Le Pain de Beurre par Verdon

 

Le Pain de Beurre par Verdon


Le Pain de Beurre

Par une belle matinée
Dans la cuisine notre bonne
Vêtue d’un court déshabillé
Nous préparait pour déjeuner
Quelques tartines bien beurrées
Et dans l’aurore qui pointait
Ses premières flèches lumineuses,
M’est apparue fort généreuse
Sous un voile de volupté
La majesté de son fessier.

Il va s’en dire qu’émotionné
Par cette vue aussi friponne
J’ai eu envie de braconner
Ce bas du dos qui m’aguichait.
Elle me faisait tellement bander
Que sur la table j’ai décidé
A bras le corps de la pencher
Car je voulais lui présenter
Mes aimables civilités.

Devant ma belle disposition
Qui trahissait mes intentions
Les ouvertures de la Belle
Semblaient pourtant un peu rebelles,
Je me saisis du pain de beurre
Pour lubrifier le bienfaiteur
Et les rivages du bonheur.
Puis ma vigueur matinale
Put s’investir sans aucun mal
Dans son étroite citadelle
Par son entrée bien naturelle
Qui n’étant plus du tout rebelle
Avait fini d’être pucelle.

Je lui ai mis telle bordée
Que son p’tit cul a débordé
Et tout mon jus s’est écoulé
Sur les tartines bien beurrées
Et le fromage au petit lait
Qui sur la table, oubliées,
Se sont retrouvées barbouillées.
Et sa vessie était si pleine
Qu’elle a pissé comme une fontaine
Dans le pot de café au lait
Qui reposait sur la tablée.

La fille s’est vite rhabillée
Quand mon épouse éveillée
A descendu les escaliers
Afin de venir consommer
Notre agréable déjeuner
Et déguster le pain beurré.
Ses yeux étaient ensommeillés
Mais son palais a bien aimé,
Car à la bonne qui s’étouffait
Et à moi-même stupéfait
De la fermière elle a venté
Ce si bon beurre qui avait :
 » Le doux parfum du foin sauvage
Qu’à la campagne on donne aux ânes,
Et le bouquet du vieux fromage
Qu’on fait avec le lait des vaches « .
Et sur ses lèvres en l’embrassant
J’ai retrouvé ce goût piquant
Qu’avait la chatte ruisselante
De notre dévouée servante.

 

Ce contenu a été publié dans Histoires, Poèmes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le Pain de Beurre par Verdon

  1. asemir dit :

    Je me suis bien marré
    A la lecture de poème déjanté
    J’y repenserai demain matin
    En tartinant du beurre sur mon pain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>