Une dernière bière par Nathalie01

En ce temps là, je travaillais dans une administration. Un travail de
bureau, pas trop passionnant mais cela me faisait vivre quand même. Je
devais avoir 25 ans. Je n’avais plus de copain depuis quelques mois et je
vivais seule dans un petit appartement sans prétention. Je vais tout d’abord
décrire à quoi je ressemblais à cette période. J’étais assez grande (1 m 73)
et je le suis toujours d’ailleurs. J’étais assez boulotte, mais mes rondeurs
étaient assez harmonieuses. J’avais des seins déjà fort imposants à ce
moment (maintenant ils le sont encore davantage). Mes hanches étaient assez
larges et mes fesses bien rembourrées.
Un jour, un collègue de bureau reçu une promotion. Il était plus âgé que
moi. Il devait avoir 40 ans. Il était quelconque, ni beau ni moche. Je
n’avais à ce moment aucune attirance pour lui. Pour fêter cela, il invita
tout le bureau à prendre un verre après le boulot. Nous nous retrouvâmes à 5
ou 6 dans un bistrot près de la boite où nous travaillions. Pour ma part, je
buvais de la bière. J’ai toujours été amatrice de cette boisson. La soirée
fut assez (très) arrosée. Finalement, vers 22 heures 30, il ne restait plus
que le copain qui fêtait sa promotion et moi-même. Nous étions pas mal
éméchés tous les deux. Il me proposa une dernière bière.

J’acceptai.

Je décidai ensuite de rentrer chez moi. Il me proposa de me raccompagner. Ce
n’était pas de refus car je pense que j’aurais eu du mal de rentrer en
marchant droit tellement la bière embrumait mes esprits. Nous allâmes vers
sa voiture, qui était garée sur un terrain vague. Il me donnait le bras car
j’étais vraiment saoule. Le contact de l’air frais n’avait rien arrangé, au
contraire. Nous rigolions comme des fous tous les deux. Arrivé à sa voiture,
il me dit
« Après toute cette bière, il faut que je pisse ! »
Il me tourna le dos. Je vis qu’il descendait sa braguette et sortait son
sexe. Il me demanda en rigolant :
« tu veux me la tenir? ».
Comme je ne savais plus très bien ce que je faisais, je m’approchai de lui
et le regardai de biais.
« Quelle est petite ! » m’exclamai-je !
Puis on se mit de nouveau à rigoler tous les deux.
« Alors tu me la tiens » il répéta.
J’avançai ma main et pris son zizi tout mou dans la main. C’était chaud. Il
commença alors à pisser. Je sentais la pisse passer dans le tube. Nous eûmes
encore un fou rire. Je rigolais tellement que son sexe allait dans tous les
sens et bien sûr, sa pisse suivait le mouvement. Il y en eu sur son pantalon
et bien sûr sur ma main. Je ne sais pourquoi, mais cela m’excitait
terriblement. C’est la première fois que je voyais un mec pisser et qui plus
est, je lui tenait le sexe. Cela dura très longtemps. Il pissa au moins 3 ou
4 bières. J’étais super excitée

Quand il eut fini, il me dit
« Nous les hommes nous avons facile, nous pouvons pisser debout n’importe où »
Je lui répondis
« Mais nous aussi, si on veut ! ».
Il me dit :
« Je suis curieux de voir ça ! »
Je ne me reconnaissais pas. J’étais saoule, et très excitée. Je relevai ma
jupe, lui dévoilant ma petite culotte blanche, voilée par le penty que je
portais. Il ouvrit des yeux ébahis, n’en revenant pas. Je baissai le penty,
puis ma culotte jusqu’aux genoux. Avec mes deux mains, j’écartai mes lèvres
intimes et tirai ma chatte vers le haut tout en me cabrant en avant. Après
quelques secondes, je sentis la pisse arriver. Le jet puissant parti en
avant, comme un homme et s’écrasait un bon demi-mètre devant moi,
éclaboussant mes chaussures. J’entendis alors mon copain gémir doucement
mmmmh. Sa main vint se plaquer sur ma chatte en train de pisser. Cela coupa
mon élan. Il me dit « continue, tu ne peux imaginer comme cela m’excite » Il
n’y avait pas que lui! Je me relâchai de nouveau. Cela coulait sur sa main,
entre ses doigts, coulait le long de mes jambes et trempait bien évidemment
mon penty et ma culotte sur mes genoux. Cela dura longtemps. Il frottait ma
chatte alors qu’elle se vidait. A peine la vessie complètement vidée,
l’orgasme arriva sans prévenir. C’était très intense et très bon. Il s’en
aperçut. Jusqu’à ce jour, j’ignorais que le pipi pouvait me faire cet effet
là. Ce fut une grande découverte. Il me dit :
« j’ai envie de te nettoyer la chatte avec ma langue, sentir la dernière
goutte sur ma langue »

Me disant cela, il mis sa main toute mouillée de pisse sur sa bouche et se
lécha les doigts. J’avançai ma bouche et léchai aussi ses doigts. Cela
n’avait guère de goût. Tout juste un peu salé. Il faut dire qu’avec toute la
bière ingurgitée, c’était vraiment du dilué !

Il me proposa alors de rentrer ensemble pour continuer nos jeux.
L’excitation était grande et je décidai de le suivre. Je tirai ma culotte et
mes pentys que je mis dans mon sac. Puis nous montâmes dans son auto.
« Chez toi ou chez moi? »
C’est chez moi que nous décidâmes d’aller.

La soirée ne faisait que commencer.

Mais je ne sais pas si cela vous intéresse de connaître la suite ? Dites-le
moi !

Nathalie

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Une dernière bière par Nathalie01

  1. Claire dit :

    De l’uro sympa mais trop courte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>