Surprise-Partouse 1 – par Enzo_Cagliari

Bonjour tout le monde, moi c’est Vincent, j’ai 29 ans, célibataire, très friand et très curieux de sexe et je vais vous raconter une petite histoire comme j’aime en lire sur ce site, sauf que cette fois c’est moi qui suis au clavier (et je ne tape que d’une main…)

C’était la fête chez Paul. C’est un incorrigible fêtard, tous les prétextes sont bons, mais là c’était son anniversaire. On l’a tous gâté, on s’est empifré de petits fours et d’alcools, certains plus que les autres, on a dragué comme des bêtes, et moi je me suis levé une petite rouquine toute menue qui a la drôle d’idée de se nommer Angèle. Tout baigne, elle est d’accord pour venir chez moi et me faire « des tas de choses coquines et des tas de choses cochones »

On s’apprête à filer à l’anglaise, mais la nana veut absolument dire au revoir à sa copine, je la laisse aller la saluer, mais voilà qu’elle revient avec elle, je devrais dire avec elle et il ! C’est quoi ce cirque ?

- Voilà c’est ma copine Carole ! et lui c’est….
- Thibaut… répond le zigoto

Carole est une fausse blonde pas mal foutue et qui serait sans doute canon si elle se décidait à sourire, je crois comprendre qu’elle s’est faite draguer durant la soirée par le dénommé Thibaut, un blondinet aux cheveux plats, très pâle de peau. Je serre la main à tout ce petit monde.

- Vous allez où ? nous demande fort indiscrètement Carole.
- On va chez lui ! Répond Angèle, à moins que tu ais un meilleur plan…

Comment ça un meilleur plan ? Voilà que toutes les conditions étaient réunies pour faire un « ça va, ça vient » avec cette charmante demoiselle qui ne correspond absolument pas à mes canons de beautés mais qui est néanmoins mignonne et excitante, et voilà qu’elle demande à sa copine si elle a un « meilleur plan » ? Je rêve !

- Si on se faisait une petite partie à quatre ? Propose carrément Carole.
- Ça te dit ! Me demande Angèle !
- C’est-à-dire…

Je ne peux pas finir ma phrase, Carole m’a posé la main sur ma braguette !

- Bien sûr que ça lui dit… conclue-t-elle à ma place.

Je remarque qu’on n’a pas demandé l’avis du biquet qui suit comme un toutou… puis je comprends que c’est chez lui qu’on se dirige.

On a tous pris le métro, on est face à face, moi à côté d’Angèle et les deux autres devant, on n’arrête pas de se rouler des pelles sous les regards mi-intéressés, mi-courroucés des voyageurs du samedi soir. Carole est particulièrement en délire, n’hésitant pas à peloter l’entre jambe du blondinet qui se pâme de contentement.

- C’est qu’il bande ce gros cochon ! Déclare Carole ! Tu sais, dit-elle s’adressant à Angèle, il a une très belle bite, je l’ai un peu sucé tout à l’heure dans la salle de bain, mais on a vite été dérangé… Tu veux la voir ?
- Bien sûr que je veux la voir, on a plus longtemps à attendre maintenant !
- Attendre quoi ? Tu peux nous la monter tout de suite, il n’y a presque plus personne !
- D’accord, montre-nous ta bite ! demande Angèle

Des dingues, me voilà embarqué avec une bande de dingues, pas grave je peux toujours quitter leur compagnie quand je veux, personne ne me retient ! Et l’autre qui s’exécute, et qui nous sort de son pantalon une superbe verge bien bandée !

- Hum ! Joli, j’ai hâte de la sucer ! Déclare la petite rousse.
- Moi j’ai hâte de me la foutre dans le cul… ajoute Carole. Et toi Vincent, tu la trouves comment la bite à Thibault ?
- Elle est très jolie, j’avoue ! Répondis-je avec une objectivité calculée.

Voilà une réponse qui interpelle fortement Angèle !

- Ah, bon, t’aime bien les bites ?
- Vous m’avez demandé si je la trouvais jolie, c’est vrai qu’elle est jolie !
- Oui mais est ce que tu irais jusqu’à la caresser ou la sucer… demande de nouveau Angèle, le regard de plus en plus lubrique.

Et histoire d’ajouter à ma confusion elle a placé ma main sur ma braguette, me provoquant une érection quasi instantané. Je cherche une réplique intelligente mais le blondinet me devance :

- En ce qui me concerne, s’il veut me la sucer, ça ne me dérange pas !

