Travesti dans la forêt par Toujours_oui

(une histoire vraie d’une travesti de 34 ans amateur)

Je me travestis depuis plusieurs années mais je n’avais jamais osé avoir une
relation avec un homme dans cette tenue. Mais cela faisait un petit moment
que cela me trottait dans la tête… A chaque masturbation je m’enfonçais un
bon petit gode et une fois l’anus dilaté j’enfonçais doucement une canette
de cidre qui avait la particularité d’augmenter petit à petit. Le plaisir en
était que plus fort lorsque j’enfilais des bas sur mes jambes épilées. Et un
soir je mis mes bas noirs, un string noir et jaune avec des froufrous et je
décidais de me promener dans un endroit calme en foret réputé pour y faire
des  » rencontres « . Je mis une robe, une perruque et un jogging par dessus
pour rejoindre ma voiture. Je roulais doucement en essayant de ne pas
m’arrêter aux feux (je ne voulais choquer personne) car mon maquillage ne
pouvais tromper par sa grossièreté et son manque d’habitude.
Je me gare … j’ôte mon jogging fébrilement et j’attend un peu. L’obscurité
arrive mais on voit encore bien, ma vitre était ouverte car il faisait chaud
et… surgie nulle part une main se pose sur ma cuisse …. Je pousse un petit
cri de surprise qui devait être aiguë car l’homme me dit aussitôt

 » Eh bien ma douce n’ai pas peur je veux juste toucher des bas…. Humm c’est
propre tout ça  »

Tout en remontant vers ma culotte laissant apparaître la
lisière de ma peau et des bas. Je mis ma main pour arrêter ses ardeurs
(j’étais fébrile mais je bandais comme jamais), .du coup il la retira et me
présenta tout de go son sexe en demi érection devant mon visage. Ma bouche
entourait son sexe et il ne fut pas longtemps à mes aller retours pour le
faire éjaculer sur mon visage. Mon expérience des pipes m’ont fait éviter
d’avaler sa semence et je m’essuyais avec un essuie-tout. Aussi vite arrivé
aussi vite parti ! ! ! ! Et voilà pas une caresse, pas un merci, mais que
peux t on espérer quand on est une vide couilles…

Un autre rôdeur tourne autour de ma voiture mais visiblement je ne
l’intéresse pas. … au moment au j’allais descendre une voiture arrive ….
J’attends un peu car les phares m’aurait éclairée et je suis encore timide…
il roule doucement, observe, scrute, arrête et descend avec aplomb, viens
vers ma fenêtre et me dis d’un ton directif :

 » Allez sort que je te vois  »

Hésitante devant ce bel homme (1,85 75 kg) mais allez ! Je me lance, malgré
les quatre voitures déjà garées je sors.

 » Approche ma salope  »

J’étais à la vue de tout le monde mais je prend le temps de fermer la
voiture à clef en exagérant l’inclinaison de mon corps pour qu’il n’y ai pas
d’équivoque sur ma venue dans cet endroit. Le temps que j’arrive a lui il
avait déjà son sexe sorti (beau d’ailleurs) sa chemise était ouverte, il
était imberbe.

 » Agenouille toi ! Et pince moi mes tétons ! »

Je m’exécute mes mains sur ses seins, sa queue molle devant mon nez

 » Pince moi fort et tu vas voir ma queue vas grossir !

Et effectivement plus je pinçais et tordais ses gros tétons (on aurait dis
des tétons de femme) plus sa queue gonflait… ses mains changeaient de ses
seins aux miens (il me pinçait fort aussi) ma bouche essayait de gober ce
beau gland mais il se retirait à chaque fois comme pour m’exciter encore
plus. Une fois sa taille 19/5 au max, j’ai pu lui prendre en bouche son
sexe, ses mains ont remplacé les miennes et j’ai pu lui caresser ses
couilles. D’un rapide coup d’œil je vis d’autres hommes se masturbant autour
mais à distance respectable.

 » Tu suce bien ma cochonne ! ! Ah je vais jouir mais je vais te jouir son
ton cul de salope  »

Il se retira rapidement alla derrière moi, me plaqua sur le hayon arrière de
ma voiture, me releva ma courte robe, me descendis ma petite culotte et
m’envoya au bas mot au moins cinq grosses giclées chaudes sur mes fesses
rebondies ; puis comme l’autre partit monta dans sa voiture et démarra. Moi
je n’avais pas bougé, ma culotte aux chevilles profitant de ce sperme qui
coulait sur moi alors il m’arriva quelque chose d’inattendu ! Je senti une
langue me lécher le cul. Quel bonheur Un homme me léchait le cul avec
douceur et ardeur …s’attardant sur mon anus légèrement ouvert par un doigt.
Je gémissais de plaisir car ses mains caressaient mes couilles. Je jouissais
comme une femme que je rêvais d’être depuis longtemps. Je sentais sa langue
entrer et sortir de mon anus en me mettant des coups avec son nez. Je me
retourne doucement tout en laissant mon cul a sa disposition quand je vis
tout simplement que ses coups de butoir n’était dus qu’au simple fait qu’il
se faisait labourer le cul par un autre homme. J’entendis l’autre homme
jouir en beuglant. Mon lécheur lui gémissait aussi quand moi aussi je me
suis retournée pour éjaculer à mon tour sur le visage de cet homme assoiffé
de sperme… il tomba a genoux épuisé, je le relevait. Il me remis ma
culotte avec un grand sourire ; me raccompagna à ma portière je lui fis un
câlin avec une main sur son sexe qui se mis a rebandé aussitôt. D’un ton sec
je lui dis (à mon grand étonnement)

 » Allez monte, je rentre chez moi tu mérite une récompense »

Il couru ramasser son short et son tee-shirt et monta nu dans ma voiture …
je démarre pour rentrer chez moi et lui me dis

 » Oh maîtresse merci tu es bonne avec moi !  »

Et sans même remettre ses vêtements se pencha pour me resucer mais ceci est
une autre histoire à part entière….

always_yes@hotmail.com

Bisous tendres à tous

auteur : toujours oui

Ce contenu a été publié dans Confessions, Histoires, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Travesti dans la forêt par Toujours_oui

  1. bellechienne dit :

    hummmmm tres belle histoire ,je suis comme toi ,je sors le soir en foret pour me faire prendre en pute ,a bergerac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>