Alex et Marc par Jul1en54

Alex et Marc par Jul1en54

Dans le salon l’horloge venait d’émettre un bip discret pour marquer le passage de vingt et une heure mais, absorbé par son ordinateur, Marc ne s’en rendit pas compte. Comme souvent quand il ne sortait pas le soir et restait seul chez lui il parcourait les forums et les tchat-rooms dans l’espoir de mettre un terme à sa période de célibat qui durait déjà depuis trop longtemps à son goût. Ce soir-là il vit qu’Alex était aussi en ligne et songea à engager la conversation.

Bien que ne s’étant jamais rencontrés ils discutaient régulièrement par ce biais, Alex était quelqu’un qui n’était pas certain de ce qu’il désirait et posait souvent des questions à ceux qui étaient plus expérimentés que lui. Marc tentait de l’aider quand il le pouvait mais il ignorait toujours ce qu’Alex cherchait réellement et se demandait souvent où il voulait en venir. Lui en revanche n’avait pas ce genre de problématique car, bien que discret à ce sujet dans son environnement professionnel pour éviter les ragots, il assumait pleinement sa bisexualité depuis la fin de son adolescence.

Avant qu’il ne sorte de ses pensées pour agir une nouvelle fenêtre apparut sur son écran, Alex venait de le contacter. Ils se parlèrent par écran interposé et Alex finit par demander :

-  » Vu que tu es attiré par les deux sexes, tu as une préférence ou bien cela t’est réellement égal ?
- Non je dirais plutôt que ce sont les personnes qui m’attirent et que leur appartenance à un genre ou l’autre est secondaire. Pourquoi cette question ?
- Et bien je cherche toujours à définir ce dont j’ai besoin.  »

Marc réfléchit quelques instants avant d’écrire :

-  » Cela fait plusieurs mois maintenant que tu donnes cette réponse, tu n’arrives toujours pas à te décider ? Si tu veux me donner plus de détails je serais peut-être plus à même de t’aider à cerner ton problème.
- J’imagine que oui.  » Répondit laconiquement Alex comme s’il se demandait quoi dire avant poursuivre :  » Je suis attiré et intéressé par quelque chose de particulier et je n’arrive pas à savoir si ça définit ma sexualité ou si c’en est un aspect.
- Difficile de faire plus vague, commenta Marc. Tu veux parler d’un fantasme ou quelque chose du genre ?
- On pourrait dire ça bien que cela me travaille depuis longtemps, avant même que je n’aie mon premier rendez-vous.
- Et tu n’en as pas parlé à tes précédent(e)s partenaires ? Dans le monde des fantasmes il y a pourtant bien plus étrange que le travestisme.
- Tu es au courant ? Mais je ne t’ai jamais rien dit à ce sujet !
- Non mais tes nombreuses questions m’ont donné quelques indices alors j’ai essayé de deviner.  »

Marc attendit une réponse pendant plusieurs minutes et se demanda s’il n’avait pas brusqué les choses jusqu’à ce qu’Alex se décide finalement à reprendre le cours de la conversation :

-  » Tu as visé dans le mille en tout cas. Et non je n’en ai jamais parlé aux filles avec qui je suis sorti, je ne sais pas si c’est par honte ou par peur. Pourtant quand je suis seul il m’arrive régulièrement de me travestir mais ça ne va pas plus loin.
- Et sur des sites de rencontre tu as essayé ?
- Oui mais je n’ai pas eu de réponse jusqu’ici.
- Et les hommes ? Tu cherches de ce côté-là aussi ?
- C’est ce que j’essaye de savoir justement, je ne sais pas si je suis hétéro et je ne sais pas si le fait de vouloir me sentir femme me fait changer de catégorie.
- Les choses ne sont pas aussi tranchées, il y a des travestis hétéros et d’autres gays ou bisexuels. Certains qui y voient quelque chose de purement sexuel tandis que pour d’autre c’est un mode de vie, mais je ne suis pas expert en la matière alors il n’y a que toi pour décider ce que tu veux. Cela dit si tu le souhaites on pourrait en discuter de vive voix.
- C’est une invitation ?
- Tout à fait.
- Je ne sais pas, tu sais je ne suis pas sûr d’être attiré par les hommes.
- Mais tu n’es pas certain du contraire non plus, n’est-ce pas ?
- C’est vrai.
- Si comme tu l’as dit tu cherches à « te sentir femme » tu devrais essayer de travestir une soirée et pas seulement quand derrière des volets baissés quand tu es seul. Peut-être que cela te mettra mal à l’aise au début mais une fois ce cap passé ça pourrait t’aider à te décider, dans un sens ou dans l’autre.  »

Satisfait d’avoir fait passer son message, Marc s’étira devant son ordinateur et jeta un œil à l’horloge pour constater que la soirée avançait pendant qu’il attendait la réponse à sa proposition.

Alex finit par répondre et annonça qu’il acceptait l’invitation mais comme il doutait toujours de ses inclinations il le fit à la condition expresse que la rencontre soit chaste, ce que Marc lui promit. Ils se donnèrent donc rendez-vous vous le lendemain soir dans l’appartement de Marc.

18 h jour 1 :

Après sa journée de travail Alex s’était précipité chez lui pour se laver et avait profité de sa douche pour utiliser une crème dépilatoire afin d’être présentable. Il passa ensuite près d’une demi-heure à composer la tenue qu’il allait porter le soir en piochant dans la partie droite de son armoire de chambre, commençant d’abord par rembourrer un soutien-gorge noir pour faire illusion avant d’enfiler le bas coordonné. Il opta pour une robe droite gris foncé avec quelques motifs plus clairs, qui ne dénoterait pas avec sa silhouette plutôt fine, et la compléta avec une paire de collants avant d’enfiler avec difficulté sa perruque dont la couleur noire contrastait avec sa peau claire.

Désormais presque prêt et devant attendre l’heure fatidique pour se rendre chez Marc, Alex oisif appréhendait la rencontre, craignant que malgré son assurance du contraire Marc ne tente de lui forcer la main, et se fit les ongles pour se changer les idées.

Lorsque vint le moment de se mettre en route il enfila un pantalon par-dessus ses collants et remonta le bas de sa robe afin qu’elle soit cachée par le blouson qu’il mit par-dessus, ainsi il risquait de la froisser mais la discrétion pendant le trajet était assurée et sa tenue extérieure ne dénoterait pas par une soirée « fraîchissante » de l’automne.

20 h jour 1 :

Les vingt minutes qui le séparaient encore de l’appartement de Marc parurent interminables à Alex qui conduisait le ventre noué par une double angoisse liée à la rencontre et à son premier travestisme devant témoin. Il arriva finalement à la nuit tombante et sortit rapidement de sa voiture pour sonner chez Marc, lequel devait l’attendre car la porte s’ouvrit immédiatement et Alex pût s’engouffrer dans l’immeuble pour rejoindre l’appartement de son rendez-vous.

Marc ouvrit la porte et l’invita à entrer, lui indiquant la salle de bain pour qu’Alex puisse se changer à son aise pendant qu’il préparait le café. Alex eut ainsi l’occasion d’enlever sa couche supplémentaire de vêtements et de lisser un peu sa robe avant de rejoindre son hôte dans le salon et se montrer. Une bonne odeur de café emplissait l’appartement et Marc l’invita à s’asseoir dans le fauteuil après l’avoir complimenté sur sa tenue. Alex était plutôt fluet et assez androgyne de visage, ce qui faisait que même sans maquillage sa tenue et sa silhouette suffisaient à mettre en doute son identité. Marc, bien qu’un peu plus musclé, ne dépassait pour sa part la taille de son invité que de quelques centimètres, il portait des vêtements classiques dont les tons beiges contrastaient avec ses cheveux châtains.

