Poésies Érotiques – V – par Pierre Louÿs

Poésies Érotiques – V – par Pierre Louÿs

Oui, j’ai conduit mon valseur
Dans les cabinets d’aisance
Pour qu’il enculât ma sœur
Sur le siège, en ma présence.

Ma sœur ayant fait caca
Pour se graisser l’ouverture,
Son amoureux l’attaqua
Dès qu’elle eut pris la posture.

Le trou résista longtemps.
Ce qui fut très ridicule,
Car ma sœur a dix-sept ans :
C’est l’âge où l’on vous encule.

Mais enfin le bout du vit
Et tout le reste suivit

Ce contenu a été publié dans Histoires, Poèmes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *