Sylvie et Julien par Alain_1

Bonjour, Je me régale toujours autant à aller sur votre site qui est
superbe. Je vous envoie le texte d’aventures vécues avec un couple. Merci
d’y ajouter mon mail: algarreau@wanadoo.fr afin que d’éventuels amateurs
puissent me contacter. Je vous souhaite un bel été ensoleillé et de
plaisirs. Alain
Sylvie et Julien
Découverte du triolisme avec légère bisexualité.
 » Au cours de l’été 1995, j’ai une l’occasion de vivre une très agréable
relation avec Sylvie et Julien. Nous avons d’abord échangé quelques lettres
coquines, puis nous avons convenu d’un week-end pour une première rencontre.
Ils m’ont très agréablement accueilli dans leur maison. Sylvie était une
belle brune, mince et sensuelle. Elle portait une tenue légère, très sexy.
Après un bon repas, Julien nous a passé un film hard, et nous nous sommes
retrouvés tous les trois sur le canapé à regarder ces images pornos
excitantes. Nous avons alors commencé à caresser Sylvie, assise entre nous.
Son mari s’occupait de ses seins, je remontais avec douceur ma main sous sa
robe, le long de ses cuisses pour atteindre une petite culotte toute
mouillée.
Sylvie en a profité pour caresser la bosse qu’elle a trouvée sous mon
pantalon, ce qui m’a excité encore plus. Après quelques instants de ces
attouchements, elle nous a demandés de la laisser aller se préparer à la
nuit chaude et érotique qui nous attendait tous les trois.
Quelques instants plus tard, elle nous invita à la rejoindre dans la
chambre. Elle était allongée sur le lit dans une position langoureuse,
habillée d’une guêpière sexy avec de jolis bas. Elle était très désirable et
nous nous sommes allongés à ses cotés après nous être déshabillés. Nous
l’avons alors caressée, embrassée avec douceur, tout en commençant à
l’effeuiller de ses dessous sexy.
Pendant que Julien s’occupait de ses jambes et de sa petite chatte, j’ai
délicatement découvert ses beaux seins durs. J’ai pris en bouche ses jolis
tétons bien gros pour les sucer avec avidité. Puis j’ai caressé son ventre,
ses beaux cheveux tout en l’embrassant à pleine bouche. Sylvie me rendait
mon baiser avec fougue, pendant que son mari lui léchait son joli minou
humide. Elle commençait à se pâmer de plaisir, mais elle ne demeurait pas en
reste car elle branlait avec vigueur nos sexes dressés pour elle.
Puis nous avons échangé les rôles et je me suis mis à lui caresser le
clitoris, la pénétrant d’un doigt puis de deux. J’ai approché ma langue de
sa petite chatte et je l’ai léchée avec tendresse et volupté. Sylvie
semblait apprécier nos caresses et elle exprimait son plaisir avec des mots
crus. Elle s’est alors placée en levrette pour prendre en bouche son mari,
se trémoussant du derrière pour m’inviter à la pénétrer. M’étant protégé, je
suis entré en elle avec beaucoup de plaisir tout en caressant doucement ses
seins.
Sylvie a voulu de nouveau échanger les rôles et elle m’a pris dans sa bouche
gourmande pendant que Julien la possédait avec ardeur. Elle nous a demandé
de nous allonger côte à côte pour lui permettre de sucer nos deux queues à
la fois. Elle nous a alors avalés goulûment l’un après l’autre et il nous a
été difficile de ne pas jouir dans sa bouche.
Sylvie menait vraiment la soirée à sa guise et après quelques caresses pour
nous faire bander, elle m’a demandé de m’allonger sur le dos et elle est
venue s’empaler sur mon sexe pendant que son mari se plaçait derrière elle
pour la sodomiser en douceur. De sentir ainsi contre le mien le sexe de
Julien, de voir Sylvie prendre son pied sous nos coups de butoir, je n’ai pu
résister au plaisir d’exploser en elle, tandis que Julien se répandait dans
son joli petit cul. Quel plaisir que la relation à trois.
Mais la soirée n’était pas finie et Sylvie en voulait encore. Elle entreprit
de nous redonner vigueur avec ses mains et sa bouche. Elle était douée pour
redonner forme à une bite, car elle ne fut pas longue à nous faire rebander.
Elle nous demanda alors de nous caresser mutuellement sous ses yeux, pendant
qu’elle jouait avec nos boules et se titillait le clito.
Puis voulant aller plus loin elle me demanda de l’aider à sucer Julien.
N’ayant jamais pratiqué la bissexualité, je fus un peu maladroit mais je ne
pouvais pas lui refuser la réalisation de son fantasme qui me plaisait
aussi. Sylvie me montra comment effectuer une bonne fellation, puis pendant
que je suçais son mari en y prenant un plaisir nouveau, elle avala mon sexe
et le fit aller et venir dans sa bouche gourmande.
Après quelques instants, elle décida qu’elle voulait nous voir nous sucer en
69 pendant qu’elle caresserait avec un gode sa chatte toute excitée. Nous
avons obéi à ses désirs et cette position était excitante surtout quand
Sylvie vint nous faire une feuille de rose à tour de rôle.
Vraiment la soirée était chaude et pleine de surprises. Désireuse de goûter
encore à nos sexes biens durs, Sylvie décida de reprendre les choses en main
en nous branlant alternativement, pendant que nous caressions ses seins et
son clito. Elle demanda à Julien de s’allonger et s’empala sur sa queue
raide et tout en allant et venant sur cette pine, elle me demanda de lui
lécher l’anus pour le lubrifier. Une fois que je me fus couvert, elle exigea
que je l’encule avec douceur. Elle m’offrait son cul avec un désir et un
plaisir évident. Sylvie apprécia nos coups de queue conjugués et elle
exprima sa satisfaction par des cris de jouissance. Sous la chevauchée
endiablée qu’elle nous imposait, nous explosons, Julien et moi dans son
corps si chaud et accueillant, mettant un point d’orgue à cette nuit pleine
d’érotisme ! !
Et je ne vous raconte pas ce qui s’est passé le lendemain matin au réveil
qui fut coquin et lubrique  »
Nouvelle soirée chaude avec Sylvie et Julien.
 » Après un bon repas chaleureux, nous allâmes au salon pour prendre un café.
Ayant mis de la musique douce, Julien invita Sylvie à danser un slow
langoureux et il en profita pour lui caresser les fesses et me faire ainsi
découvrir les dessous qu’elle portait ce soir-là. Ils ont constaté à ce
moment là, avec plaisir, que j’avais commencé à me caresser à travers mon
pantalon.
Sylvie semblait excitée par ce spectacle et son mari redoublait de caresses
sur son corps pour mieux l’exciter, et elle se décida à m’inviter à danser
avec elle. Assis sur le canapé, Julien voyait mes mains se promener sur le
corps de sa femme, lui malaxant ses fesses, puis lui caressant sa poitrine
par-dessus le soutien gorge, nos corps se frottant l’un à l’autre.

