Quand il me suce par Serge Virinoviev

Quand il me suce par Serge Virinoviev


Quand il me suce

Malaxe bien mes boules
En me caressant la pine
Sur elles tu te défoules,
J’aime ça bonté divine !

Mordille-moi le prépuce
Et décalotte mon gland
Que tu frôles et tu suces
Tes doigts me branlant !

J’observe que tu bandes,
Je voudrais te masturber
Mais ma bite quémande
Ta bouche pour me gober.

Enfin en elle tu la glisses,
Tu lèches mon bout rose,
Mon méat par où je pisse,
Attendant que j’implose !

De mes couilles gorgées
En toi mon sperme jaillit
En soubresauts enragés,
Avec joie tu l’as recueilli.

Ce que je viens de t’offrir
Tu as dégusté et puis avalé,
Mon anus je vais t’ouvrir
Pour par toi être enculé !

Je vais aussi te la sucer
Car j’ai envie de ta liqueur,
Laisse-moi ta pine agacer,
Ce n’est que pur bonheur.

C’est pour toi Jean-Pierre,
Songeant à notre jeunesse,
A ta pine et à ton derrière,
Que j’encule mes fesses !

Serge Virinoviev

Ce contenu a été publié dans Histoires, Poèmes, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *