L’amie d’Emmanuel – 1 – C’était en 1993 par Emmanuel de Marseille

Bonjour

Je vais vous narrer une histoire merveilleuse, magnifique, très érotique, et
bien sur, totalement vraie qui m’est arrivée en 1993, dans une ville du sud
de la France
Pour plus de respect vis a vis de mon amie transsexuelle – c’est important
le respect – je ne dirai jamais son vrai prénom, ni la ville et a fortiori
l’endroit ou elle habite

Bien, je commence

Nous sommes en 1993. Je suis sur minitel en train de « draguer ». J ai mis un
pseudo sans équivoque du style « male ch trav domina » ou quelque chose comme
ça. Au bout d’un moment, une personne me dit bjr. Je réponds et nous
entamons un dialogue chaud. Elle me dit être trav très féminine, être brune
avec la peau mate, avoir un gros pénis, et adorer dominer les males. Je suis
sous le charme, mais sachant aussi que je suis sur minitel, je n’y crois
qu’a moitie, jusqu’au moment ou elle me propose son tel, et me demande de
l’appeler. Le tel étant un numéro fixe correspondant au département de la
belle, je commence à me demander si je ne rêve pas.

J’appelle donc, et la, une voix incroyable de féminité me répond. On
commence à passer nos envies bien en revue, jusqu’au moment ou elle me dit
qu’elle aimerait vraiment m’enculer car elle adore ça. La, je défaille. moi
aussi j adore ça! A cette époque, je vais dans la ville de ma bien aimée
très régulièrement, au moins une fois par mois, et je décide de lui donner
un rendez-vous pour la semaine suivante. On convient d’un jour, d’une heure.
Elle me propose de prendre un hôtel près de son domicile, pour que je puisse
dormir après nos ébats. a partir de la, nous allons nous appeler tous les
jours jusqu’au jour J. Ce jour arrive, je ne tiens plus en place. J’arrive
sur place après un petit voyage. Je me rends à mon hôtel. Elle m’a propose
de venir dans la rue devant chez elle et de lui téléphoner. Ayant un tel de
voiture dans mon véhicule, je me gare dans sa rue et l appelle chez elle.
Elle me répond et sa voix me semble encore plus belle. Elle me parle et me
demande de regarder autour d’elle et de me dire ce que je vois. Je comprends
illico. Elle est certainement à une fenêtre en train de m’observer- je ne
sais pas ou se trouve sa maison a ce moment précis – je regarde autour de
moi je vois deux jeunes filles dans la rue, je vois un homme au loin – il
est 22H30 – et puis plus rien. Aux fenêtres, je ne vois rien.

- Alors, me dit elle, tu ne regardes pas bien. que vois tu d’autre ??

Et soudain, je vois une cabine téléphonique, avec dedans, une superbe brune.
Je lui en fais part en lui disant que ce ne peut être elle, puisque je
l’appelle sur son tel fixe. elle me réponds : gros bêta, tu ne connais pas
les téléphones sans fil ? La je défaille, elle sort de la cabine, et la,
j’en prends un sacre coup ! Une magnifique brune juchée sur des escarpins,
sort, resplendissante. elle porte une robe longue fendue sur le côté avec la
fente qui remonte très très haut… à faire bander un mort ! Elle me demande
toujours au téléphone de la suivre a distance. Entrant dans son trip, je
m’exécute et la suis. j’arrive devant une porte entrouverte, j’entre et me
retrouve devant elle. Elle est encore plus belle en réel devant moi. Elle me
dévisage, on se donne un baiser chaste. Je suis à son goût, elle me le fait
comprendre. Elle va au bar et sort du frigo une bouteille de champagne. Elle
revient vers moi. Elle a enlève sa robe, et garde les escarpins. Elle est en
string, et à une peau très mate et un corps magnifique. Si elle n a pas de
seins, elle a un visage très féminin, peu maquille, mais ce visage est
absolument bouleversant. Elle me demande de tout enlever, ce que je fais
immédiatement. Une fois nu, elle me demande de venir m’asseoir sur un
tabouret devant le bar, en laissant mon cul légèrement déborder sur la cote,
ce que je fais. en un instant, la voila derrière moi avec un doigt dans mon
anus, puis deux. Elle me parle, me chuchote dans l’oreille des mots chauds
du style