Marc servit le café et les deux commencèrent à parler de sujets généraux avant de dériver sur la communauté LGBT ce qui permit à Alex d’expliquer une partie de ses réticences :

-  » J’ai essayé de rencontrer des gens sur des sites de rencontre mais je me sens mal à l’aise avec les mecs qui me contactent, j’ai à chaque fois l’impression de n’être qu’un bout de viande devant un prédateur affamé. C’est en partie pour ça aussi que je n’en avais jamais rencontré avant ce soir.
- C’est vrai, même si c’est un peu stéréotypé, il y a des mecs assez pressants dans leur libido. Heureusement ce n’est pas la majorité, il y a même des sites où ce comportement est proscrit tu pourrais essayer.
- Tu as peut-être raison.  »

Alors que la soirée avançait Alex se détendait peu à peu et la conversation s’orientait vers des sujets plus personnels. Marc qui assumait parfaitement sa sexualité put expliquer sa façon de voir les choses concernant son attirance envers les deux sexes, tentant ainsi d’amener Alex à dévoiler son jeu. Cette dernière tentative n’ayant pas abouti non plus il tenta une autre approche, puisque le sujet de la sexualité était sur la table, et demanda à Alex ses préférences en matière de films adultes :

-  » Je regarde principalement des films hétéros.
- Pas de film gay ?
- Assez peu, par contre quand je regarde ce genre de film c’est à la femme que je m’identifie.
- Je me disais que ça donnerait peut-être une piste pour tes interrogations, c’est vraiment la féminisation qui t’intéresse plus que le reste.
- Oui j’imagine qu’avec un homme je serais plus près de ce que je cherche à ressentir mais d’un autre côté physiquement ils ne m’attirent pas vraiment jusqu’ici.
- C’est difficile de t’aider à débrouiller tout ça comme ça ne fait pas vraiment partie de mon expérience.
- Mais tu sembles intéressé pourtant si j’en crois toutes tes questions.
- Oui c’est quelque chose que je ne connais pas, du coup tu pique ma curiosité. C’est en partie pour ça que j’essaye de t’aider à définir ce dont tu as besoin.  »

23 h 30 jour 1 :

L’heure commençait à être tardive et les deux travaillant le lendemain ils se mirent d’accord pour en rester là pour la soirée bien qu’elle n’ait pas vraiment permis à Alex de solder son questionnement. Alex se leva pour aller enfiler ses habits plus classiques mais en se retournant il vit que Marc l’observait intensément, ce dernier contrit lui dit :

-  » Excuse-moi j’espère que tu ne le prendras pas mal mais je trouve que ta tenue te va plutôt bien, elle te met en valeur. En fait si je ne t’avais pas promis un rendez-vous chaste j’aurais peut-être essayé de me rapprocher.
- Ne t’inquiète pas je ne le prends pas mal c’est aussi un peu le but. D’avoir parlé avec toi toute la soirée je me sens un peu plus à l’aise.  »

Alex retourna dans la salle de bain se changer et lorsqu’il en ressorti pour partir Marc en profita pour lui dire aurevoir. Une main sur la hanche d’Alex il lui fit la bise avec les lèvres légèrement entrouvertes avant de le laisser partir.

6 h jour 2 :

Alex n’avait que très peu dormi cette nuit après avoir quitté l’appartement, l’invitation explicite de l’aurevoir de Marc et la sensation de sa main sur sa hanche l’avaient chamboulé plus qu’il ne l’avait imaginé. Il avait donc passé sa nuit à se retourner dans son lit en cherchant quel sens lui donner et en pesant le pour et le contre, ses préoccupations faisant fuir le sommeil.

Fatigué, il avait travaillé comme un zombie et était retourné chez lui dès qu’il avait pût. Il contacta de nouveau Marc dès que ce dernier fut lui aussi rentré chez lui.