Du coup me voici bouche bée.

- J’ai toujours dis que tous les hommes étaient pédés ! Affirme doctement Carole ! Mais je m’en fous moi, ça m’excite ! J’ai vu une fois deux mecs s’enculer, c’était génial ! Bon Vincent, tu nous a pas montré ta quéquette, toi !
- Trop tard on arrive ! La coupe Thibault, semblant sincèrement désolé de ce contre temps.

Bon alors, je fais quoi ? Me voici embarqué avec deux nymphomanes complètement allumées et un bisexuel lubrique ! La petite phrase est prête à sortir « J’ai un coup de pompe, je crois que je vais vous laisser et rentrer »… Mais ma petite phrase j’aurais déjà du la sortir en sortant du métro… Car maintenant on est en haut des marches, et on se dirige vers l’immeuble du blondinet !

- Heu… je crois que j’ai…

Angélique ne me laisse pas finir, elle me colle sa bouche contre la mienne, m’entraîne dans un long baiser baveux, me recolle la main sur la braguette !

- Allez vient ! Conclut-elle

Ce que j’ai fait !

Et nous voilà tous les quatre dans le studio de Thibault ! C’est très modern, très design, il nous met une petite musique planante et s’en va chercher à boire… Comme si on avait pas assez bu jusque là ?

- Et tu vas nous servir comment ? demande Angèle
- Vous auriez aimé que je mette un petit tablier de soubrette ! Mais je n’en ai pas !
- Ben sers nous à poil alors ! réplique t-elle.
- C’est vrai, vous voulez ?
- Puisqu’on te le dit ! Confirme Carole.

Et pendant que notre hôte se prépare, Angèle me trifouille de nouveau, mais cette fois elle dézipe la fermeture éclair, introduit sa petite main à l’intérieur, fait quelques mouvements pour s’assurer de la rigidité de la chose, puis finit par l’extraire. !

- Pas mal, mais je préfère celle de Thibault dit Carole !
- Tais-toi, je goûte !

Et voilà la petite rousse qui plonge vers ma verge, et qui sans hésiter se la fourre dans le palais et entame quelques mouvements de va et viens

- Pas mal, un peu avancée, ça sent le mâle et la vielle urine !

Quel romantisme !

Mais voici que Carole veut goûter à son tour, elle suce d’une façon très différente de sa copine, privilégiant les mouvements de langue à ceux des lèvres.

Raclement de gorge. Voilà Thibault qui revient, il est nu comme un ver, il a une bouteille de champagne dans une main, et deux coupes dans l’autre. Personnage équivoque, très peu musclé, pour ne pas dire pas du tout, sans aucune pilosité, ce qui lui fait un torse lisse très ambiguë renforcé encore par la présence de deux gros tétons roses aux bouts arrogants.

- Je vais chercher deux autres coupes ! déclare-t-il en se retournant !

Et le voici qui se dirige vers la cuisine en tortillant du cul, un joli cul bien rebondi… mais qu’est ce que je suis en train de dire moi ?

- Il est mignon, hein ? M’interpelle Carole
- C’est assez troublant, je dois dire…
- Mets toi donc à poil, nous les filles on se déshabillera après.

Je m’exécute en vitesse ! Thibault a servi le champagne.

- Tu sais Thibault, dit alors Carole, devines ce que Vincent a dit quand tu était parti chercher les verres ?

Que va raconter cette folle ?

- Dis-moi !
- Il a dit qu’il mourrait d’envie de te sucer la queue !
- Hé, Oh ! Je n’ai jamais dis ça !
- Si, si il l’a dit ! Intervient Angèle.

Bon je récupère mes fringues et je me casse ? Mais voilà le blondinet devant moi, son sexe à hauteur de ma bouche :

- Ne fais pas attention, elles sont un peu agitées, contente-toi de me la caresser, ça va leur faire plaisir !

Bien joué, je touche, je caresse, c’est doux, très doux même, je la branlotte un petit peu, les deux filles sont au spectacle ! Et le problème, le big problème c’est que ça me fait bander de faire ça et que je ne peux pas le cacher…

- Embrasse-la, juste un petit bisou ! Demande Angèle

C’est rien du tout un petit bisou sur la bite d’un homme, mais pour moi c’est beaucoup.

- Allez montre nous que tu n’as pas de préjugé ! Ajoute Carole.

Ah ! Si le problème devient philosophique… j’embrasse la verge du mec.

- Un petit coup de langue, juste un petit coup de langue !

Ben voyons ! Mais je le fais ! J’ai compris aussi que l’escalade n’aurait de cesse que lorsque j’aurais toute sa bite dans la bouche ! Alors je souffle un grand coup et me voilà en train de le sucer. Je pensais en le faisant, me débarrasser de ce qui après tout, n’est qu’un jeu, mais voilà que j’y prend goût, je suce et resuce encore, c’est bon et ça me plait !

- Bon, tu en laisses un peu pour les autres ! Finit par dire Angèle !

Je lâche l’affaire presque à regret, réalisant ce que je viens de faire, de vieux fantasmes remontent à la surface de ma conscience… L’image de mon anus pénétré par le sexe d’un homme m’apparaît soudain, je chasse cette évocation, tout en sachant qu’elle ne pourra que revenir ! Surtout ne pas culpabiliser, surtout ne rien regretter, sinon je vais perdre les pédales, il faut au contraire assumer et c’est d’une voix affirmée que je déclare au grand étonnement des deux filles !

- Elle est super bonne, ta bite !
- Tu suces bien pour un débutant… si tu veux un jour je t’emmènerais dans un endroit où il a plein de bites à sucer….

Faut pas charrier, non plus… Bon, il faudrait peut-être qu’on passe à autre chose…

- Je peux goûter la tienne ? Demande Thibault
- Ben, oui….

Et voilà l’autre qui me suce… et c’est qu’il s’y prend divinement, à ce point que je suis obligé de le freiner afin de ne pas éjaculer dans sa bouche…. Il faut que je me calme… Un coup d’œil vers les filles, elles ne s’occupent plus de nous et se roulent un patin d’enfer. J’adore ça voir deux filles s’embrasser à pleines bouches.

On boit enfin notre champagne, je me suis rapproché d’Angèle et je la pelote, après tout c’était le but initial de l’après soirée, non ? Je lui déboutonne son corsage, puis le retire, elle se laisse faire sans problème, idem quand je dégrafe le soutien gorge… la voici torse nue et je peux lui embrasser ses petits seins dont je fait buter les pointes contre le bout de ma langue. En face c’est à peu près la même chose, Thibault est en train de débrailler sa partenaire, elle aussi se retrouve rapidement dépoitraillée. Splendide poitrine, je n’ai pas choisi la bonne nana ce soir, mais telle que la partie a démarré je pense que j’aurais aussi ma « part ».

Angèle se redresse pour enlever rapidement tous le « bas », j’ai sa petite chatte sous le nez, et déjà je pointe ma langue, elle me laisse faire mais pas longtemps, se tournant et me présentant son petit cul. Elle s’écarte ses fesses, dévoilant son anus. Elle veut que je le lui lèche, ce n’est pas un problème ! La seule chose c’est que son trou du cul sent décidemment très fort, mais ça ne me dérange pas plus que ça ! Je m’efforce de pénétrer ma langue le plus avant possible.

- Alors il est comment mon troufignon ?
- Euh…
- Quoi, euh, t’as l’air d’apprécier en tout cas ? Dis moi s’il sent beaucoup ?
- Pas mal oui ?
- J’peux goûter ? demande alors Carole qui me vire à moitié et dont la langue vient remplacer la mienne dans l’intimité de la petite rousse.

Je vous dis, pas moyen d’être tranquille ce soir ! Du coup pendant que la blonde lèche sa copine j’en profite pour lui tripoter les seins. Quant à Thibault, il est venu rouler un patin à Angèle, nous voici donc tous les quatre complètement mélangés. On souffle un peu, notre hôte ressert le champagne. Mais il n’y en pas assez pour tout le monde et il n’y a plus de bouteilles en réserve !

- C’est pas grave, je vais vous offrir le mien ! Dit alors Carole qui se saisit alors de la première coupe et se met à uriner à l’intérieur.
- T’es vraiment une cochonne ! lui dit Angèle en rigolant.

Carole finit de remplir les quatre coupes !

- J’ai encore du pipi en réserve, ceux qui veulent boire à la source sont les bienvenus !

J’adore ce genre de jeux, je me précipite aux genoux de la blonde et j’ouvre la bouche signifiant par là que je suis volontaire pour recueillir le reste de son urine !

