Gazette 547 – France

547 Janvier 2016 France

Une artiste luxembourgeoise, qui s’est allongée nue samedi devant l’Olympia de Manet au musée d’Orsay pour reproduire l’oeuvre sous les yeux des visiteurs, a été arrêtée et placée en garde à vue pour exhibition sexuelle. Déférée devant le délégué du procureur ce lundi 18 janvier au matin, elle a écopé d’un rappel à la loi, mais ne sera pas poursuivie.

Alors que le public profitait des derniers jours de l’exposition Splendeurs et misères, Images de la prostitution 1850-1910, l’artiste s’est dénudée et allongée, dans la même position que la jeune femme sur le célèbre tableau d’Édouard Manet.  »Elle portait une caméra portative pour pouvoir filmer la réaction du public. Il s’agit d’une performance artistique », a ajouté Me Bouzenoune.

« Il y avait beaucoup de monde devant le tableau. Les agents ont bien réagi, ils ont fermé la salle, lui ont demandé de se rhabiller. Comme elle a refusé, la police a été appelée et l’a emmenée », a expliqué une porte-parole du musée d’Orsay, qui a porté plainte pour exhibition sexuelle. Des sources policière et judiciaire ont confirmé son placement en garde à vue.

Déborah de Robertis n’en est pas à son coup d’essai. En mai 2014, toujours au musée d’Orsay, elle avait exposé son sexe devant L’origine du monde de Gustave Courbet. Le musée avait déjà porté plainte, a indiqué la porte-parole. L’avocat de l’artiste a dénoncé une mesure disproportionnée. « Cette mesure de contrainte, qui est l’expression d’une pudibonderie judiciaire inquiétante, s’adresse à tous les artistes performeurs qui souhaitent s’exprimer de manière trop libre dans l’espace public », a protesté Me Bouzenoune.

Il a notamment cité l’artiste sud-africain Steve Cohen, reconnu coupable d’exhibition sexuelle en mai 2014 par le tribunal correctionnel de Paris, pour avoir dansé le sexe enrubanné relié à un coq lors d’un spectacle de rue, sur le  parvis du Trocadéro à Paris. Il avait été dispensé de peine.

Je vous le dis quand on aura compris que le sexe n’est ni sale ni dangereus on se portera tous mieux, mais ce n’est pas demain la veille, hélas ! http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/elle-s-allonge-nue-au-musee-d-orsay-une-artiste-arretee-pour-exhibitionnisme-7781417569

Ce contenu a été publié dans Gazette, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Gazette 547 – France

  1. Fechaud dit :

    l’anecdote a l’intérêt de montrer la place du nu dans la société. Malheureusement aucun média ,’a rebondit sur cette problématique. (c’eut été trop leur demander sans doute).
    Maintenant quand Mademoiselle Déborah de Robertis et ses fans nous expliquent que son exhibition c’est de l’art, faut pas déconner non plus !

  2. monokini dit :

    Autrement dit on a le droit de montrer du nu sur la toile mais pas en vrai. Si quelqu’un peut me décortiquer la logique de cette attitude je lui offre un bounty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>