 » Merci pour hier soir, d’avoir été compréhensif et patient. Ça m’a beaucoup aidé.
- C’est normal, tu en a retiré quelque chose d’utile ?
- Je crois, j’ai été un peu perturbé cette nuit mais j’ai moins d’appréhensions aujourd’hui. Je suis un peu plus sûr de ce que je veux.
- Voilà du positif ! Je ne reste pas longtemps connecté je vais à un repas avec mes collègues mais si tu veux on peut se revoir demain soir pour en parler. En plus on sera vendredi on pourra discuter plus longtemps vu que tout comme toi je ne travaille pas le samedi.
- Même heure même endroit ?
- C’est ça, chaste ou pas ça sera à toi de décider. Bonne soirée.  »

Soulagé de le revoir mais un peu déçu de n’avoir pas pu exposer sa réflexion Alex prépara quelques affaires avant d’aller rattraper son sommeil en retard.

18 h 30 jour 3 :

Alex venait de terminer sa semaine de travail et de rentrer dans son petit appartement, cette fois-ci ses craintes avaient laissé place à l’excitation et il avait hâte de rejoindre Marc. Après sa douche Alex alla dans sa chambre et commença par sortir des sous-vêtements plus osés que lors de son premier rendez-vous, voulant consciemment ou non faire bonne impression si toutefois la soirée devait devenir plus intime. Alex enfila le string noir et glissa ses jambes dans une paire de collants, il adorait la sensation de douceur que cela lui procurait, et constata une fois de plus que cela mettait joliment en valeur ses jambes effilées. Fouillant dans son armoire il en sortit cette fois une robe noire dont la taille fine arborait des teintes plus claires, la passa par-dessus des dessous noirs et ajouta un collier fin et argenté afin de détourner l’attention du col légèrement décolleté de la robe, que tendaient à peine le soutien-gorge et son léger rembourrage. Terminant par la perruque il put ensuite se regarder dans le miroir de sa penderie et admirer à quel point son physique androgyne disparaissait sous l’apparence d’une jeune femme.

Déjà à ce moment il était satisfait de se sentir plus féminin que masculin et la soirée avec Marc allait certainement conforter cette inclination.

20 h jour 3 :

Alex sortit de la salle de bain de Marc, où il était allé se changer en arrivant et rejoignit ce dernier qui l’attendait dans le salon. Marc remarqua immédiatement que contrairement à la fois précédente son invité marchait de manière plus détendue, plus sereine, et le fit remarquer :

-  » Je suppose, admit Alex, je suis plus en confiance que la dernière fois. Cela faisait un moment que l’on discutait par internet mais ça n’a rien à voir avec une rencontre en chair et en os.
- Tu as moins l’impression d’être un morceau de viande devant le tigre affamé ?  »

Alex acquiesça et s’assit en prenant garde à ne pas croiser ses jambes car sa robe remontait facilement avant d’ajouter :

-  » C’était la première fois aussi que je me travestissais devant quelqu’un alors ça m’a rendu un peu plus nerveux, je l’avoue.
- En tout cas c’était très réussi, comme ce soir d’ailleurs. Tu dois t’entraîner depuis un moment j’imagine.
- Oui assez régulièrement depuis que je vis seul, et je regarde les tutos beauté pour m’améliorer.
- À ce propos je m’étais fait la réflexion avant-hier soir que tu ne t’étais pas maquillé, ni ce soir. J’imaginais que c’était presque un passage obligatoire pour le travestisme non ?
- Passage obligé c’est beaucoup dire, mais contrairement aux vêtements que j’ai cachés par des couches supplémentaires je ne voulais pas traverser la ville même en voiture avec du rouge à lèvres.
- Pourquoi ça ? Tu es plutôt convaincant et en cette période l’obscurité t’aurait aidé, ça ne t’a jamais tenté de sortir de chez toi en tant que femme ?  »

Alex réajusta machinalement les plis de sa robe avant de répondre :

-  » Si beaucoup même, depuis longtemps je veux me sentir femme et aller faire les magasins pour me trouver de nouvelles tenues serait un bon pas en avant. Mais je ne suis pas assez sûr de moi et je n’ai jamais osé franchir le pas, faute d’avis extérieur je ne savais pas si mon apparence était réussie ou si j’étais juste aveuglé par mes fantasmes.
- Ah si je te croisais dans la rue je te regarderais à deux fois, répondit Marc en reluquant exagérément son invité. Non pas parce que je soupçonne quelque chose mais parce que je t’aurais trouvé mignonne.  »

