L’oncle Serge par Irénée Vardin

L’oncle Serge par Irénée Vardin

Etant jeune homme, je me retrouvais tous les samedis soir avec des potes, c’était des soirées pop-corn, bières et fumette et on se regardait des films pornos qui nous excitaient bien. Surtout de l’hétéro mais aussi un peu de gay avec des beau jeunes hommes avec des culs accueillants et rebondis et des bites bien raides.

Les choses entre nous évoluèrent assez vite ! Au cours de la deuxième séance l’un de mes camarades sortit sa bite pour se branler, on ne tarda pas à l’imiter. J’adorais regarder mes copains nus avec leurs jolies queues qui se durcissaient lentement mais surement. Puis les branlettes sont devenues mutuelles. La plupart du temps, c’est moi qui les branlais pour faire sortir tout le jus de leurs tiges. Je ne les suçais pas encore mais ça me tentait vraiment, j’avais envie de sentir leurs queues remplir ma bouche chaude jusqu’à ce que le jus en jaillisse.

Je ne voulais pas être le premier à me lancer, mais je n’eus pas très longtemps à attendre, une fois suivante, Eric approcha doucement sa bouche de ma bite attendant une protestation que je me gardais bien d’emmètre. J’aurais préféré le contraire, mais il me suçait plutôt bien. A l’autre bout du canapé encouragé par ce que nous faisons Luc suçait la très jolie bite de Ghislain.

L’excitation du moment étant à son comble je ne tardais pas à juter dans la bouche d’Eric. Ma libido après cette jouissance était redescendue à la cave et je me demandais ce que je faisais là. Je venais de franchir un pas et psychologiquement ça me posait problème.

Quand je vis se Luc se retourner et offrir son mignon petit cul à Ghislain, je compris que cette fois ça allait trop loin, je prétextais une migraine subite et m’échappais.

Ce fut la fin de mes expériences gay de jeunesse.

Après je me suis marié, j’ai oublié tout ça, trois ans après nous divorcions, je baisais à droite et à gauche, mais mes fantasmes homos revenaient, je m’imaginais ce qui se serait passé lors de cette fameuse soirée si je ne m’étais pas enfui, et me reprochais cette fuite.

Invité quelques temps après à une communion, (quelle galère !), je fis la connaissance de Serge, un oncle de province que je n’avais vu que rarement, le type, la cinquantaine était intéressant, jovial et cool.

Il fallut qu’un con, ça n’a pas d’autre mot me prenne à part et me dise. :

- Fait gaffe avec le vieux, il est pédé comme un phoque !

J’évitais de répondre, mais ça n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd.

Je trouvais un prétexte pour revenir près de l’oncle et m’arrangeais pour glisser la conversation sur mon divorce.

- En fait je me cherche, j’aime bien les femmes, mais je me demande si je ne suis pas un peu attiré par les hommes aussi !
- Ah ?
- Euh, on peut se tutoyer ! Tu as déjà eu des expériences avec des hommes ?
- Quand j’étais plus jeune avec des copains en regardant des films pornos.
- Et ça te plaisait ?
- Ça m’excitait beaucoup, mais d’un autre côté je refoulais, je me disais que ce n’était pas trop normal, maintenant je regrette de ne pas en avoir fait plus.
- On t’as dit que j’étais homo ?
- Oui !
- Et c’est parce qu’on t’a dit que j’étais homo que tu me fais ce genre de confidence ?
- Oui ! Avouais-je
- On va échanger nos numéros de téléphone, tu serais libre le prochain week-end ? En voiture tu y es en trois heures…

Et c’est ainsi que huit jours plus tard je me retrouvais chez l’oncle Serge

- Il y a deux amis qui vont venir, je ne me souvenais plus que je leur avais dit de passer, ils sont très sympas, on les retrouvera à notre retour, ils ont la clé, tu viens avec moi, on va faire des courses au supermarché…

En rentrant mon oncle me prévient que ses amis sont arrivés.

- J’ai vu leur voiture, à tous les coups ils sont au bord de la piscine.

