Ton doux refuge par Serge Virinoviev

Ton doux refuge par Serge Virinoviev

Ton doux refuge

Je suis devant toi, demandeur d’asile,
Espérant qu’à mon impatience tu révèles
Le doux refuge de ton nid d’amour fragile,
Ce fruit qu’entre tes cuisses tu recèles.

Je voudrais tant m’y cacher, m’y lover,
Poser mes lèvres sur ton secret sanctuaire,
Sur ton bouton laisser ma langue s’activer,
De ton havre mystérieux devenir locataire.

Pouvoir m’enivrer de tes parfums intimes,
Savourer la tiédeur de ton trésor humide,
T’offrir tant d’orgasmes des plus sublimes,
Voilà ce à quoi je rêve, pauvre candide !

Pourquoi de toi dois-je autant me languir ?
Ne vois-tu donc pas mon regard égrillard ?
En lui n’y décèles-tu pas un intense désir
Me rendant tellement prolixe et gaillard ?

Ce sourire naissant sur ta bouche en cœur
Présage que tu es loin toi aussi d’être sage,
Tu m’attires enfin à toi, quel bonheur
Et entre tes jambes disparaît mon visage !

Serge Virinoviev

Ce contenu a été publié dans Poèmes, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>