Les joues d’Alex rosirent légèrement à ce compliment et il détourna les yeux, pour ne pas le gêner d’avantage Marc changea de sujet et demanda :

-  » Hier quand on a décidé de se voir ce soir tu m’as dit que tu étais plus sûr de ce que tu voulais maintenant, tu as trouvé la réponse à tes questions ?
- Oui en partie, je me dis que je trouverais plus facilement ce que je cherche dans les bras d’un mec. Mais d’un autre coté j’appréhende toujours cet aspect des choses.
- Qu’est-ce qui t’effraye exactement, tu as peur d’avoir mal ? Je te rassure même les plus obsédés font attention quand il s’agit d’une première fois.
- Je crois que c’est plus l’intimité avec un quasi-inconnu qui m’effraye.
- C’est une question de confiance alors, supposa Marc. Il te faut quelqu’un dont tu sois certain qu’il n’est pas là pour un coup d’un soir et qu’il respectera tes désirs.  »

Leurs regards se croisèrent et Alex tint quelques secondes avant de regarder nerveusement ses mains.

-  » Et qui plus est, poursuivit Marc, tu cherches aussi un homme qui puisse te considérer comme une femme, même temporairement.
- Exactement, sinon je ne me sentirai pas femme alors que c’est ce que je veux.  »

Ils continuèrent ainsi à parler de leurs attentes respectives, leurs regards se croisant de temps à autres, jusqu’à une heure avancée dans la soirée quand Marc proposa à nouveau du café, signe implicite qu’Alex était le bienvenu pour rester. Il se leva et se rendit à la cuisine pour en refaire, suivit par Alex qui cherchait un moyen de faire avancer les choses malgré son inexpérience ou au moins de donner un indice à son hôte. Marc mit en route la cafetière et se retourna face à Alex qui semblait gêné et regardait ses pieds en tordant ses mains.

-  » Quelque chose ne va pas ? S’enquit Marc en avançant d’un pas. Je te trouvais plus à ton aise ce soir mais tu as l’air nerveux tout à coup.
- Je … j’ai confiance en toi.
- Normalement la confiance ça devrait te rendre plus détendu et non l’inverse.
- J-Je-Je sais mais … ce… ce que j’essaye de dire c’est …  »

Marc fit un autre pas en avant et interrompit son bégaiement en posant doucement sa main sur l’épaule d’Alex, cherchant à accrocher son regard. Quand Alex le regarda dans les yeux il sembla y lire quelque chose qui le décida à tenter sa chance. Tout en continuant de soutenir le regard de son invité il fit doucement glisser sa main de l’épaule au coup blanc d’Alex puis à sa joue, puis il se pencha en avant pour déposer un tendre baiser sur les lèvres d’Alex avant de reculer un peu. Après quelques instants de flottement ce dernier lui rendit son baiser, d’abord hésitant il se retrouva vite dans les bras de Marc qui l’enserrèrent pendant qu’ils s’embrassaient avec fougue alors qu’une bonne odeur de café commençait à emplir la pièce.

Le plus menu des deux se laissa guider dans un état presque second jusqu’à la chambre où Marc s’assit sur le rebord du lit avant d’y attirer Alex qui se mit à côté de lui. Marc recommença à l’embrasser et à caresser son visage, puis ses épaules avant de descendre sur ses hanches. Alex commença alors à trembler à son contact et Marc arrêta ses caresses pour s’assurer qu’ils désiraient bien la même chose, bien qu’une bosse dans le tissu de la robe noire soit déjà une indication.