On arrive sur place, les deux mecs sont nus comme des vers et ne nous voient pas, ils sont en train de se caresser la bite sur une chaise, ça m’excite pas mal de les voir mais je ne dis rien. Leurs queues sont très belles et ça me donner envie de les toucher….

- Voici Abel, et voici Xavier, deux bons amis avec lesquels je m’amuse parfois, ils ont des belles bites non ?

Je ne sais plus où me foutre mais d’un autre côté, je suis aussi venu pour ça.

- T’as le droit de toucher, me dit Abel, mais d’abord tu dois te mettre à poil !

C’est au pied du mur qu’on voit le… et me voici à poil, le tonton en profite pour faire de même. Il se met devant moi, m’attrape les tétons, me les serre et me les tortille. Délicieuse caresse qui me fait monter la queue.

Les deux mecs se caressent de plus en plus, l’un masturbe l’autre et ça me fait bander de plus en plus. En même temps, mon oncle Serge me demande si j’ai envie de m’amuser avec sa queue.

- Bien sûr que j’ai envie !
- Tourne-toi que je puise voir ton petit cul !

Je m’exécute !

- Humm, il est adorable ce petit cul là ! Tu sais ce qui risque de t’arriver dans très peu de temps ?
- Je m’en doute !
- Alors tout va bien, mais commence donc par me sucer !

Il dirige sa belle queue vers ma bouche. Je prends le gland timidement et donne des petits coups de langue rencontrant un goût légèrement salé. Tonton Serge me dit d’aller plus loin, de toute prendre sa queue, ce que je fis. Il adorait mes va-et-vient et me dit que pour un débutant, je ne me débrouillais pas si mal ! Abel et Xavier se rapprochent de nous et je sens une bouche, celle d’Abel, prendre ma queue doucement, j’adore ça surtout que j’en ai une dans la bouche…Pendant ce temps Xavier passe derrière moi et entreprend de me lécher la rondelle.

Le contact de sa langue sur mon trou du cul me procure une sensation que j’ignorais jusqu’ici, c’est très agréable, mais bientôt un doigt prend le relais et se met à me fouiller le conduit. Comme je suis puceau du cul, ça me fait un peu mal mais je ne dis rien. Au bout d’un moment, il me demande si j’ai envie de me faire enculer.

- Je veux bien, mais je préférerais que ce soir mon oncle qui me prenne d’abord, après on verra.

Le tonton n’est pas contre, bien au contraire et me demande de me mettre en levrette. Un étui de gel intime trônait là sur les chaises de jardin (comme par hasard !), et il m’en tartine le troufignon avant de m’introduire tranquillement sa tige dans mon anus. Ça fait mal au début mais ça passe…Abel et Xavier se placent devant moi et me demande de les sucer alternativement.

WOW ! J’avais une queue dans le cul et deux que je pompais l’une après l’autre. Mon oncle Serge allait de plus en plus vite et je sentais que les queues de mecs allaient décharger bientôt. Ils m’avertissent qui vont venir et me demande où je voulais recevoir leur jus. Je leur dis de me venir sur le visage et dans la bouche.

Je sentis une chaleur sur mon visage et j’ai adoré ça. Beaucoup de sperme coulait sur mon visage et mon oncle me dit qu’il allait me remplir le cul de son jus…ce qu’il fit assez rapidement.

La bite de mon oncle Serge n’était pas ressortie très nette de mon cul. Xavier s’en empara pour nettoyer tout ce qui la polluait.

Pourquoi ne m’avait-il pas demandé de le faire, excité comme j’étais, je pense que je ne me serais pas dérobé.

Je me sentais chienne en cet instant et quand Abel me proposa de me pisser dessus, l’insolite de la proposition me fit rester muet.

- J’y vais dit-il ! Prenant mon silence pour une approbation

Le jet doré atterrit sur mon visage, le lavant partiellement des traces de sperme, j’ouvrais la bouche par réflexe et goutais ce curieux breuvage

- On va se détendre un peu dans la piscine, et tout à l’heure on t’enculera tous les trois, d’accord ?
-Bien sûr que je suis d’accord.

Fin

Rewriting d’un texte au concept intéressant mais bourré de fautes publié sur XHamster en 2011 titré  » Ma première fois avec un homme et signé redmtl

 

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>