Une soirée inoubliable par Rétive

Une soirée inoubliable
par Rétive


Une soirée inoubliable!!!

En mars 2006, je vivais ma 2e soirée publique… Une soirée inoubliable! (Toujours par soucis de discrétion, je donnerai des noms fictifs aux participants!!!) Cette soirée fut vécue avec Maître S, Dominant à qui j’ai appartenu de janvier à la fin mars 2006.

Hier, je suis allée à la soirée donnée chez Lady G et j’ai adoré, mais avant de ne vous en parler, je dois reculer un peu dans le temps 🙂

Maître exige que je lui demande la permission si je désire me caresser. Il est très généreux et me l’accorde pour ainsi dire tout le temps. Je suis donc vraiment une soumise dont les besoins sont écoutés… Par contre, le lundi suivant ma première soirée publique, j’avais oublié de lui demander une permission (je la demande la veille pour le lendemain, généralement) Et bon, comme la semaine précédent cette soirée, Maître m’avait interdit de me caresser à partir du mardi, ça faisait une semaine que je ne m’étais pas amusée avec mon corps (la gêne en écrivant ces lignes… mais bon, je tente le plus possible d’être une soumise livre ouvert.) Bref, suite à la soirée, à plusieurs discussions et tout, j’avais bien envie de me faire plaisir, mais je n’ai pensé à demander la permission le dimanche soir trop tard alors Maître n’était pas accessible sur le net pour me l’accorder…

Le lendemain, la salope en moi n’a par contre pas su se retenir et j’ai honte de l’avouer, mais je me suis masturbée sans en avoir la permission… Par contre, je ne pouvais pas cacher ce détail à mon Maître alors la première chose que j’ai fait, après avoir désobéi, c’est de lui envoyer un courriel lui avouant ma faute…

Depuis ce jour, il y a maintenant près de deux semaines, j’avais interdiction de me caresser… La prochaine fois que je pourrais, ce serait lui qui me le dirait et je ne devais pas le demander… Mais évidemment, je ne m’en sortirais pas à si bon compte, et anyway, je désire apprendre et je sais que lorsque je désobéi, une punition doit m’être imposée, ce que j’accepte évidemment.

Alors cette semaine, Maître m’envoie un courriel m’annonçant que nous montons à Montréal et que je dois me libérer pour la fin de semaine… Ce que je fais, évidemment…

Samedi, Il vient me prendre et nous faisons la route accompagnée de Dame M. Sur place, nous soupons avec Sir A et ma soeur soumise, l puis, tous les cinq, nous nous rendons à la soirée…

Pour s’y rendre, nous prenons le métro et c’est mon baptême… Malheureusement, il arrive très rapidement et je suis encore dans les marches, en talons hauts, ce qui fait que je ne peux pas descendre rapidement et qu’on le manque d’une fraction de seconde…

Si ça avait été un Dom dans ma position, ça n’aurait pas été grave, mais là… Je me le fais renoter à plusieurs reprises… Enfin…

Nous arrivons enfin à la soirée, je me change ainsi que tous les autres… J’étais donc en jupe noire, longue, bas auto fixant noirs, corset rouge et souliers à talons… Nous saluons tous les gens et nous discutons un peu avec tous…

Après un temps, Maître me demande d’aller chercher les sacs… je m’y rends donc et me réagenouille à ses pieds… D’un des sacs, Dame M sort mon collier et Maître me le pose… J’adore le mettre, je suis toujours fière et je trouvais même dommage de ne pas l’avoir eu dès le début de la soirée!!! Des attaches pour mes poignets me sont aussi fixées…

Malheureusement pour moi, la troisième chose à sortir du sac est un gab ball… Je déteste cet objet… Moi qui aime parler (et chialer, je le cacherai pas!) ça me fâche toujours de l’avoir en bouche… Je réagis un peu, mais Maître se montre intransigeant… Ensuite, mes yeux sont bandés… Je sais qu’il y a plusieurs personnes dans la pièce, mais je ne les vois maintenant plus et ne sais plus qui me voit…

Je reste ainsi peut être une minute, aux pieds de mon Maître, quand tout à coup, je sens une cagoule sur ma tête… Là, je réagis plus fortement et Maître me calme… ce n’est vraiment pas quelque chose qui m’attire… Mais après ma réaction, je me sens mal puisque c’est ce que désire mon Maître… Alors immédiatement, je marmonne à travers le gag ball que je m’excuse, que je ne fais que chialer comme d’habitude et il peut me la mettre…

Quelques instants plus tard, elle est installée et Maître me relève du sol, me fait faire quelque pas, que je fais très incertaine…

Lors de ma première soirée, nous avions joué, certes, mais je n’étais pas ainsi parée et c’était dans un coin reculé… je ne sais même pas si des gens nous ont vu… Là, je sais être dans la pièce principale et je devine les regards sur moi… En plus que nous sommes pour ainsi dire les premiers à jouer!

