre me remplir la bouche. J’avalais comme je pouvais, mais Isabelle semblait pousser au maximum son flux et je manquais de m’étouffer. Pendant ce temps elle me suçait le sexe mais j’avoue que j’étais trop concentré à avaler sa pisse pour vraiment profiter et irrémédiablement je fis couler un peu d’urine sur le coté de mon visage et probablement sur la serviette (mais je ne voyais rien)

Quand elle eut enfin fini, je la sentis se relever et me dire

– Tu en as fait tomber, c’est pas bien ! tourne-toi et metsttoi à 4 pattes

Subjugué par l’excitation de la situation, je me retournais sans dire un mot et tendis mes fesses au maximum. Sans attendre que je sois en place, je reçus aussitôt une bonne fessée comme je les aime. Et plus elle claquait et plus je me cambrais, d’autant que de son autre main elle avait pris mes testicules et les serrait en les tirant !

– Mets tes mains dans le dos maintenant

Je sentis alors qu’Isabelle m’attachait les mains dans le dos, mais il était difficile pour moi de rester à 4 pattes comme ça, elle me demanda donc de bien me mettre à l’aise, mais toujours les fesses en l’air ! Je m’installai donc comme je pus, les mains dans le dos, et le cul bien en l’air.

Il se passa quelques secondes, avant que je ne sente quelque chose me parcourir les fesses et la raie je mis un peu de temps à comprendre que c’était sa langue, qui rapidement vint sur mon anus pour le lécher dans un premier temps, puis tenter de le pénétrer dans un second.

C’était tellement bon que je ne pouvais m’empêcher de râler, et de tendre mon cul encore plus en l’air. Puis plus rien, puis du froid sur la rondelle, pas de doute elle me mettait du gel dessus, et enfin je sentis quelque chose me pénétrer. Difficile sans voir ce que sait, mais je crus comprendre qu’elle commençait avec ses doigts. Elle entrait et sortait, mettait un doigt de plus à chaque fois, et venait gratter ma prostate bien profond de temps en temps pour m’arracher des râles de plaisirs !

Je perdais littéralement la tête, j’étais complètement concentré sur mon anus et rien ne comptait d’autre. Maintenant elle devait avoir 3 ou 4 doigts en moi et faisait des aller retour rapides, suivi de séances de dilatation qui étaient absolument incroyables !

Et puis encore plus rien !

Maintenant je sens ses mains sur mes hanches, et quelque chose forcer l’entrée de mon anus
Pourtant bien ouvert elle doit avoir pris un gode ceinture, probablement ce qu’elle avait sans son petit sac. Mais le gode est très gros et il me déchire littéralement l’anus. Je fais un peu la grimace, mais elle ne peut pas me voir car ma tête est dans la serviette je m’ouvre au maximum pour laisser entrer le gode, et le sens les mains sur mes hanches qui me tiennent et me tirent vers elle. Elle est train de m’empaler !

Ca y’est, elle est entré en moi et ne bouge plus pour le moment, bien contre mon cul. Puis les mouvements reprennent doucement, puis un peu plus vite et encore plus vite elle prend maintenant le temps de sortir complètement, d’écarter mes fesses au maximum, et d’y re-rentrer d’un coup ! C’est absolument divin quand vous sentez votre anus s’ouvrir d’un coup !

Pendant que dure ce petit manège, je sens la main droite d’Isabelle descendre devant mon ventre pour attraper mon sexe. L’effort demandé pour mon anus est tellement important que je ne bande pas ! mais Isabelle en bonne experte qu’elle est commence à me branler si bien que ma bite gonfle rapidement .tout en continuant à me pilonner l’anus comme jamais !

Je suis aux anges, sur une autre planète si bien que je ne comprends même pas quand je sens une bouche prendre ma bite et commencer à me sucer. Il me faudrait quelques secondes pour comprendre que nous sommes plus tous les deux, mais sincèrement à ce moment la ce qu’elle me fait est tellement bon que je me laisse faire, pire, je me donne encore un peu plus !
Rapidement, l’effet du gode dans mon anus bien profond et bien gros et la pipe me fond jouir comme jamais ! j’ai eu l’impression de me vider complètement, et je suis tombé enfin sur ma serviette, non sans avoir l’impression d’avoir l’anus complètement ouvert.


Après avoir repris mes esprits, Isabelle me défait mes liens et me retire le masque la lumière du jour me fait mal aux yeux et il me faut quelques temps pour m’acclimater, et pour comprendre que le jeune couple de tout à l’heure est avec nous Isabelle m’embrasse alors avec fougue, et mélange un liquide chaud à sa salive je comprends alors que c’est elle qui m’a sucé ! Mais qui m’a sodomisé ? Tout en l’embrassant je vois le jeune monsieur bien monté à ma droite qui est en train d’enlever sa capote.

Isabelle avait réussi !

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Mon aventure avec Isabelle 3 – A la plage … par Eric99

  1. Raki dit :

    M’intéressant particulièrement au sujet, je vous remercie pour ce texte excellent ! Bonne continuation

  2. Judix dit :

    Le mec il se fait enculer par une bite et il croit que c’est un gode ? Vous-y croyez vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *