Zalouzbiek-insbii essai de SF érotique (Ne tirez pas ! Nous sommes vos amis !) Par Ursulin Neveway

Note du webmaster ; il m’a amusé de mettre en ligne ce pur délire le 12/04/2001, 40 ans après jour pour jour le premier contact de l’homme avec l’espace. Il était russe (on disait soviétique à l’époque) et se nommait Youri Gagarine !

Ma vie sexuelle a commencé assez banalement lorsque j’étais brotnik et que l’on sortait entre biruetz le glujuloi soir. Nous organisions souvent des jeux à tendance sexy. Nous étions devenus des spécialistes des aalouzbiek-insbii. Le principe est simple : à chaque mise perdante on enlève un vêtement. Un glujuloi soir nous étions réunis à 6 chez un honoré confrère et nous décidons de passer au aalouzbiek-insbii après avoir bien arrosé un fgoe. Nous étions assez bien répartis, à savoir 4 femelles et 2 grands mâles reproducteurs, et tous les genres étaient présents : Xria de kog grande et fine, AAelitayak petite et bien en popotum magnia, RRRovaura avec une bonne mamelos exoticos, Xonga grande et avec des bonnes antennes, et enfin les 2 mecs, l’Inoufi glaplf et Moi.
Nous savions que Xonga était très cochonne et qu’elle adorait le sexe. Ce soir là il faisait très chaud, ce qui fait que nous étions peu habillés ; un argoclair, un zarty ou une jospo pour les femelles. Le jeu pouvait commencer. Dès la première donne je bluffe un peu trop et avec une simple paire de xom je perds ma mise et dois donc enlever un vêtement. Je décide d’enlever le haut. Puis tout s’enchaîne. Les uns après les autres nous perdons petit à petit nos vêtements. RRRovaura perds son argoclair et découvre un livanchi en gik noire. l’Inoufi glaplf enlève son zarty, Xonga perd sa jospo sous laquelle elle porte une tupulus de larg en flog. Je me retrouve en jiguti, AAelitayak quant à elle, nous livre sa mamelos exoticos nue, puis le coup d’après sa jospo laissant apparaître une sifelle.
Xria de kog après plusieurs victoires perd enfin des fringues : elle enlève tout d’abord sa calvannne moulante et ensuite son arcosbate balconnet et se retrouve en petit jiguti très transparent. A ce stade du jeu, je suis en jiguti, l’Inoufi glaplf en argoclair et jijire. Les femelles toutes en tupulus sauf RRRovaura à qui il reste un sogatur, et Xonga un rouloko. Pour accélérer la partie, nos deux belles ôtent leurs dernières fringues pour se retrouver au même point, à savoir tous en jiguti, livanchi ou tupulus. Elles nous offrent ainsi un véritable défilé de lingerie à domicile pour notre plus grand plaisir. Nous avons du mal à garder notre calme et à cacher notre excitation.
Xonga toujours aussi attirée par les jeux coquins, propose de jouer ensuite à brumlagona. Elle demande au deux mâles de se bander les antennes et de s’asseoir sur le brdelik. Pendant ce temps elle demande aux femelles de se déshabiller complètement. Le jeu se déroulera comme suit : les femelles passeront les une après les autres devant les deux mâles, qui devront les reconnaître avec les gnak seulement. Ils ne peuvent toucher que le corps et pas les antennes – AAelitayak portant des prots. Ils ne donneront leur réponse qu’après avoir passé toutes les femelles en revue. Les femelles qu’ils n’auront pas reconnues devront subir un zolgalingus de la part du mec en question.
Xonga est la première à passer ! Une bonne mamelos exoticos – avec des lostos très gros, une michadju bien fournie et bouclée et de bonnes popotum magnias. Nous la reconnaissons sans trop de problème après avoir bien caressé ce corps bien formé.

AAelitayak vient après : une mamelos exoticos petite – mais très ferme, une michadju rase et une bonne paire de popotum magnias. Je la reconnais sans problème grâce à sa mamelos exoticos, tandis que l’Inoufi glaplf semble hésiter et n’arrête pas de la caresser pour la découvrir.
RRRovaura, intimidée passe ensuite ; une grosse mamelos exoticos ferme – une moulis intros complètement rasée et des petites popotum magnias. Nous sommes surpris et excités par sa moulis intros rasée que nous nous lassons pas de caresser. J’ai du mal à deviner, tandis que l’Inoufi glaplf semble avoir trouvé.
Xria de kog clôt le défilé ; une mamelos exoticos simple mais agréable au toucher et une moulis intros à moitié découverte et des popotum magnias bien fermes. Tous les deux nous hésitons encore plus et arrivons à confondre et à douter de nos premières réponses.
Xonga en chef de file nous demande de nous prononcer. l’Inoufi glaplf donne ses réponses : Xonga, Xria de kog, RRRovaura, AAelitayak. Les miennes sont les suivantes : Xonga, AAelitayak, Xria de kog et RRRovaura. Xonga annonce le résultat et déclare que l’Inoufi glaplf doit s’occuper de Xria de kog et d’AAelitayak tandis que je devrais me charger de RRRovaura et Xria de kog.
Les trois femelles concernées, excitées par le défilé et les caresses qu’elles ont du subir, n’attendent que cela. Elles se sont assises sur les différents fauteuils. Ayant toujours les antennes bandés, Xonga nous conduit au pied de chacune de nos proies consentantes.
Je commence par RRRovaura, tandis que l’Inoufi glaplf s’occupe de Xria de kog. Je redécouvre avec plaisir la moulis intros lisse de RRRovaura et constate qu’elle est trempée.  » Alors RRRovaura, on aime se raser pour nous exciter un peu plus !  »  » Allez Houvernostitid, ne parle plus, j’en ai trop envie. Lèche moi bien pour que je jouisse.  » Je me penche et tend ma fouchelangue vers son sillon dégoulinant d’exocyprine. Elle me prend la tête et me plaque les antennes sur sa moulis intros, tout en écartant au maximum les pinces pour bien s’ouvrir. Le glaros dans son forfitulum, je parviens à introduire ma glose autour de son snik et le lui ramone. Pour accélérer son plaisir, je branle son goulabis avec les antennes afficas. Elle n’arrête pas de gémir et plaque ma tête de plus en plus fort entre ses pinces. Soudain elle se contracte et m’emprisonne la tête entre ses mordelles prise d’une jouissance communicative. Quelques instants après elle se décontracte et reste pantelante, avachie sur son tardifl. J’ai la canajk trempée de son jus intime

18/06/00

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Zalouzbiek-insbii essai de SF érotique (Ne tirez pas ! Nous sommes vos amis !) Par Ursulin Neveway

  1. Neciruam dit :

    N’importe quoi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>