Petits matins… petit malin… et gros câlins par Verdon

 

Petits matins… petit malin… et gros câlins par Verdon

Petits matins…
……Petit malin…
……et gros câlins.

J’aime investir le lit bien chaud
D’une Nana inassouvie
Dont le mari en partant tôt
N’a pas satisfait les envies
En négligeant de la trousser
Afin qu’elle puisse profiter
D’être agréablement gâtée
Avant qu’il s’en aille bosser.

J’aime le con d’une Donzelle,
Qui tout trempé sous la dentelle
Transpire encore de ces humeurs
Que son mec, à la première heure
A déballées en s’éveillant
Sans se soucier, le malotru,
De prendre un petit peu de temps
Pour que Dame soit bien foutue.

J’aime graisser mon bienfaiteur
Dans les humides profondeurs
De la foufoune scélérate
D’une Infidèle indélicate,
Encore pleine de ces saveurs
Qu’y a laissées son pourfendeur,
Et de bourrer son trou du cul
Afin de venger son cocu.

J’aime baiser une Ménagère
Qui affamée, au p’tit matin
Bouge ses doigts dans son conin
En attendant un bon sapeur
Qui veuille bien entre ses jambes
Entretenir ce feu qui flambe
Trop tôt laissé à l’abandon
Par son mari bien trop couillon.

J’aime le cul d’une Rombière
Qui au plafond de bon matin
Les miches ouvertes, clame misère.
Car son homme très égoïste
S’en est allé à l’improviste
Pour dégoiser chez ses copains
En oubliant de la niquer
Comme un Monsieur bien éduqué.

J’aime enfiler la petite bonne
Dans la cuisine quand elle se pointe
Avant qu’arrive ma conjointe,
Car je vous jure elle est bien bonne
Et dans son cul je me régale
Car avant moi son jeune mâle
A tartiné son troufignon
D’un agréable et chaud bouillon.

J’aime fêter toutes ces Gonzesses
Abandonnées par leur mari,
Qui le matin crèvent d’envie
Qu’on leur tripote un peu les fesses.
Car c’est un crime d’abandonner
Une Nénette pour la journée
En la laissant le cul baillant
Sans lui faire un bon compliment.

J’aime tant, au petit matin
Sauter la Femme du voisin,
Que l’autre nuit, de bonne foi
J’ai enculé sans le vouloir,
De Bamboula le cul tout noir,
A la besogne bien avant moi.
Il a joui, ça va de soi
Autant sur elle que sous moi.

Ce contenu a été publié dans Histoires, Poèmes, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Petits matins… petit malin… et gros câlins par Verdon

  1. asemir dit :

    je trouve ce poète amateur véritablement doué

  2. sapristi dit :

    J’aime tant, au petit matin
    Sauter la Femme du voisin,
    … simple et coquin, on dirait du Pierre Louÿs ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>