Conseils en fellation par Sonia Kubler

 

 

 

Ceux qui fréquentent des sites comme le notre, où il est question de sexualité alternative, se figurent parfois que les fantaisies sexuelles plus classiques sont pratiquées par l’immense majorité de la population !
Détrompez vous !
D’après un sondage qu’on peut trouver sur le net
- 40% des femmes aiment pratiquer la fellation
- 70% des hommes aiment qu’on leur prodigue la fellation!

On pourrait s’attendre à mieux non ?

Parmi les 70% cités;
- 50% des hommes sont déçus des prestations de leur partenaire !
- 67% des hommes précisent que les femmes ne se servent pas (ou mal) de leur mains pendant cet acte !

Si ces chiffres peuvent paraître effarants, ce qui l’est encore plus ce sont certaines réponses sur le sujet faites par des sites qui se prétendent sexologues.

J’ai par exemple trouvé ceci sur un forum
 » Je voudrais savoir comme je dois m’y prendre pour faire une bonne fellation, la dernière fois que j’en ai fait une, mon ami a éprouvé beaucoup de plaisir mais lorsque nous en avons reparlé, il m a fait quelques critiques (sur un ton humoristique mais qui m’ont blessée) je voudrais avoir quelques conseils… « 

Réponse :  » Malheureusement, je ne peux répondre à cette demande pour la seule et simple raison qu’il n’y a pas de façon de faire qui soit mieux que d’autres. Donc, le meilleur moyen de savoir comment procurer du plaisir à votre ami, c’est de lui demander…. et blablabla  »

Autrement dit :  » démerdez-vous ! «  Avec en filigrane  » la technique amoureuse ça ne s’apprend pas, ça le fait avec l’expérience, et seul le dialogue peut servir à quelque chose… mais surtout pas besoin de conseils extérieurs… « 

 

Et bien, non !
Il nous a semblé qu’un site comme le notre avait son mot à dire sur le sujet et sans pour cela prétendre à vouloir être exhaustif

La fellation, ça s’apprend, et s’il y a un certain nombre de choses qu’on peut peut-être deviner soi-même, il y en a d’autres qu’il est nécessaire d’acquérir !

Je ne vais pas vous faire un cours de fellation, je vais simplement vous donner quelques conseils pratiques auquels on ne pense pas toujours !

 

Ne pas cacher son visage : Votre partenaire veut vous voir opérer ! Tout le monde n’a pas des miroirs dans sa chambre, il vous regardera donc directement, si votre visage est planqué derrière vos cheveux, il ne vous verra pas, si vous avez les cheveux longs, arrangez vous pour les dégager !

Sourire : Non seulement il souhaite vous voir, mais il souhaite que la chose vous plaise, n’hésitez pas l’espace d’un instant à interrompre ce que vous faites pour adresser un joli sourire complice à votre partenaire, il sera aux anges.

Fellation complète ou fellation préliminaire : Toute fellation n’a pas le même but, il convient de savoir ce qu’on fait
il peut s’agir d’un prélude à d’autres pratiques amoureuses
il peut s’agir d’un prélude à une pénétration finale
votre partenaire souhaite peut-être jouir comme ça !

Dans les deux premiers cas, il est conseillé de stopper la fellation dès que l’excitation devient trop importante chez votre partenaire
Les signes de super excitation sont :
- écoulement important de liquide pré séminal
- soubresauts de la verge
- apparitions de rougeurs entre les épaules et la poitrine

Rangez vos dents : En règle général il faut pratiquer la fellation avec la mâchoire desserrée afin d’éviter le contact des dents. Certains hommes apprécient cependant les simili morsures (très légères pression des dents) encore faut-il pour cela avoir une denture sans défaut… sinon rien n’est plus désagréable pour le sucé que de sentir le contact d’une dent râpeuse.

Servez vous de votre langue ! Et pas seulement à l’intérieur du palais, elle doit sortir, entrer, ressortir, lécher, aller partout…

Les zones les plus agréables à manipuler : Ce sont le gland, puis la verge ! C’est là que la texture de peau est la plus douce. En comparaison, les testicules sont d’un contact moins agréable (je n’ai pas dit que c’était désagréable) Il faut le savoir, autant que la personne qui suce le fasse aussi d’une façon qui lui est aussi agréable à elle.

Les zones les plus érogènes :
- le frein : la petite languette de peau qui retient le prépuce sur la face extérieure du gland.
- la couronne : c’est-à-dire le petit renflement de peau qui est à la base du gland
- le méat : l’orifice d’où jaillit le sperme (et l’urine)
- les testicules !
Une fellation comme on en voit parfois qui se limite uniquement à un va et vient des lèvres sur la verge n’est pas une bonne fellation ! Ce n’est pas désagréable, mais on peut tellement faire mieux ! Une fellation n’est pas une masturbation avec les lèvres !

La fellation du gland : consiste à s’occuper de la couronne avec les lèvres tandis que la langue titille le méat. C’est d’un effet redoutable.

 

La coucouillette : consiste à lécher les testicules, il est assez facile quand la glande est bien repérée de la faire monter et descendre dans votre bouche d’un simple travail d’aspiration, la plupart des hommes adorent.

Ne laissez pas vos mains inactives : Les mains doivent participer :
. Soit en explorant d’autres zones érogènes (les tétons, si souvent négligés chez l’homme alors qu’il s’agit d’une zone érogène puissante, l’anus, idem et si certains hommes n’aiment pas ça c’est uniquement soit à cause d’une d’homophobie latente soit à cause d’une conception exagérée de l’hygiène)
. Soit (et ça n’a rien de contradictoire) en venant aider la fellation, on peut ainsi :
- tripoter les testicules
- serrer la base de la verge
- appuyer sur la racine interne de la verge (cela retarde l’éjaculation en faisant pression sur le canal)

Par contre évitez de masturber en même temps ! Pour deux raisons :
- la coordination entre les mains et les lèvres n’est pas évidente
- et surtout l’homme peut avoir l’impression que vous trichez et qu’au lieu de lui faire une fellation vous lui faite une masturbation avec le sexe en bouche

 

Enfin voici deux figures de style absolument fabuleuses qui ne doivent se faire qu’en fin de fellation :

La savonnette : les mains à plat de chaque côté de la verge et on « frictionne »

 

 

La prise de main (ou le tire-bouchon) : Le petit croquis vaudra ici toutes les explications…

 

Fantaisie : pipe glacée, pipe chaude : Parmi les fantaisies  » à succès  » figurent en bonne place les fellations basées sur une différence de température. Par exemple vous êtes dans la cuisine en train de prendre votre petit déjeuner, vous êtes encore l’un et l’autre à moitié nus, vous absorbez une grande rasade de café chaud que vous gardez en bouche et vous sucez votre partenaire comme ça…. On peut faire la même chose avec une boisson glacée. Il est aussi fait mention de pipes avec de l’alcool fort, par exemple de l’alcool de menthe…. on peut se demander si la fellatrice ne risque pas d’être un peu pompette après ça, mais en fait quelques gouttes sur la langue suffisent…

 

Les gorges profondes : C’est évidement spectaculaire à regarder ! Pour la fellatrice ça n’apporte que la sensation d’avoir accompli un exploit, (Linda Lovelace, pionnière du film X aux Etats-Unis et véritable propagandiste de cette variété a suivi afin d’y arriver des cours…. d’avaleur de sabre). Pour celui qui reçoit je pense que si plaisir il y a, il n’est que psychologique… passons

 

Un mot sur le 69 : Le 69 est l’une des positions amoureuses les plus excitantes qui soit, parce que on donne et on reçoit en même temps. Il faudrait d’ailleurs tout un article sur le sujet. Cela dit il faut malgré tout savoir que cette pratique ne permet pas de réaliser les meilleures fellations. Parce que faire deux choses à la fois n’est jamais évident et aussi parce que la position ne permet pas d’optimiser le mouvement des mains.

 

Fellation avec éjac : N’imitez pas les scènes des films X (je n’ai rien contre ces derniers qui peuvent même avoir dans certains cas un rôle pédagogique évident, mais il faut aussi se rappeler que lorsque vous regardez un film vous êtes d’abord voyeur, or ce que l’on aime voir et ce que l’on aime faire n’est pas forcément la même chose) :
Dans un film, le final va souvent consister à abandonner la fellation de façon à ce que cela se termine en éjaculation faciale (ou mammaire) Certains hommes peuvent le souhaiter, mais dans la réalité la majorité préfère que ça se termine dans la bouche de la personne qui suce…
Et le sperme alors ?
Et bien, c’est bien simple, où on le crache ou on l’avale !

 

La fellation avec préservatif : Simplement pour dire qu’au niveau de celui qui subit la fellation, il n’y a quasiment aucune différence, sauf peut-être au niveau de l’excitation du méat
Il n’en est pas de même pour la partie qui pratique, sucer du plastique retire tout son charme à la chose, mais l’acte sexuel c’est aussi du donnant-donnant il ne faut pas penser qu’à soi….

Et ceci nous amène au dernier point : pourquoi mettre un préservatif  ? Ou autrement dit quels sont les risques de transmission des MST par voie orale ?

Nous ne possédons aucun chiffre fiable ! Ce que l’on sait de façon sûre :
- Les risques de transmission des MST par voie oro-génitale sont extrêmement faibles, par contre ils ne sont pas nuls
- Les risques deviennent réels en cas de plaies buccales
- Il est aussi fortement conseillé d’attendre 4 heures après s’être brossé les dents pour pratiquer une fellation non protégée avec un  » inconnu  »

 

Je terminerai par deux conseils en direction de celui qui reçoit la fellation :

L’hygiène : nous vivons malheureusement dans une société aseptisée qui chasse les odeurs. Il n’en reste pas moins vrai que beaucoup de femmes aiment sucer une verge où elles retrouvent l’odeur de l’homme. Cette odeur va être la plus forte le soir et le matin au réveil…. C’est cette odeur qui stimulera la salive et rendra finalement la fellation plus agréable. L’odeur de gel douche elle, ne fera pas saliver. La bonne mesure consiste donc pour l’homme à se laver le sexe une seule fois par jour (mais à bien se le laver)

Soyez constructif : si la fellation qu’on vous a prodiguée ne vous a pas entièrement satisfait, il faut le dire, mais le dire gentiment avec le sourire : tout s’apprend et tout peut s’améliorer… Et puis pourquoi attendre la fin ? C’est souvent pendant l’acte que l’on peut parler le plus librement…

Amusez-vous bien !

bises

Sonia
sonia_kubler@hotmail.fr


© 2004 Sonia Kubler et Vassilia.net
attention cet article est une exclusivité Sonia Kubler pour le site de Vassilia.net, il est protégé par les lois internationales sur le copyright et toute reproduction est rigoureusement interdite sans accord de l’auteur

Ce contenu a été publié dans Documentation, généralités, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Conseils en fellation par Sonia Kubler

  1. Mary_Belle dit :

    Eh oui, Faire une pipe ça s’apprend !

  2. Claire dit :

    Pas mal. J’ai bien aimé la démo pour poser une capote sur une bite avev la bouche. Faut que je m’entraîne LOL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>