« c’est chaud, tu aimes hein, ça t’excite »

… mon anus est en train de capituler sous ses caresses. Elle
me demande de me pencher vers le bar, de me cambrer, et la, je sens son sexe
qui frappe a la porte. Il ne frappe pas longtemps, et très rapidement, elle
s’enfonce d’un seul coup en moi. Elle ne me fait pas mal, et une chaude
sensation m’envahit. Je me mets à gémir tandis que ses coups de reins
deviennent plus forts et plus précis. Elle me baise divinement, j aimerais
que cela ne finisse jamais. Elle me parle dans l’oreille en me traitant de
salope, en me demandant si j’aime…vous pensez si j’aime… puis, d’un
coup, elle se retire, et me demande de la sucer. Je m’exécutes et me mets a
genoux devant elle qui est restée debout. Son sexe chaud prend ma bouche en
force, c’est absolument fabuleux. ça dure une bon quart d heure, et soudain,
elle se retire et me dit :

« nous faisons une pause »

je suis pas contre et bientôt, nous nous retrouvons avec une coupe de
champagne a deviser a échanger des baisers, bref nous faisons connaissance.
Son appart n’est pas grand mais fonctionnel. Au premier se trouve la chambre
qui est en fait une mezzanine. Elle me propose de prendre le champagne et
nous montons. Elle me fait passer devant et en montant me caresse les
fesses, ce qui me ravit, même si je n’ai pas l’habitude de telles caresses.
Arrives sur le lit, elle me demande d’ouvrir les yeux, et ouvre un gros
coffre a jouets. ce coffre est rempli de godes -je n’en ai jamais autant
vus:!!!- il y a la pèle mêle, des godes de toutes tailles, de toutes
couleurs, et même un double gong black absolument fabuleux. Elle me dit que
bientôt, je vais tous les essayer. Certains je dois dire me font peur. Je
réalise soudain que je suis son jouet. Ça me fait peur et ça m’excite aussi
terriblement. Elle prend un gode, un moyen couleur chair de 18X5 environ, et
me demande de me mettre en levrette. Puis elle me l’enfonce doucement, avec
précaution, mais fermement. Le gode disparaît et elle entame une série de va
et vient. C’est fabuleux, elle me parle toujours -elle est très bavarde- la
pénétration est entrecoupée de baisers a pleine bouche, et elle me fait
sucer sa queue très régulièrement. Puis elle décide de me mettre un autre
gode, un black de 25X6 environ. La j’ai un peu mal, elle me demande de me
taire, et de me laisser faire. Je me sens domine, je ne dis plus rien, et le
gode me prend tout entier. Les mouvements de va et vient recommencent plus
fortement. Elle adore ça elle me le dit. Puis, tout a coup, elle vient se
planter devant moi et me tend son sexe magnifique à lécher. Elle s’engouffre
dans ma bouche, et en quelques instants, elle jouit en me demandant de tout
avaler. Je m’exécute et elle vient m’embrasser pour me remercier. une coupe
de champagne pour couronner le tout, et nous voila dans les bras l’un de
l’autre dans son lit. Une heure après, je la quitte en ne sachant plus tout
a fait ce qui vient de se passer, si c est bien vrai tout ça, si je viens
bien de me faire super bien baise par une très belle femme qui n’en est pas
une… tout a fait…

Notre relation a dure plus de 7 ans. J’ai connu bien d’autres aventures avec
elle. j’espère que mon histoire vous a plus, et si vous êtes sages, je vous
raconterai la suite – je précise que tout est vrai dans cette histoire – je
garde dans mes tiroirs des moments de baise avec mon amie beaucoup plus
hards.

Nous verrons bien, si vous voulez vous exprimer par rapport à cette histoire
vraie, ne vous privez pas. A bientôt donc.

Emmanuel de Marseille.
emmanuel.13@wanadoo.fr

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>