- Non, mais regardez moi ce petit pédé, non seulement, il suce des bites, mais il boit du pipi, quel gros vicelard ! Plaisante telle !
- Pourquoi gros ?
- Allez place-toi bien, tu ne vas pas être déçu !
- Tu m’en laisseras une goutte ? Quémande Angèle
- Pas de problème c’est toi qui va me nettoyer.

Mais pour l’instant la douche dorée de la blonde me coule dans le gosier et j’avale tout avec délectation, ça va d’ailleurs trop vite et j’ai tendance à en mettre un peu partout, je reçois une véritable douche de pisse. Puis elle me demande de laisser la place à la rouquine.

Angèle recueille ainsi les dernières gouttes de sa copine, puis elle lui lèche la chatte, prétextant la nettoyer, mais Carole n’est pas folle, elle se baisse progressivement finissant par s’asseoir puis s’allonger sur le carrelage tandis que l’autre continue à lui laper le sexe. Un moment elle cesse, son visage vient à la hauteur de sa bouche et les deux femmes s’échangent un long baiser parfumé au nectar dorée, puis nouvelle pirouette, les voici en position de 69, Angèle dessus, Carole dessous, se léchant la chatte avec frénésie jusqu’à ce que leurs jouissances éclatent.

Elles se relèvent toutes les deux un peu groggy et s’assoient l’une à côté de l’autre dans le canapé. Elles réclament de la flotte, c’est dire comme elles sont repues et fatiguées.

- Bon les mecs, vous allez nous faire un petit entracte ! Propose Carole quelques minutes plus tard…

Je pensais qu’elle allait nous proposer de nous sucer de nouveau mutuellement, aussi quand elle nous demanda si nous étions d’accord je répondis oui tout comme Thibault.

- Vincent, mets toi à quatre pattes, me demanda la blonde ! Thibault passe devant et fais toi sucer, jusqu’à ce que ta bite soit très dure !

Pour l’instant le programme me convient, je reprend pour la seconde fois le joli cylindre de chair nervuré de mon partenaire et m’en délecte en bouche, m’acharnant à force de coups de langue et de mouvements de lèvres à le faire bander de fort belle façon.

- Continue, je vais le préparer ! Me dit soudain Carole

Me préparer quoi ? Et la voici qui se lève, qui me contourne et qui très rapidement m’introduit un doigt dans l’anus. Je me laisse faire, j’ai compris ce qu’elle veut, je m’étonne de ne même pas tergiverser ! J’ai envie de laisser faire tout simplement comme si le fait de me faire enculer était ce soir inéluctable. Un second doigt est venu accompagner le premier dans mon cul, puis un troisième, elle les écarte, me fouille.

- Met une capote et tu peux y aller ! Ordonne t-elle à Thibault

Il y va, je sens le gland quémander l’entrée, puis passer, je sens la verge s’enfoncer, je sens le sexe de Thibault aller et venir en moi et j’aime ça ! Des ondes de plaisir me parcourent le corps ! L’affaire sera brève, mon partenaire jouira facilement. Je suis crevé, crevé mais content. Je n’ai pas joui, je ne bande plus. Je m’assois à moitié sonné sur le carrelage, surpris que mon cul mette autant de temps à se refermer. Carole, bonne fille vient me pincer les tétons afin de tenter de réaffirmer mon érection, et ça finit par marcher !

- Allonge toi, je m’occupe de tout !

Si elle le dit… Effectivement, après l’avoir protégée, elle vient s’empaler sur ma bite quelques instants, puis très rapidement change de trou et viens faire coulisser son anus sur ma verge. C’en est trop, je finis par décharger. J’étais déjà crevé, me voici anéanti.

Je me suis réveillé au petit matin, allongé sur le canapé et revêtu d’une couverture.

- Les filles sont parties ! Me dit Thibault, Tu prends quoi pour ton petit déjeuner ?
- Je ne sais pas trop ! Je vais commencer par prendre une douche si ça ne te dérange pas !
- Tu veux qu’on s’amuse à la prendre à deux ?
- Pourquoi pas ! Répondis-je tandis que mon sexe commençait à se redresser…

Fin de l’épisode

Enzo – avril 2005

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Surprise-Partouse 1 – par Enzo_Cagliari

  1. Sorenza dit :

    Sans prise de tête, des personnages sympathiques et pas mal obsédés ! J’aime !

  2. baruchel dit :

    Décontracté et bandant, que voulez-vous de mieux ?

  3. gerard dit :

    excellent, excitant, bandant

  4. Muller dit :

    et attendez, ça ne fait que commencer….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>