Il était là… 2 – Marie par Joy01

On retrouve notre petit couple très ouvert sur leur sexualité le lendemain
de leur nuit sado maso… Ils sont au petit déjeuner et attendent Marie une
très bonne amie à eux…

Le matin à leur réveil, ils se souriaient tendrement. Elle avait été
parfaite lui dit-il.

- Tu es merveilleuse ma petite femme. C’était un rôle écrit pour toi !!!
- Je savais que tu aimerais mon tendre amour. Mais il faudrait se préparer
pour le reste de la journée, car je ne sais pas si tu as oublié, mais Marie
doit nous rendre visite.
- Mmmm , oh que non je ne l’ai pas oublié, encore des moments de plaisir qui
se présentent à nous !!! Tu sais, je ne sais pas ce que j’aurais fait si tu
n’étais pas dans ma vie. Je peux tout faire avec toi sans que tu ne t’en
lasses. Tu es aussi joueuse que moi sinon plus !!! Marie va sûrement avoir
encore un bon moment avec toi. Hummmm je vais m’en régaler. Allez hop mon
ange, à la douche et go pour le petit déjeuner.
Ils finissaient de ranger quand Marie se pointa. Il était presque midi.

- Tu as mangé ? demandent-ils
- Oui merci leur dit-elle. Mais je n’ai pas pris mon dessert et je me sens
très gourmande d’une petite chatte bien juteuse. Ricana Marie :o )
Ils savaient tous pourquoi elle était là. Pas d’animosité entre eux. Elle
venait tous les deux dimanches pour faire l’amour avec eux. Ils prirent un
moment pour lui faire savoir ce qu’ils avaient fait de leur nuit. Elle
buvait leurs paroles. Elle aussi aimait cette forme de sadomasochisme.
Contrôlé et dans l’amour de ceux qui l’avaient fait. Elle se serait bien
masturbée en les regardant faire, leur dit-elle !!!

- Tu pourras le faire un jour, dit le mari avec un sourire qui en disait
long sur ce qu’il avait en tête.

- J’ai une surprise pour vous, dit Marie en regardant le couple assis devant
elle. J’ai apporté une cassette vidéo très chaude. Je veux faire à ta chère
épouse, ce que tu vas voir dans le film. Tu pourras faire ce que tu veux
pendant ce temps là. Soit, nous regarder ou intervenir quand tu en sentiras
le moment et le désir bien sûr lolllllll.

Il bandait déjà en pensant à ce qu’elle venait de lui dire. Il voyait son
épouse entre ses mains à elle, passer un bon moment et lui tout près des
deux jeunes femmes prêt à bondir à tout moment. Marie se leva et alla mettre
la cassette et prépara la jeune femme. Elle plaça le canapé au milieu de la
pièce et lui demanda de se mettre debout devant celui-ci. Marie passa
derrière et prit les mains de la jeune femme pour les attacher au pied du
canapé. La jeune femme se retrouva dans une position si étirée qu’on pouvait
voir ses fesses sortir de sa jolie mini jupe. Marie fit de même avec les
chevilles et écarta les jambes au maximum. La jeune femme se retrouvait
complètement étirée sur le canapé et à la merci de Marie et de son mari.

- Maintenant que tu es prête pour moi ma douce je vais faire une fellation à
ton mari devant toi. Je vais le faire jouir juste devant tes jolis yeux !

Elle s’approcha de l’homme qui était déjà bien excité de la voir prendre le
contrôle sur eux. Elle lui demanda de se lever et le fit placer devant la
jeune femme. Elle entreprit de défaire la ceinture du jeans, défit le bouton
pour pouvoir descendre la fermeture. Elle fit glisser le pantalon sur le sol
et fit de même avec le boxer. Marie se plaça à genoux devant lui et regarda
la jeune femme dans les yeux.

- Tu verras charmante épouse comme je vais le faire jouir. Tu devrais savoir
qu’il n’y à pas que toi qui peux lui donner du plaisir, dit Marie.

La jeune femme protesta pour la forme et laissa Marie commencer la
fellation. Marie s’avance et d’un seul coup engloutit le pénis déjà très dur
jusqu’au fond de sa gorge. Il émit un son de plaisir. Il regardait son
épouse et lui fit comprendre qu’il jouirait sur les lèvres de Marie.

Ils avaient choisi Marie parce qu’elle aimait comme eux faire l’amour oral.