A ma demande, Sylvie accepta de nous faire un excitant strip tease. Elle
enleva doucement son chemisier et sa mini jupe, et se retourna devant nous
en string, soutien gorge et bas blanc; ses mains parcouraient son corps doux
et voluptueux et nous bandions fort. Je sortis mon sexe de mon pantalon,
Julien en fit autant et je commençais à me masturber.

Puis Julien qui se caressait aussi, prit ma bite dans sa main et me caressa
; je me laissa faire car j’appréciais sa caresse, puis d’un seul coup il se
pencha et se mit à avaler ma queue dans sa bouche pour me la sucer. Sylvie
qui était de dos, pour nous exhiber son joli cul à ce moment là, se retourna
et apprécia alors le spectacle qu’elle aimait tant regarder : voir deux
hommes se caresser et se sucer. Cela l’excita encore plus et arrêtant son
effeuillage, elle vint nous rejoindre et aida Julien à me sucer. Deux
bouches sur mon sexe, quelle merveilleuse sensation. Ils surent tous les
deux me lécher avec beaucoup de douceur, découvrant mes points sensibles.

Puis pour ne pas jouir trop vite, tant les sensations étaient fortes, nous
changeâmes de positions et son mari présenta sa bouche entre les cuisses de
Sylvie, sur sa chatte bien mouillée et excitée tandis que je donnais mon
sexe à sucer à la bouche de sa femme gourmande.

Puis alternant les plaisirs, je prenais à mon tour la queue de Julien dans
ma bouche, appréciant à nouveau le contact buccal avec un sexe masculin. Je
trouvais cela excitant, doux et dur et Sylvie vint me donner un coup de
langue pour mieux m’aider à le sucer.

Puis changeant de position, elle vint se mettre à quatre pattes devant moi
pour avaler mon sexe dans sa bouche gourmande et ainsi montrer son joli
derrière plein de désir à son mari. Il s’approcha de son sexe luisant de
mouille, commença à le masturber avec ses doigts puis le gland de sa verge.
Sylvie était très excitée, son clitoris très sensible vibrait de plaisir et
elle gémissait en me suçant.

Dans cette position, elle avait deux bites pour elle toute seule : une dans
sa bouche, l’autre toute prés de son sexe se promenant sur ses lèvres et son
clito gonflé de désir, et qui n’allait pas tarder à la pénétrer pour son
plus grand plaisir et une superbe jouissance à venir……..  »

Alain

algarreau@wanadoo.fr

Ce contenu a été publié dans Confessions, Histoires, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>