Scenario de self bondage 1. par Kitof

Je voudrais donc vous faire partager trois scenarii de self-bondage. Certains ne sont pas de moi, d’autres si. En revanche, je les ai tous pratiqués. Ils sont tous adaptables aux deux sexes : la seule différence est une question de pénétration : les dames seront évidemment plus gâtées que les messieurs. La question des seins ne se pose pas en termes de plaisir mais en terme de bondage : nos aréoles et tétons ont tous plus ou moins la même sensibilité ; par contre, il est évidemment plus aisé de comprimer un sein de femme… Décidément… Qui a parlé d’égalité des sexes ?

 

SCENARIO 1 : Aux pieds du lit
Temps total moyen : environ 3 heures
Niveau de difficulté préparation : 3 sur une échelle de 5
Niveau de difficulté exécution : 2 sur une échelle de 5

Ce scénario n’est pas de moi : c’est une copine (merci Mimi) qui l’a mis au point. C’est l’un de ses ligotages préférés et elle m’a avoué qu’il lui était toujours très difficile d’arriver au bout sans jouir… Il peut également s’adapter aux messieurs puisque je me le suis infligé… Et avec pareil bonheur ! Très facile à réaliser…

Le matériel :
L’indispensable
- une corde d’environ 3 m ou moins selon votre point d’attache (1) ;
- une corde d’environ 2 mètres selon votre morphologie (2) ;
- trois sangles ou cordelettes de 50 à 100 cm selon votre morphologie (3) ;
- une paire de menottes ;
- un foulard ou un bandeau.
Les options
- un second foulard ou un bâillon (veiller à pouvoir respirer !) ;
- deux ceinturons pouvant être remplacées par de cordes de la même longueur ;
- une petite cordelette de 10 cm environ (4) ;
- des pinces à seins ;
- un plug ou un gode.

Le scénario
1/ Déposez la clé de vos menottes sur le sol à environ 5 mètres de votre lit ou de votre canapé.
2/ Ligotez-vous les jambes l’une contre l’autre aussi serré que possible avec les sangles ou cordelettes 3 : une au niveau des chevilles, une seconde sous les genoux et une troisième au-dessus des genoux. Si c’est dans vos lubies, vous pouvez aussi vous attacher ensemble les gros orteils avec la cordelette 4.
3/ Attachez la corde 1 au pied de votre lit (si c’est possible) ou de votre canapé ou d’un objet très lourd à déplacer ; attachez ensuite l’autre extrémité à la corde ou sangle serrant vos chevilles en la plaçant entre ces dernières. Ajustez la longueur de cette corde 1 de façon à ce que tendue et vous tout étiré(e) à plat ventre, il vous reste encore entre 50 à 100 cm entre l’extrémité de votre tête et la clé déposée à l’étape 1. Pour couvrir cette distance, vous devrez ramper et tirer votre lit ou canapé avec vos chevilles : c’est là que réside l’extase. Prenez soin auparavant à ce que rien n’entrave la progression du lit ou canapé.
4/ Prenez maintenant la corde 2, passez-la autour de votre taille et faites un nœud dans votre dos en prenant bien soin de serrer comme il se doit (pour les connaisseurs, vous pouvez aussi faire un nœud de cabestan). Remontez-en les deux extrémités en l’enroulant deux ou trois fois sur elle-même et passez-les de chaque côté de votre cou. Croisez-les sur votre buste entre les seins, faites-les repartir dans votre dos et croisez-les à nouveau puis ramenez-les devant afin de les faire passer entre vos cuisses. Finissez en faisant un nœud (si elle est trop longue, n’hésitez pas à couper l’excès : elle resservira sûrement !) de façon à ce que le-dit nœud arrive à la base de vos fesses, pas plus haut : c’est au niveau de ce dernier nœud que vos menottes seront reliées.
5/ Il ne manque que les menottes et un foulard. Mais avant, libre à vous d’ajouter les options :
- si vous voulez vous baîlloner, c’est le moment ;
- si vous voulez vous engoder, ne vous en privez pas : le maintien de l’objet reste à votre discrétion ;
- les deux ceinturons ou cordes serviront à vous entraver les bras : ces deux ceinturons passeront au-dessus et en-dessous de vos seins.
- enfin, ne vous gênez pas pour parfaire la contrainte avec les pinces à seins.
6/ Vous êtes prêt(e)s ? La séance va enfin pouvoir commencer… Commencez par vous bandez les yeux avec le foulard ou le bandeau : vous allez en effet devoir retrouver les clés à l’aveugle ou presque… Hé, hé…
7/ Couchez-vous à plat ventre au pied de votre lit ou canapé et mettez une menotte à l’un de vos poignets. Avant cela et si vous avez choisi de vous ceinturer le buste, il va vous falloir par de savantes contorsions passer vos deux bras dans les ceinturons.
8/ Cela fait, passez la menotte libre derrière le dos dans la boucle de la corde pendant au bas de vos fesses et refermez-là sur votre second poignet : si tout est bien pensé, vous devez vous trouver légèrement cambré(e).
9/ Vous voilà entravé(e) pour une énorme partie de plaisir ! Il ne vous reste plus qu’à trouver la clé à tâtons… Et vous libérer…

Remarques
Je l’ai d’abord fait dans notre chambre puis sur le carrelage du séjour : j’ai très largement préféré cette seconde option.
Je l’ai également « infligé » à ma compagne dans notre séjour : j’ai pris un pied d’enfer à la voir se tortiller pour atteindre la clé. Je ne l’ai évidemment pas libérée avant qu’elle ne soit entre ses mains…
Car là aussi réside une difficulté : quand on est seul, il faut trouver le trou de la serrure. Je conseillerai donc aux novices de faire des essais au préalable avec les menottes aux poignets..

 

Scenario 2

Scenario 3

Ce contenu a été publié dans Bdsm, Documentation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Scenario de self bondage 1. par Kitof

  1. Servais dit :

    Sont passés où les scénarios 2 et 3 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>