Gazette 517 – Etats-Unis

517 Mars 2015 -Etats-Unis

Ejaculer dans la nourriture ou la boisson de vos collègues de travail n’est pas considéré comme un crime sexuel dans le Minnesota. C’est en tout cas ce que met en exergue une affaire récente impliquant du sperme et une tasse de café. Un homme a ainsi été acquitté après avoir avoué qu’il avait éjaculé dans la boisson d’une collègue, rapporte le Huffington Post.La plainte de la victime, déposée pour agression sexuelle, a été jugée non admissible à cause d’une faille dans la loi. Même si le fluide corporel a été bu, il n’y a eu aucun contact direct entre les deux protagonistes. Or selon le juge Patrick Diamond, seul « l’attouchement intentionnel avec le liquide séminal ou sperme du défendeur sur le corps ou les vêtements de la plaignante » peut s’imposer comme un motif valable pour incriminer l’accusé, si l’on se fixe à la loi du Minnesota.

La victime en question, qui travaillait avec l’accusé depuis quatorze ans, a déclaré que « son café avait parfois un drôle de goût ces six derniers mois ». C’est en prenant le fétichiste de l’arabica la main dans le paquet en août dernier qu’elle a établi le lien, avant de porter plainte afin qu’il soit répertorié comme délinquant sexuel. D’après les documents judiciaires déposés par la police à l’époque, l’homme a signifié qu’il « aimait la victime et était attiré par elle ». L’assaisonnement douteux de son café était une manière de se faire remarquer.

Le défaut législatif l’innocentant pourrait cependant être réexaminé. La député Debra Hilstrom a déposé un projet de loi permettant de condamner pénalement le fait d’éjaculer dans le café ou tout autre plateau-repas de vos collègues. Il n’y a donc pas qu’en France qu’on adore faire des lois de circonstances…

Ce contenu a été publié dans Gazette, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *