Editos

Les éditos du Webmaster 

 

Edito n°16 – 8 janvier 2012 – Je t’en foutrais, moi de l’addiction sexuelle ! 

 

Il y a 100 ans on nous racontait que la masturbation rendait sourd… On croyait avoir dépassé ça ! Et bien pas du tout !

Lisez donc ce tissu d’imbécilités :

« La semaine prochaine, sort le film Shame, film coup-de-poing sur l’enfer de l’addiction sexuelle. Un magnifique cauchemar sur grand écran. Car, si les frasques de certains people pourraient laisser penser que cette « nouvelle maladie » est juste une bonne excuse pour maris volages, pour ceux qui la vivent, la dépendance sexuelle n’a rien de glamour. Les véritables accros du sexe ressemblent plutôt à des morts en sursis qu’à des « bons vivants ». Ils mentent, ils s’isolent, vont de plus en plus loin, au point de mettre leur vie en danger. Pour eux, le sexe n’est plus un plaisir, c’est une prison. Un esclavage qui, d’images pornos en prostituées, les éloigne chaque jour un peu plus de leurs frères humains. Cet orgasme qu’ils pourchassent sans relâche les détruit. La petite mort les tue à petit feu. »

 

Ça ne vient pas d’un site ultra-catholique ni d’un site islamiste, mais de ce machin !

Résumons-nous : Il existe sans doute des gens qui ont très peu de besoins sexuels (et il existe aussi et surtout pas mal d’hypocrites). Ces gens-là considèrent donc ceux qui ne se conduisent pas comme eux comme des anormaux. Et les anormaux, et bien il faut les soigner !

 

En philosophie, cette façon de raisonner se nomme un sophisme. L’URSS utilisait la même méthode avec ses dissidents :
1) Notre système tend vers la perfection. (et il ne peut y en avoir d’autres aussi parfait)
2) Toute critique du système est donc le fait de gens anormaux
3) Et les anormaux, faut les soigner.

 

Partie des Etats-Unis, cette théorie de l’addiction sexuelle est en train de faire des ravages… A terme c’est le retour aux valeurs puritaines (et hypocrites, une fois de plus) du 19ème siècle qui est prôné :

- Le sexe, c’est avec son partenaire habituel et point barre (le mariage constituant un plus)

- L’écart est condamnable. Le libertinage, les couples ouverts, la pratique de la bisexualité et/ou des sexualités alternatives, la fréquentation des prostituées, la vision d’images pornographiques, l’utilisation de sex-toys… tout cela constitue un syndrome grave de l’addiction sexuelle.

 

Or, il faut savoir que :

1) l’addiction sexuelle est un business, rien qu’un business.

Tout a commencé en 1983, quand un certain Patrick Carnes inventa le terme dans son livre, Out of the Shadow: Understanding Sex Addiction. 30 ans après, Carnes a fait fortune et dirige la très coûteuse clinique de désintoxication sexuelle (c’est là que Tiger Woods s’est fait « soigner »). Selon ces messieurs-dames, de 3 à 5 % de la population américaine (des hommes dans 85 % des cas) serait concernée, soit 9 millions de personnes ! Ces dix dernières années, le nombre de sexologues spécialisés dans l’addiction a déjà été multiplié par 15 ! C’est donc un marché colossal !

2) Bien évidement cette théorie est largement relayée par les ultra-féministes (est-ce bien étonnant quand on sait qu’elles voient en tout un homme un violeur potentiel ?)