 » Tu es sûr de toi ?
- Oui, j’ai confiance en toi.  »

Il n’en fallait pas plus à Marc pour l’engloutir dans son étreinte. Doucement il reprit ses caresses et, sans lâcher ses lèvres, guida les jambes satinées par les collants d’Alex au-dessus des siennes faisant ainsi tourner vers lui son partenaire désormais à moitié sur ses genoux. Lequel commença à déboutonner la chemise de Marc pendant que ce dernier passait ses mains sous la robe d’Alex pour la retirer. Après l’avoir enlevée Alex dut réprimer un sursaut quand les caresses de Marc commencèrent à se rapprocher de son string noir désormais visible à travers les collants et visiblement trop petit pour cacher la bosse qui le déformais. Cette vision fit sourire Marc qui se déshabilla lui aussi avant de revenir caresser la peau glabre d’Alex. Celui-ci s’allongea sur le dos et se cambra pour soulever son corps pendant Marc lui ôtait ses collants avant de reposer ses jambes sur les siennes. Quand il se redressa Marc passa ses mains derrière le dos d’Alex mais celui-ci l’arrêta alors qu’il s’apprêtait à ouvrir la fermeture de son soutien-gorge :

-  » Si ça ne te dérange pas je préfère le garder, ça fait partie de ce que je cherche à ressentir.  »

Marc sourit et opina en remettant en place le crochet qu’il avait déjà libéré de sa main droite, puis il changea d’objectif et fit glisser sa main gauche vers la seconde pièce de tissu noir qui ornait encore le corps d’Alex. Ladite pièce de tissu peinait à contenir l’excitation de son porteur et une forme aisément reconnaissable tendait l’étoffe que Marc caressait doucement.

Alex sentait son excitation monter inexorablement sous les caresses et changea de position pour qu’à son tour il puisse prodiguer ses attentions à Marc. Retirant ses jambes de celles de Marc et les ramenant sous lui de manière à être agenouillé sur le lit il commença à embrasser le cou de son partenaire avant de descendre le long de son torse.

Marc remarqua la position inconfortable de son enthousiaste mais inexpérimenté partenaire et s’allongea donc afin de laisser le champ libre aux attentions que lui prodiguaient Alex lequel, après un bref repositionnement, continua ses embrassades. Sa bouche allait et venait sur le torse, s’arrêtant parfois pour laisser à sa langue le temps de taquiner les tétons sensibles de Marc, puis descendit plus bas en chatouillant son ventre.

Alex se déplaça sur le lit pour embrasser à nouveau Marc qui releva le haut de son buste pour goûter à nouveau la chaleur de ses lèvres, la respiration rapide d’Alex indiquait clairement son état d’excitation. À ce moment-là que ce soit par la confiance, le désir ou un mélange des deux, il semblait évident que les hésitations et questionnements d’Alex au sujet de sa sexualité avaient été reléguées au second plan quand il rompit le baiser pour repartir à la découverte du corps de son partenaire.

Arrivant au boxer gris qui ceinturait le bassin de Marc il vit que celui-ci n’était pas resté insensible à ses attentions car on pouvait facilement deviner la présence d’un membre de taille respectable. Alex caressa l’objet de sa convoitise puis commença à l’embrasser à travers le tissu, le contact de ses lèvres et son souffle chaud qui traversait les fibres augmentaient encore le désir de Marc. Après quelques minutes de ces taquineries il enleva le boxer de Marc qui se cambra pour le laisser faire, dévoilant ainsi un sexe circoncit aux proportions appréciables.

Marc s’étira et tendit le bras pour ouvrir le tiroir de sa table de nuit et tâtonna à l’intérieur pour en sortir des préservatifs ainsi qu’un tube de lubrifiant.

La dernière barrière entre Alex et son objectif immédiat ayant disparu il prit en main pour la première fois de sa vie un sexe masculin autre que le sien, le caressant doucement avant d’en embrasser la base. Puis sa bouche remonta le long du membre jusqu’à atteindre le gland découvert qu’il taquina de sa langue.

Ne voulant pas être en reste, Marc se contorsionna et étendit son bras droit pour atteindre son partenaire et se mit à le caresser. Sentant cela Alex recula ses genoux afin de laisser libre accès aux doux attouchements dont il était la cible et écarta légèrement ses jambes. Marc répondit à cette invitation non déguisée en explorant de sa main le corps qui s’offrait à lui, palpant, caressant et massant délicatement d’abord le dos et les hanches puis le bassin et les fesses l’Alex avant de frôler son sexe toujours engoncé dans le string noir trop petit pour le dissimuler. Sa main descendit en suivant le tissu, caressant les bourses et massant la douce et sensible zone du périnée où le sous-vêtement s’amincissait jusqu’à n’être plus qu’une fine bande de textile qui suffisait à peine à recouvrir le reste de son intimité.

Sensible à ce traitement Alex cessa ses agaceries et redressa délicatement le membre d’une main avant de prendre en bouche le gland rosé et luisant de salive, le goût le surprit mais n’était pas désagréable aussi n’en continua-t-il pas moins à faire descendre ses lèvres le long de la verge épaisse. Les attentions que Marc continuaient à lui procurer rendait toute concentration ou réflexion difficile aussi fut-ce presque par réflexe que ses jambes s’écartèrent quand la main de ce dernier décida d’écarter la partie arrière du string noir et de s’aventurer à stimuler le pourtour de son anus.

Puis Marc appuya sur ses jambes pour l’inciter à rapprocher son fondement de lui jusqu’à ce qu’il puisse faire passer une jambe par-dessus son torse, il saisit ensuite ses fesses de ses mains et les écarta légèrement pour permettre ainsi à Alex de découvrir pour la première fois la douceur de la feuille de rose.

Alex sentait son cul s’ouvrir sous la langue experte de son partenaire et son cœur battre la chamade alors que son excitation était à son comble, il cessa sa fellation et se retourna pour être de nouveau face à Marc qu’il embrassa vigoureusement.

-  » Tu as l’air excité.  » Lui dit ce dernier, énonçant une évidence avant de l’embrasser goulûment.

Leurs langues se mêlèrent à nouveau pendant que Marc lui flattait le postérieur, tout comme leurs bouches leurs verges se livraient à une danse entre leurs deux corps et c’est le souffle court qu’Alex finit par murmurer  » Je te veux.  » d’une voix tremblante mais chaude.

Marc lui caressa la joue en le regardant dans les yeux, puis Alex le vit tendre la main vers les préservatifs qu’il avait sorti précédemment mais il l’arrêta :

 » Tu n’en aura pas besoin de deux. Je veux me sentir femme ce soir, je veux que tu me fasses me sentir femme dans tes bras.  »

Marc le prit alors dans ses bras et ils roulèrent sur le lit pour qu’il se retrouve au-dessus de son amant aux sous-vêtements féminins, Marc releva alors les jambes d’Alex et glissa un oreiller sous ses hanches. Puis Alex le vit récupérer le lubrifiant d’une main en lui maintenant les jambes de l’autre, il en fit couler une noisette sur l’anus exposé et Alex frissonna en sentant cette fraîcheur mais cette sensation fût bientôt remplacée par une autre alors que son partenaire faisait pénétrer le lubrifiant en jouant avec le sphincter du bout de son doigt.

Alex se trouvait dans une position nouvelle pour lui, sur le dos les jambes relevées et écartées pendant qu’un homme habituait son anus aux vas-et-viens de son doigt, une douce chaleur s’empara peu à peu de son bas-ventre et il ne put retenir un faible gémissement.

Marc prit cela comme un signe et s’insinua entre ses jambes et déroula une capote sur son sexe tendu dont il appuya l’extrémité contre l’ouverture tant attendue mais sans tenter pour le moment d’aller plus loin. Tout en maintenant ce contact il passa son torse entre les jambes ouvertes, les écartant plus encore et se pencha pour embrasser langoureusement Alex avant de commencer lentement à appuyer son sexe qui le pénétra enfin mais il s’arrêta aussitôt afin que son partenaire puisse s’y habituer et se détendre. Il ressortit et rentra à nouveau en stoppant son mouvement un petit centimètre plus loin plus loin que la fois précédente.