Il était bien dans sa bouche. Elle savait bien si prendre, elle aussi. Marie
fit glisser ses lèvres chaudes sur lui en le léchant. Il ronronnait. C’était
délicieux. Elle fit bien attention de regarder dans les yeux de la jeune
femme tout au long de cette fellation. De ses mains elle caressa les
testicules tout en continuant de le sucer. Elle s’attarda un long moment sur
le gland tout en le titillant du bout des lèvres, le tirant en le mordant
doucement. Il tremblait, debout, devant les deux jeunes femmes. Il prenait
un vif plaisir à se sentir dans la bouche d’une autre femme que la sienne.
Marie accéléra le va-et-vient et le sentit devenir encore plus gros en elle.
Elle se retira doucement et plaça ses lèvres sur la veine bien gonflé de sa
belle queue. Elle le suça d’une extrémité à l’autre sans s’arrêter. Il
allait jouir, comme ça, sans retenu et sans pression. C’était trop fort !!!
Il allait éjaculer dans le vide, quand Marie le fit s’approcher de son
épouse pour qu’il jouisse sur ses lèvres. Il était plus qu’excité. Marie
continua jusqu’à délivrance. Le sperme sortit avec grand jet sur les lèvres
de sa femme. Elle aurait aimé le toucher mais elle comprit que ce n’était
pas pour le moment. Marie se releva et le fit asseoir sur l’autre canapé.
Elle alla au vidéo et mis la cassette en route. Marie revient vers la jeune
femme et se plaça derrière. Comme dans la vidéo, elle commença à caresser
les fesses de la jeune femme attachée dans une position qui lui permettait
toutes actions. Il les regardait. Il jouissait de cette vue. C’était
fabuleux d’entendre gémir sa tendre épouse tout en entendant les cris des
jeunes femmes dans le film.

Marie releva complètement la jupe sur les reins de la jeune femme. Elle
avait son petit cul complètement nu. Complètement à la merci de Marie. Elle
prit un dildo et s’approcha d’elle. Elle était précise dans ses gestes pour
bien imiter ce que les actrices faisaient dans le film. Elle mit en marche
le dildo et le passa entre les fesses de la jeune femme. Une réaction de
plaisir lui fit remonter encore plus les fesses. Un petit gloussement se fit
entendre.

Lui, assis devant elles, se masturbait.
- Génial ce spectacle, se dit-il !!!.

Marie se glissa sous la jeune femme entre ses jambes et, bien assise sur le
canapé, tira sur la pointe de ses seins avec ses dents. Elle s’occupait de
la petite chatte avec ses doigts et de son petit anus avec le dildo et
mordit la pointe durcie de ces mamelons entre ses lèvres. La jeune femme
émit des gémissements. Elle regardait son mari qui avait recommencé ses
caresses sur lui-même. Il était sérieux. Il regardait avec intensité ce qui
se passait devant lui. Il décida de se placer devant son épouse et lui
présenta sa queue. Elle ouvrit la bouche et pris le gland entre ses lèvres
et l’aspira doucement en elle en serrant les lèvres du mieux qu’elle put. Il
devient fou de désir. Elle hurlait sur sa queue du plaisir qu’elle recevait
de Marie. Marie releva une main jusque sur les testicules du mari. Elle
réussissait à les caresser tous les deux. Elle fit glisser un doigt
jusqu’aux lèvres de la jeune femme car elle voulait sentir la queue du mari
dans la bouche de la jeune épouse. La jeune femme lécha le doigt en
continuant de lécher son propre mari. Lui en se penchant sur les jeunes
femmes, atteignit avec sa main la chatte de Marie qui en demandait aussi.
Quel spectacle, ils gémissaient tous les trois au son de la télé. Leurs cris
se mêlaient aux acteurs. Marie d’un coup précis fit entrer le dildo dans le
cul découvert de la belle jeune femme. Elle hurla la bouche pleine de son
époux. Il allait jouir et décida de se retirer un moment. Il voulait
attendre la jouissance des jeunes femmes pour jouir aussi. Marie lui demanda
de venir derrière son épouse et retira le dildo.

- Tu prends ta femme de cette façon, lui dit-elle.

La jeune femme mouillait comme jamais. Il se place tout contre elle et
doucement s’introduit dans son petit cul détendu par le dildo. Au même
moment, Marie fit glisser ses doigts dans la petite chatte qui dégoulinait
sur elle. Elle se glissa entre eux sur le sol et plaqua sur le clito sa
bouche qui entreprit de la sucer pendant qu’elle recevait son mari et ses
mains à elle. Le corps de la jeune femme ne lui appartenait plus. Il était à
la merci de ces deux êtres gourmands. Il lui donna des coups forts et précis
dans le petit anus tout ouvert pour lui et Marie s’en donnait à cœur sur la
petite chatte et sur le clito. Elle buvait tout. Elle la léchait. Elle
sentait la jouissance venir. Alors elle pris le clito entre ses lèvres et la
suça de plus belle sans s’arrêter. La jeune femme éjacula entre eux. Elle
était parcourue de frissons, de tremblements. Elle hurlait son plaisir en
même temps qu’on entendait hurler à la télé. Son mari se vida du coup en
entendant sa femme et Marie les bu tous les deux. Il se retira et aida Marie
à se lever. Ils détachèrent la jeune femme de sa fâcheuse position. Ils
étaient tous les trois, cote à cote, à se reposer.

- Marie ? Tu es géniale comme à chacune de nos rencontres, lui dit-elle en
l’embrassant. Il ne dit mot mais n’en pensait pas moins!!!.

- On va prendre une bonne douche? Demanda t-il aux deux jeunes femmes. En
faisant un clin d’œil a son épouse, il dit aussi, faut bien prendre soins un
peu de notre petite Marie non?… et un rire se fit entendre des trois
amants.

Marie et lui aidèrent la jeune femme à se relever car elle était encore
secouée de tremblements. Ils passèrent à la salle de bain et firent couler
l’eau de la douche. Il plaça Marie entre eux et entreprit de la savonner de
leurs quatre mains. Elle faisait de même avec eux. Lui s’occupait de ses
seins et sa jeune femme fit glisser ses doigts entre les lèvres de la petite
chatte. Elle souriait à Marie. Elle s’assoit sur le bord du bain et ouvre la
chatte de Marie pour pouvoir l’atteindre de sa bouche pendant que son mari,
plaqua sa queue entre ses cuisses, de sorte que sa jeune épouse pouvait les
atteindre tous les deux en même temps. Il plaça ses deux mains sous les
genoux de Marie et la souleva entre eux. Il l’avait soulevée juste au-dessus
de sa queue pour la faire glisser doucement sur lui. Marie s’était agrippée
à son cou pour ne pas tomber. Elle était bercée par l’eau qui coulait sur
eux et par les caresses délirantes des lèvres de sa copine sur sa chatte.
Elle sentait la queue se glisser entre ses lèvres et sentait aussi la bouche
de la jeune femme les manger tous les deux. Il frottait de son gland le
clito gonflé et prêt à jouir. Au moment d’éjaculer, la jeune femme placée
devant elle lui introduit trois de ses doigts. Ils éjaculèrent tous les deux
en même temps. Ils continuèrent à se caresser doucement après cette matinée
remplie de jouissance et sortirent de la douche. Ils se déplacèrent vers la
cuisine pour préparer le dîner. Marie mit la table et l’homme ouvrit une
bouteille de vin. Ils aimaient faire une pose en dégustant un succulent
repas.

- Tu veux un verre Marie ? lui demanda t-il ?
- Bien volontiers, je crois que ça me fera du bien !!! lui dit-elle avec un
large sourire.

Ils portèrent un toast à leur plaisir. La chaleur du vin se répandit dans
leur corps. Ils étaient détendus et prirent plaisir au repas. Ils
discutèrent de tout et de rien. La conversation allait bon train entre eux.

- Vous savez, dit la jeune épouse, on pourrait bien sortir ce soir si vous
le désirez !!! Nous pourrions aller au cinéma. Il y a un très bon film, leur
dit-elle avec un sourire qui en disait long sur ce qu’elle avait en tête.
- Mais tu n’as que ça en tête, dit son époux dans un rire sonore. Je vais
jamais pouvoir tenir au boulot demain moi !! Avec deux gourmandes dans votre
genre un homme à besoin de quelques jours pour s’en remettre !!!.

Joy

missjoy65@hotmail.com
Copyright © 2001
Première publication sur Vassilia, le 09/06/2001

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Il était là… 2 – Marie par Joy01

  1. claire dit :

    Après le fantastique chapitre 1, on retombee de trois étages dans une quasi banalité.
    de plus appelons les choses par leur nom, l’éjaculation féminine n’existe pas, c’est de fontainisme qu’il faudrait parler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>