Gazette 611 – France

611 – Septembre 2017 – France

Un collectif « féministe » s’était plaint de silhouettes féminines en contreplaqué installées à Dannemarie à l’initiative de la municipalité

Le Conseil d’Etat a rendu sa décision sur l’affaire des silhouettes féminines et annule l’ordonnance du retrait. Il a estimé vendredi que l’exposition de silhouettes féminines en contreplaqué dans la commune de Dannemarie (Haut-Rhin) ne portait pas une « atteinte grave » à la dignité humaine, comme l’affirme le collectif « féministe » des « Effronté-e-s ». Les habitants avaient alors adopté ces images de femmes pour certaines légèrement vêtues et lascives, les installant sur leurs balcons ou dans leurs jardins…
.
Le Conseil d’Etat a finalement annulé la décision du tribunal administratif de Strasbourg, qui avait ordonné le 9 août le retrait de 65 silhouettes en contreplaqué de femmes et 60 silhouettes de divers accessoires, installées dans cette commune de 2.300 habitants à l’initiative de la municipalité.

La plus haute juridiction administrative a estimé que « même si les panneaux peuvent être perçus comme véhiculant des stéréotypes dévalorisants pour les femmes, ou, pour quelques-uns d’entre eux, comme témoignant d’un goût douteux voire comme étant inutilement provocateurs, leur installation ne peut être regardée comme portant une atteinte grave et manifestement illégale au droit au respect de la dignité humaine. ». Or il lui aurait fallu constater une telle atteinte pour ordonner le retrait en urgence de l’installation, conformément aux règles de la procédure du « référé-liberté » engagée par le collectif « féministe ». Le Conseil d’Etat a également précisé que le « principe de l’égalité des femmes et des hommes, également invoqué par les plaignantes, ne peut justifier un retrait forcé de l’installation »

En illustration l’objet du délit ! Betty Boop serait donc une attente drave à la dignité humaine ! Déjà que le mot dignité n’a pas le même sens pour tout la monde… Il y en a marre de ces pseudos féministes qui prétendent parler au nom de toutes les femmes et qui voudraient que toutes les femmes pensent comme elles

http://www.20minutes.fr/strasbourg/2125291-20170901-polemique-silhouettes-dannemarie-vont-pouvoir-revenir-conseil-etat-annule-ordonnance-retrait

Ce contenu a été publié dans Gazette, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Gazette 611 – France

  1. jean b dit :

    la bêtise de certaines associations dites « feministes » frise le sublime et l’incommensurable!!!!!…et je m’oblige à employer le mot bêtise pour ne pas être plus vulgaire ou incisif.triste pays que le notre qui oblige à atteindre la plus haute juridiction administrative de l’état pour qu’enfin l’intelligence prime sur la debilité crasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>