Lentement mais sûrement Alex sentit son corps s’ouvrir pour accueillir l’intrus, la délicatesse et la prévenance de l’homme qui le pénétrait, associés à une généreuse lubrification, lui faisait ressentir une étrange pression en lieu et place des douleurs auxquelles il s’attendait.

Finalement leurs bassins se rejoignirent sans bruit et Alex expira lentement, comme s’il avait retenu sa respiration pendant la dernière pénétration. Marc s’assura qu’il allait bien et caressa à travers le tissus la seule érection des deux qui restait visible ce qui laissa à son partenaire le temps de reprendre un peu ses esprits.

Puis par de petits mouvements de ses hanches il commença à faire de lents vas-et-viens, d’abord courts puis de plus en plus amples, tandis que qu’une de ses mains caressait les tétons d’Alex sous leur cache de textile noir et que l’autre massait son sexe au même rythme que les pénétrations.

Alex gémissait entre ses mains expertes et Marc lui-même sentait qu’il ne tiendrait plus très longtemps, il abandonna les mamelons d’Alex puis se pencha sur lui en se retenant d’une main pour embrasser ses lèvres ce dernier tendit le cou pour répondre à son baiser avec fougue.

Lorsqu’ils rompirent leur embrassade Alex avait le souffle court et la respiration haletante, bien que les deux se regardaient dans les yeux il les fermait à chaque coup de rein comme pour en savourer l’intensité, son partenaire se pencha de nouveau vers lui et cette fois lui embrassa le cou avant de remonter vers son oreille pour lui chuchoter :

-  » Tu voulais te sentir femme ce soir ?  »

Alex eut du mal à répondre par l’affirmative d’une voix hachée et incohérente tant il était déjà aux portes du plaisir mais Marc continua sans cesser ses coups de rein, ni ses caresses :

- Voilà ce que tu es en ce moment entre mes bras, une femme à qui un homme est en train de faire l’amour pendant qu’il lui caresse le clitoris. C’est comme une femme que tu vas jouir ce soir.  »

Il ne sut pas vraiment si les mots seuls avaient déclenché cela mais Alex l’embrassa fiévreusement en gémissant et replia ses jambes derrière les hanches de Marc pendant que son bassin essayait maladroitement de venir à sa rencontre. Ses mains empoignèrent le dos de Marc comme pour le rapprocher de lui plus encore et griffèrent légèrement ses épaules alors qu’il murmurait des propos incohérents. Puis il se mit à trembler et Marc accéléra le rythme comme dans un dernier sprint jusqu’à ce qu’un fin filet de liquide blanc jaillisse de sous le string noir et vienne se répandre sur le ventre plat d’Alex. Marc continua à le pénétrer pendant quelques instants alors qu’Alex était au comble de sa jouissance et finit par venir lui aussi, remplissant le préservatif dans le conduit de son partenaire.

Il leur fallu plusieurs minutes pour reprendre leur souffle et leurs esprits avant que Marc ne se retire et roule lourdement sur le côté du lit. Il récupéra des mouchoirs dont il se servit pour récupérer la protection usagée et essuyer le ventre souillé d’Alex avant de faire un passage éclair à la salle de bain pour se nettoyer. Il revint dans la chambre et son partenaire prit sa place dans la salle d’eau avant de revenir quelques minutes plus tard, Marc était toujours nu et allongé sur le lit aussi à la grande surprise de ce dernier Alex vint-il se coucher au-dessus de lui, bassin contre bassin, les jambes repliées de chaque côté du bas ventre qui lui avait fait découvrir de telles sensations. Il prit le visage de Marc entre ses mains et l’embrassa, non plus avec passion comme quelques minutes plus tôt, mais lentement et langoureusement. Son hôte le serra dans ses bras et Alex lui dit :

-  » Merci de m’avoir fait découvrir ça.  » Avant de l’embrasser à nouveau.

 

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>