3) Cette théorie ne repose sur rien ! Bien sûr il existe des cas limites, mais (et sur Vassilia, nous sommes bien placés pour le savoir) la description citée en début d’article est farfelue (pour ne pas dire malhonnête) car :

- En quoi et pour quelles raisons les personnes libérées sexuellement seraient-ils des menteurs ?
- En quoi met-on sa vie en danger lorsqu’on est conscient de ce qu’on fait ?
- Où et quand une personne libérée sexuellement aurait-elle déclaré que le sexe ne serait plus un plaisir ?
- Quelle publication sérieuse aurait conclu quelque part que l’abus de sexe serait à terme, destructeur (voir mortel puisque le mot a été employé)

 

Alors qu’en fait c’est le contraire. Par exemple et dans le désordre :

- Une activité sexuelle fréquente améliore la santé et prolonge même la vie, jusqu’à 10 ans, selon certaines études.
- Le sexe est le tranquillisant le plus sécuritaire au monde. Il est effectivement 10 fois plus efficace que le Valium.
- Le sexe est une thérapie miraculeuse pour les dépressions légères. Des endorphines couleront dans vos veines produisant une sensation d’euphorie et vous laisseront avec une sensation de bien-être.
- Le sexe, contrairement à la croyance populaire, ne donne pas le mal de tête mais plutôt le soulage ! Lorsque vous faites l’amour, vous soulagez toutes pressions dans les vaisseaux sanguins de votre cerveau.
- Les hormones de stress sont nocives pour la matière grise, tandis que l’euphorie déclenchée par l’acte sexuel élimine toute forme d’anxiété. Le sexe permettrait au cerveau de produire de nouvelles connexions neuronales.
- Les rapports sexuels font libérer de la Vitamine F, qui évite la destruction des cellules du cerveau.
- Et on pourrait allonger la liste…

 

Alors chers amis de Vassilia, puisque nous sommes en janvier, puisque 2012 rime avec partouze, faisons le vœu de ne pas nous laisser influencer par tous ces empêcheurs de baiser en rond, nom de nom ! Continuons à nous éclater et que notre seul guide soit le plaisir (dans le respect de chacun, bien évidemment)

 

Bonne année 2012 !
Eddy

 

 

 

Edito n°14 – 12 décembre 2010 – Après la tempête

 

Une solidarité exemplaire

 

On m’aurait dit il y a six semaines qu’aujourd’hui je ferais une mise à jour du site aussi tranquille qu’ordinaire, franchement je n’y aurais pas cru.

 

Commençons par un petit historique :

 

29/10/2010 : La base de données est attaquée, la seule sauvegarde valide date de 2008 et est corrompue. L’équipe est effondrée devant l’ampleur des dégâts. L’envie de laisser tomber est forte… mais c’est ce que souhaitaient sans doute nos adversaires, alors on fait comme les gens dont la maison vient de bruler, on ramasse ce qu’on peut, et on essaie de reconstruire.

2/11/2010 : Le syndrome du boxeur, le premier coup pour déstabiliser, le second coup pour anéantir. Alors que le site tentait de se reconstruire, la haine et la bêtise s’abattent de nouveau dans la nuit sur notre site anéantissant la moitié de la galerie, puis sa totalité dans les jours qui vont suivre. La décision d’abandonner le site est quasiment prise !

3/11/2010 : Le miracle : Une habituée du site me met en contact avec un hébergeur qui accepte de reprendre le site et de le sécuriser. Je me remets au travail.

26/11/2010 : Le site est restauré à 75 %, il redémarre

5/12/2010 : Mise en place d’un nouveau forum

12/12/2010 : Restauration terminée, le site retrouve son rythme.

 

Alors d’abord merci, merci à tous ceux qui nous ont proposé leur aide, qui nous ont envoyé des messages de sympathie, d’encouragement et de soutien, qui nous ont poussé à continuer alors qu’on n’y croyait plus ! Merci à ceux qui nous ont mis en contact avec les acteurs clés de cette renaissance.

 

Cet immense élan de solidarité prouve bien, n’en déplaise à nos détracteurs, que Vassilia, n’est pas un site de cul comme les autres, Vassilia est une communauté, une communauté d’idées autour de quelques concepts simples avec une ligne éditoriale claire, celle qui dit que tout est possible entre adultes consentants, celle qui dit que nous avons le droit de faire ce qu’on veut de notre corps, celle qui dit que le sexe est un plaisir, celle qui dit aussi qu’on a le droit de dire non ! Vassilia n’aurait été qu’un simple site de cul, cet élan n’aurait sans doute jamais eu lieu.

On a tous bossé comme des dingues pour remettre ce site en place et en route. On a voulu tuer Vassilia, mais le site est bien là, renaissant de ses cendres, encore plus beau, encore plus fort. Quelle leçon et quelle gifle pour ceux qui ont essayé de nous faire taire !

 

Merci encore à tous nos lecteurs, mais qu’il me soit permis de remercier plus particulièrement :

- Isa qui m’a mis en contact avec un hébergeur prêt à nous accueillir.

- Pierre, notre nouvel hébergeur qui a fait preuve d’une patience, d’une réactivité et d’une disponibilité remarquable

- Kitof et Omphale qui se sont démenés de façon exemplaire afin que le forum revive

- Biscuit dont l’assistance technique a été magistrale.

- et ceux que j’oublie….

 

Il est donc inutile de commander un nouveau Vassilia pour Noël, il est déjà là !

 

Eddy, le plus heureux des webmasters

 

 

 

Edito n°13 du 26 Janvier 2008 

On m’a beaucoup écrit ces dernières semaines, les vœux, puis les problèmes du chat et autres… Je n’ai malheureusement pas pu répondre à tout le monde. Merci en tout cas de vos messages et j’espère que vous trouverez les réponses à vos interrogations dans ce qui va suivre :

 

Mettre à jour ce site toutes les semaines reste pour moi un plaisir toujours renouvelé ! Heureusement, d’ailleurs car n’ayant aucune vocation sacerdotale, il y a longtemps que j’aurais rendu mon tablier.

Mais bon quand je regarde derrière moi depuis ce fameux 7 octobre 1999 où j’ai créé un site de 10 pages sur un site espagnol… quel chemin parcouru !

Un chemin semé d’embûches : Le site espagnol qui devient trop petit, le déménagement chez Free, qui un jour nous vire sans un seul mot d’explication. La galère, puis le sauvetage (merci Dominique), et puis les pannes, les hackers, le forum détruit deux fois, les périodes de rames…

Mais ça ne fait rien aujourd’hui tout (ou presque tout) marche et Vassilia est en régime de croisière.

 

Certes il y a le problème du chat ! Quelques mots là dessus ! S’il y a (considérons la période actuelle comme provisoire) un chat c’est qu’il y a une demande : Par facilité j’ai préféré pointer sur un lien extérieur où s’exprimeraient les habitués de Vassilia plutôt que d’en incorporer un dans l’architecture du site. Le chat est donc un lien, je n’en ai donc ni la responsabilité technique ni la responsabilité des propos qui s’y échangent. Comme me l’a écrit un chatteur, c’est un espace de liberté. Alors comme dans tout espace de liberté, les ennemis de la liberté viennent y déposer leurs immondices. Le trollling est l’une des plaies de l’Internet aujourd’hui. Contre les trolls, il n’existe qu’une solution, je dis bien qu’une solution « Don’t feed the troll » Si on ne leur répond pas, ils se lassent, si on leur répond (et c’est ce qu’ils cherchent) c’est vite la catastrophe. C’est ce qui s’est passé récemment, d’un côté des pro nazis avérés et/ou provocateurs, de l’autre côté des gens qui, choqués de leur propos, répondent alors qu’il ne fallait pas le faire et c’est l’escalade. A tel point que j’ai reçu des menaces de dépôt de plaintes… Il y avait donc urgence à prendre un peu de recul et à calmer un peu le jeu… Mais le chat reviendra… Certains me proposent leurs services, je les en remercie, mais il est impossible de modérer un chat 24 h/24 et 7 jours/7. L’auto modération avait fonctionné jusqu’ici… il faudra qu’elle fonctionne

 

Les récits ! Certains n’ont pas encore compris que nous n’étions pas un site généraliste et que nous nous refusons à publier n’importe quoi. Par exemple, je devais aujourd’hui publier 6 textes, je n’en publierai que 4, les deux autres étant hors charte.

Il est particulièrement désagréable de travailler une demi heure sur un texte, se demander où l’auteur veut en venir et se rendre compte à l’avant-dernière page qu’il est complètement à côté de l’esprit de notre site. Jusque là je motivais toujours par courrier ce genre de refus, je vais finir par ne plus le faire.

 

Les petites annonces sont aussi un bon exemple de rubrique où certains, trouvant là un espace de liberté, ne prennent même pas la peine de poster dans la bonne section… et qu’est ce qu’il fait tonton Eddy il corrige… et il recorrige…

 

J’ai créé ce site en 1999 avec Helena et Boris, aujourd’hui Helena s’est éloignée du site suite à sa maladie qu’elle a vaincu, Boris a trouvé l’âme sœur. Ils m’ont tous deux envoyé un mail pour les vœux de même que Sonia Kubler, qu’ils en soient ici publiquement remerciés. Beaucoup d’autres sont passés, m’ont aidé et puis se sont tournés vers d’autres activités, c’est malheureusement ça aussi, Internet… Mais j’ai toujours une pensée pour eux (n’est ce pas, Joy ?)

Mais bon, le positif l’emporte largement sur tous ces soucis !

- Un forum qui marche au poil (et je ne remercierai jamais assez mes modérateurs pour l’excellent travail qu’ils fournissent et qui me permet de dormir tranquille de ce côté-là)
– Une audience qui ne faiblit pas
– Une référence en plusieurs domaines, Vassilia est désormais cité y compris dans des ouvrages sur la sexualité !
– Et puis et surtout, ces mails, ces cris du cœur d’hommes de femmes qui m’écrivent de façon bien différentes mais dont le contenu se résume toujours à quelque chose qui ressemble à « Je me croyais anormal, merci à votre site qui m’a permis de me décomplexer et de me sentir à nouveau bien dans ma peau ». Recevoir ce genre de courriel restera toujours ma meilleure récompense. !

 

A bientôt

Eddy

 

 

 

 

Edito n°12 du 21 Novembre 2004 

Ouf ! La quasi-totalité des textes présents dans l’ancienne version est à présent disponible. On a tout repris (sauf une dizaine de récits).La domination virtuelle numéro 1 est en place, la seconde le sera à court terme et sa nouvelle présentation permettra à son auteur de vous présenter enfin une domination virtuelle spéciale femme.

Il nous reste néanmoins du travail.

Les forums : ils se tiennent bien, je n’ai eu pour le moment qu’une intervention (haineuse) à retirer, sinon on reste entre gens corrects et c’est très bien ainsi. Par contre c’est le bordel !
Les anciens forums cumulaient quatre fonctions : Livre d ‘or, questions inattendues, questions souvent posées, et confessions. Comme ils n’étaient pas dynamiques, ce mélange n’avait aucune importance. Aujourd’hui c’est différent, et il nous faudra trier l’éphémère du permanent. Autrement dit en ce qui concerne les questions souvent posées, elles seront déplacées dans des FAQ par catégorie. Nous aurons ainsi la FAQ de l’uro, la FAQ transsexuelle…. Quant aux confessions elles seront aussi regroupées par séries et incorporées dans les récits. Une fois ce nettoyage fait, nous pourrons créer d’autres forums…

 

Les galeries : Les images sont presque toutes reprises et les dernières qui posaient des problèmes de présentation seront en place dans la semaine… Reste à reprendre les galeries une par une, afin d’y apporter un nécessaire classement ainsi qu’un travail de commentaire.

 

A noter la semaine dernière, le succès exceptionnel de la nouvelle de Marie-Paule, « Labrador » (plus de 10.000 lecteurs et un paquet de mails…) Voici sans doute la preuve que l’on peut aussi faire avec talent des récits sur des fantasmes extrêmes tout en respectant les principes de respect et de liberté qui sont ceux de notre site. La saga de Nicolas (Vargala Station) marche bien également, et ce n’était pas évident au départ. Voilà encore une excellente nouvelle !

 

Voilà ! Le site va bien, et après une période de flottement due à la transition, nous sommes à nouveau bien répertoriés par Google !

 

Elle n’est pas belle la vie ?

 

A bientôt
Eddy

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>