Mes poignets sont attachés à des chaînes qui pendent du mur et je sens mon Maître se battre avec ma jupe pour me la retirer… Je prends de grandes respirations et essaie de ne pas penser que tout les gens me verront en dessous seulement… Cette jupe était la dernière part de sécurité sur moi et je me ramasse presque nue, attachée, gagballée, cagoulée, en plein milieu d’une salle où je sais des gens m’observent…

L’étape depuis la dernière fois est énorme… mais en même temps, je suis très excitée de la situation, quoi que très gênée…

Maître me rappelle en murmurant à mon oreille le courriel que je lui ai envoyé, il m’annonce qu’il ne sera pas doux, puisqu’il veut que je m’en rappelle et que cette punition fasse en sorte que jamais je n’oserai désobéir de nouveau et me caresser sans en avoir la permission…

J’acquiesce à ses dires… Je suis soumise, honteuse et je sais que c’est mérité…

Alors commence la fessée… Divers objets sont utilisés… Je perds la notion du temps… Mais j’ai mal, mes fesses chauffent… Pendant un moment, je devine dame M puisque je reçois des coups à la fois aux fesses qu’aux seins qui sont en plus de fessés, pincés… Mais je tiens bon… Je me tortille, mais les chaînes me retiennent et je ne peux que subir ce qui est mérité… Puis Dame M doit retourner vaquer à ses obligations puisque la fessée continue et tout…


Par la suite, je suis détachée… je pense être enfin libérée… la fessée étant devenue presque intolérable… mais non, je suis dirigée, toujours les yeux bandés vers un chevalet… je dois grimper dessus et Maître m’attache les bras sur le bas de l’objet… Puis, ça continue… Au moins, je n’ai plus les bras en l’air la position ce qui fait que c’est plus tolérable, mais les coups sont toujours aussi douloureux… Puis, Maître vient murmurer à mon oreille que pour clore cette punition, il me donnera encore dix coups… Et qu’il les donnera sévèrement… Les yeux pleins de larmes (Même s’il ne le voit pas) j’acquiesce et prend une grande respiration en les craignant beaucoup… Déjà que les coups m’étaient presque intolérables, en recevoir dix supplémentaires de bonne force me semble intolérable! Mais bon, je les reçois et suis enfin détachée et complètement libérée, sauf pour les bracelets et le collier…

Puis après, il m’autorise à remettre ma jupe et je reprends mes esprits et reste à genoux aux pieds de mon Maître… j’ai l’impression que tous m’ont vu ainsi, ce qui fait sûrement rougir mes joues, mais je suis fière de l’avoir enduré et Maître m’a serrée bien fort après, ce qui aide toujours beaucoup!!!

D’ailleurs, lorsque je suis à ses pieds, je lui demande combien de temps a duré la séance selon lui… Parce que dans de telles situations, je perds la notions du temps…

Il me dit… entre 30 et 45 minutes!

Imaginez vous le nombre de coups reçus? Je préfère ne pas savoir!!!

Mais la soirée n’est pas terminée!!!

Pendant le souper, l et moi avions fait des blagues sur le désir d’être attachées ensemble… elle qui n’avait pas joué encore répond à son Maître, lorsqu’il lui demande pour jouer

« Oui, mais pas sans Rétive!!! »

Alors Sir A et Dame M disent qu’on va être attachées ensemble, mais Maître n’est pas à nos côtés…

Lorsqu’il revient… les doms expliquent le plan, (que mon Maître était le seul à ne pas Maître lol) et il répond, pensant bien faire que j’ai eu une grosse dose ce soir… Mais bon, j’aime l’ambiance et l’idée d’être attachée à ma belle soeur soumise me tente depuis le souper… (Je suis peut être un peu plus bi que je ne le pense !!!) Alors je me place à genoux devant mon Maître et lui demande

 » Svp Maître!!! J’aimerais être attachée avec!! Svp Maître »

Vous comprendrez que ça n’en prend pas plus pour que tous se lèvent et que nous soyons de retour ou j’étais quelques dizaines de minutes plus tôt!

Nos bras à l et moi sont attachés aux Maître dans les airs et Sir A commence à s’amuser avec des cordes…

Une cordelette est d’abord fixée à nos colliers respectifs, ce qui fait que nous sommes « contraintes » de se coller un peu plus… Pendant que les Doms s’affairent autours de nous, l et moi rions et nous amusons… évidemment, nous sommes menacés d’être gag ballées si l’on ne se tait pas… Ce qui me calme un peu, mais nous continuons de murmurer dans l’oreille de l’autre…

Sir A disait être relativement débutant en bondage… mais s’il est débutant, il est très imaginatif…

Parce qu’il fait passer la même cordelette entre nos jambes ce qui fait que dès qu’une de nous deux bouge, la corde bouge sur nos entrejambes, et vous pouvez deviner la suite…

Je ne saurais pas trop bien expliquer comment nous sommes attachées, mais nos pieds sont reliés l’un à l’autre et les miens aux siens… nous ne pouvons donc plus bouger cette partie de notre corps si l’on reçoit des coups…

La fessée recommence… Je réalise tout d’un coup que j’ai encore les fesses à vifs de ma séance un peu plus tôt alors c’est très douloureux… Je suis beaucoup moins tolérante… Mais la présence de l fait tout changer quand même… nous nous encourageons mutuellement… et bon, la corde fait monter l’excitation aussi….

Sir A, Maître S et M continuent la fessée… Maître utilise aussi une espèce de roulette partout sur mon corps… Normalement, ce n’est pas trop douloureux, mais mes fesses sont en feux alors c’est vraiment douloureux!!! Mais j’aime la présence de ma soeur soumise et on se sert très fort les mains l’une l’autre… C’est une séance trop géniale… Nous sommes tellement bien toutes les deux, et en sécurité avec nos amis Doms!!!

Nos bras sont descendus, mais ce n’est pas terminé pour nous… Je dois enserrer le corps de mon amie et mes mains sont rattachées derrière son dos… Elle de même pour moi… Ayant les pieds attachés ensemble, on craint de tomber lorsque ça recommencera… Alors la situation est arrangée avec des cordes… et une deuxième entre nos jambes, plus grosse celle là, sur laquelle les Doms se plaisent à tirer pour nous exciter l’une et l’autre à la fois…

Lady G parle alors à nos Doms pour dire que lorsque notre séance sera terminée, elle va faire un message… l et moi ne voulant pas faire attendre les gens, on dit qu’elle peut le faire… Anyway, nous sommes dans un genre d’entre deux puisque les cordes sont réajustées… On le dit à nos Maîtres respectifs ce que l’on pense, ils sont d’accord et en font part à Lady G…

Ce à quoi je n’avais pas pensé, c’est qu’elle prévoyait de faire l’annonce dans la pièce dans laquelle nous étions… ainsi ceux qui ne nous avaient pas vu ainsi attachées furent appelés dans la pièce et elle fit l’annonce… J’étais tellement gênée!!! Ainsi attachée, contre une autre femme et évidemment sans jupe encore donc en petite culotte, bas et corset seulement devant tous!!! Mais personne ne fit attention à nous pendant les messages…

Après l’annonce, ça recommence… Mais les Doms se plaisent beaucoup avec la corde… je suis rouge parce que je sais qu’elle sera complètement mouillée !!! Mais bon, les coups continuent encore et puis Maître les arrête puisqu’il ne veut pas trop me marquer non plus !!! Alors pour finir cette belle partie… c’est la douloureuse roulette qui se promène partout sur mon corps…

Puis, ils commencent à nous détacher… Sir A demande à mon Maître pour être celui qui enlèvera les cordes entre nos jambes… Je suis rouge… Ce n’est pas mon Maître, mais il sentira le résultat de mon excitation… Évidemment, une fois enlevé, il commente le tout et passe la corde à mon Maître pour lui faire constater… La gêne!!!

l et moi sommes autorisées à nous rhabiller et pour reprendre nos esprits, nous allons aussi boire un verre d’eau. La soirée continue et notre cintuor quitte l’endroit un peu après minuit pour aller prendre un dernier verre à l’hôtel…

Nous discutons et adorons notre groupe… nous sommes vraiment trois beaux couples Maître(sse)/soumis(e) (b soumis de M, brillait malheureusement par son absence)

Puis, l et son M nous quittent et c’est la préparation au dodo…

En me changeant pour la nuit, je réalise que j’ai des petits bleus aux seins et aux fesses… J’ai souvent dit ne pas vouloir de marques, mais je ne sais pas, cette fois ci, je suis contente!!! J’ai tellement aimé ma soirée que je ne peux qu’apprécier ces marques souvenirs sur mon corps… De toutes façon, ce ne sont pas des marques extrêmes et il n’y paraîtra plus dans quelques jours, mais d’ici là, je les porte fièrement et le regarderai tous les jours en me rappelant les si beaux moments passés avec mon Maître que j’adore ainsi que tous nos autres A/amis!

Des soirées comme cela… On n’en vit pas des tonnes dans une vie !!! Et franchement, elle était vraiment géniale !!! J’ai vraiment, vraiment adoré!!!

***Et plus le temps passe, plus je me découvre une attirance pour les femmes, Ah lala!!! J’ai vraiment aimé être ainsi contre l… et être fouettée par dame M!!!

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Une soirée inoubliable par Rétive

  1. Rarmon dit :

    texte non travaillé, style pourri

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *