Journées humides 9 – Plaisirs masculins par titou92390

Journées humides
9 – Plaisirs masculins
par titou92390


Lorsque je me réveille de la sieste, je suis seul dans la chambre. Je me remémore la séance photo d’avant sieste avec mon épouse Sophie et Safia, la femme de chambre de la maison d’hôte tunisienne où je passe une semaine de vacances avec mon épouse.

Sur le lit à côté de moi, Sophie m’a laissé un mot :

« Mon chéri, je suis partie au souk avec Carole. Nous rentrerons pour le repas de ce soir. Profite bien de cette fin d’après-midi en célibataire. Je t’embrasse. Sophie. »

Sophie est donc partie avec Carole, une jeune fille de 23 ans qui est aussi en vacances dans cette maison d’hôte avec son copain Philippe. Me sentant collant de sueur, je décide de me rendre à la piscine pour me rafraîchir.

La maison d’hôte possède une piscine et un jacuzzi qui se trouvent dans une grande véranda. Quand j’arrive à la piscine, je trouve Philippe, le copain de Carole, en train de nager. La piscine est assez grande pour faire des longueurs.

– « Salut Philippe, toi aussi ta femme t’a abandonné cet après-midi ? Lui dis-je
– « Et oui, alors je viens nager ici » me répond-il
– « J’ai eu la même idée !! »
– « Alors viens vite dans l’eau, elle est rafraîchissante ».

Philippe est blond aux yeux bleus, à peu près de ma taille donc environ 1,85 m. Il est athlétique car pratique avec sa copine Carole la randonnée et les treks. Carole et lui sont étudiants en école de Commerce.

Je me glisse dans l’eau à côté de lui. J’ai de l’eau jusqu’au nombril et je m’accroupi pour n’avoir que la tête émergée.

Je raconte à Philippe la séance photo avec Safia et je promets de lui montrer les nouvelles photos. Ce récit a pour conséquence de m’exciter et je sens ma queue se raidir légèrement.

Je décide alors de faire plusieurs longueurs pour que Philippe ne remarque pas ma bosse dans mon maillot.

Au bout d’un moment, Safia entre justement dans la véranda et vient au bord de la piscine. Safia a remis sa tenue de travail, jupe noire et chemisier blanc.

– « Bonjour Messieurs » nous dit-elle en souriant
– « Bonjour Safia » nous répondons tous les deux.

Maintenant que je l’ai vu nue à côté de moi et en action, je ne peux plus la regarder comme avant. Je pense à son sexe poilu, sa grosse poitrine accueillante et ses tétons bien formés. Je la regarde avec un air coquin, pas trop lubrique j’espère !!

– « Voulez-vous boire un rafraîchissement ? » nous propose Safia
– « Oui, je veux bien une orangeade bien fraîche » je réponds
– « Pour moi aussi une orangeade s’il vous plait » répond Philippe
– « Je vous amène cela tout de suite » nous répond Safia

Et Safia quitte la véranda et reviens quelques minutes plus tard nous apporter notre commande. Elle dépose les deux verres d’orangeades au bord de la piscine et quitte la véranda pour continuer son travail.

Nous dégustons notre orangeade entre deux longueurs de bassin ; la discussion est très agréable avec Philippe.

Au bout d’un moment, je ressens une envie dans mon bas-ventre.

– « Je reviens dans quelques minutes, il faut que j’aille faire pipi » dis-je à Philippe
– « Pas besoin, reste ici et utilise ceci » me répond Philippe en me tendant un des verres d’orangeade vide.

Je le regarde avec étonnement puis, considérant que je n’ai pas envie de remonter jusque dans ma chambre, je m’assois sur le bord de la piscine, les pieds dans l’eau. Je descends mon maillot de bain sur les genoux, prend mon sexe dans ma main droite et le place à l’entrée du verre que je tiens avec ma main gauche.

Philippe est près de moi et me regarde.

– « Philippe, va nager sinon je ne vais pas réussir à pisser ».

En fait j’ai peur que si Philippe me regarde, je n’arrive plus à uriner à cause de mon excitation !! Philippe s’éloigne et nage. Je peux alors me lâcher et remplir le verre. Cette sensation est plaisante car je commençais à avoir mal à force de me retenir. Philippe revient vers moi et me regarde pisser.

J’ai peur qu’un problème se pose. Le verre va-t-il être assez grand ? Que faire alors, pisser dans la piscine ? Sur moi ? Ou proposer à Philippe de lui pisser dans la bouche ? En tout cas je n’arriverai pas à m’arrêter de pisser si le verre est plein !!

Heureusement ma vessie et le verre sont à peu près de la même contenance. Comme j’ai fini de pisser, Philippe se rapproche de moi et me prend le verre.

– « Hummm magnifique couleur » dit-il en le regardant. « Santé » poursuit-il et il porte le verre à sa bouche et le vide cul sec !!

– « Et quel goût agréable » ajoute-t-il une fois le verre vide en se léchant les lèvres.

Je regarde Philippe avec un peu de dégoût. Même si j’aime bien les jeux uro que je pratique régulièrement avec mon épouse, je n’ai jamais aimé boire de l’urine dans un verre, préférant récolter ce nectar directement à la source.

– « Moi aussi j’ai aussi envi de pisser » me dit Philippe et il sort de la piscine pour s’asseoir à côté de moi.

Je redescends dans la piscine et remonte mon maillot de bain de piscine de couleur noir. Je fais face à Philippe et je le vois se mettre nu. Sa queue est d’une bonne taille, plutôt fine et déjà bien tendue par l’excitation de m’avoir vu pisser et d’avoir bu mon urine. Il place le verre vide devant sa queue et glisse cette dernière dedans. Il s’est décalotté pour pisser et je peux admirer son beau gland. Je vois le jet d’urine sortir de son gland et remplir le verre. C’est excitant et je sens mon sexe de plus en plus dur dans mon maillot de bain. Tout en pissant Philippe me regarde de temps en temps en souriant.
A la fin, le verre de Philippe est au 2/3 rempli d’urine. Il me le tend et m’invite à le boire :

– « Tiens, prend le verre et régale toi. C’est tout chaud !! » Me dit-il
– « Non merci Philippe, ce n’est pas mon truc » je lui réponds
– « Pourtant Sophie m’a dit que tu aimes les jeux uro »
– « Oui c’est vrai mais j’aime boire à la source, pas au verre ; cela me dégoûte »
– « C’est ballot » me dit Philippe. « Tu aurais dû me le dire avant !! » Et il se régale alors de sa propre urine.

Il repose le verre à côté de lui et écarte les cuisses. Je vois sa belle queue se dresser, bien tendue.

– « Et as-tu envie de me sucer maintenant ? »

Sans répondre, je nage jusqu’à lui, pose ma main gauche à la base de sa queue, ouvre la bouche et pose mes lèvres sur son gland. J’entoure son gland avec mes lèvres et ma langue parcours son gland. Mon autre main et posée sur sa cuisse. Philippe pose ses deux mains sur ma tête pour m’encourager dans ma fellation. Il pousse un râle de plaisir sous l’effet de mes baisers. Je sors son gland de ma bouche et descend le long de son sexe pour le lécher et atteindre ses couilles, tout en le masturbant avec ma main. Je prends en bouche ses testicules et les lèche. Le plaisir de Philippe s’accroît car sa respiration s’accélère.

Moi aussi je prends plaisir à sucer Philippe. J’ai sorti mon sexe de mon maillot et me masturbe dans l’eau avec ma main droite.

Quand je lève les yeux je vois Safia qui arrive vers nous. Je sors la queue de Philippe de ma bouche et la regarde

– « Ne vous dérangez pas pour moi, je récupère juste les verres vides » nous dit Sofia en souriant à la vue du spectacle que nous lui offrons.

Safia prend les deux verres mais en porte un à son nez ; elle regarde la petite quantité de liquide qui reste au fond. Elle porte ensuite le verre à sa bouche et le boit.

– « Merveilleux cette orangeade » nous dit-elle en quittant la véranda.

Devant cette scène, je reste bouche bée !! Safia vient de finir le reste d’urine de Philippe. Je n’en reviens pas que cette jeune fille aime aussi cela !!

Je reprends ma fellation sur la queue de Philippe, excité de savoir que Safia aime l’uro. Philippe râle de plus en plus de plaisir et je pense qu’il va bientôt jouir dans ma bouche.

Mais Philippe ne veux pas terminer si rapidement car il dégage sa queue de ma bouche et viens me rejoindre dans la piscine. Il se place derrière moi et frotte sa queue bien dure contre mes fesses. Il passe ses mains devant sa main droite me masturbe et l’autre me caresse le téton gauche. Je sors mes mains de l’eau et m’appuie contre le bord de la piscine. Je cabre mes fesses pour accentuer le plaisir de son sexe contre mes fesses.

Je sens bien son gland contre la raie de mes fesses, monter de bas en haut et s’arrêter proche de l’entrée de mon cul. Sa masturbation me procure des frissons de bonheur et je pousse des petits cris de plaisir.

Philippe se colle à moi et me parle à l’oreille :

– « As-tu envi de que je pénètre ? J’ai très envie d’être en toi »
– « Oui j’ai aussi envi mais je ne l’ai jamais encore fais » je lui réponds

C’est vrai que cette expérience homo est une première, jamais je n’avais sucé de queue auparavant !!

– « Tu as ce qu’il faut ? me demande Philippe, « car je suis venu sans rien »
– « Moi non plus je n’ai rien, je n’avais pas prévu te rencontrer à la piscine » dis-je
– « Mince alors, nous alors devoir remettre ce dépucelage à une prochaine fois » me dit Philippe
– « Oui quel dommage, j’en ai très envie ».

Et je sens Philippe coller encore plus fort son gland contre l’entrée de mon cul. Quel dommage je me dis de n’avoir pas prévu de préservatif !! »

– « Viens, sortons de l’eau, j’ai aussi envi de te sucer » me dit Philippe.

Et nous voilà au bord de la piscine, en 69, lui dessus et moi dessous. J’attrape sa queue et je reprends la fellation arrêtée tout à l’heure ; Philippe enfourne mon sexe dans sa bouche et me masturbe avec ses lèvres. Je les sens contre mon gland et je retrouve la sensation du début de la semaine où Philippe m’avait fait découvrir le sexe avec un autre homme.

Rapidement Philippe se retrouve très excité et pousse des râles étouffés. Au moment où il pousse un long râle, je sens un liquide chaud remplir ma bouche. Je sers bien mes lèvres autour de son gland pour ne pas perdre une goutte de son sperme. Recevoir son sperme dans la bouche m’excite davantage et je me lâche à mon tour dans sa bouche. Je sens sa langue lécher avidement mon gland et mon sexe pour récupérer le maximum de sperme.

Philippe se retourne et vient à ma hauteur ; nos sexes se frôlent, il tente de m’embrasser sur la bouche mais je le retiens…

– « Non Philippe, je n’en n’ai pas envie. Mais la prochaine fois, tu auras le droit de me dépuceler le cul » lui dis-je
– « Avec plaisir » me répond Philippe en souriant.

Après un nettoyage en règle, nous avons nagé un long moment dans la piscine, nus tous les deux, en attendant le retour de nos femmes et l’heure de l’apéritif.

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *