Melina, travesti amateur 1 – Un après-midi chez Danielle et Théo par Melina

Bonjour ! Je suis Melina travesti bi de 40 ans sans tabous… je n’ai pas de tabous et j’habite dans le Val de Loire

Grâce au net, j’ai fais la connaissance d’un couple libertin près d’Angers. Nous nous sommes donnés rendez-vous chez eux dans leur propriété, ils possèdent une piscine.

J’ai pris un bon bain parfumé, me suis habillée d’une guêpière noire et rouge (comme vous aurez l’occasion de vous en rendre compte j’adore les guêpières), un slip en dentelle noir et rouge, mis mes chaussures à talons, me suis maquillée style BCBG, mis un ensemble tailleur rouge et noir et suis enfin parti pour les rejoindre.

Arrivée vers 14 h 30, je sonnais à la porte de leur grille, celle ci s’ouvrit automatiquement et j’entrais avec ma voiture dans leur cour. Je descendis et me dirigeais vers la porte d’entrée quand celle ci s’ouvrit et Théo m’accueillit. C’est un grand mec de 45 ans, il a une belle grosse moustache, des yeux très bleus, il fait 1,80 m et il est craquant, nu sous sa robe de chambre intentionnellement entrouverte et je pouvais ainsi voir son sexe dont j’allais me régaler pendant toute la soirée. Mais n’anticipons pas.

Il me fit donc entrer chez lui et me présenta à Danielle son épouse. C’est une petite brune de 36 ans aux yeux marrons, avec une poitrine bien faite. Elle ne portait qu’un déshabillé bleu transparent qui me permit de voir que sa chatte était rasée.

Elle me sourit et vint me faire la bise. Mais comme par hasard sa bouche glissa lentement vers la mienne et nos lèvres se frôlèrent. Elle me fixait d’un air espiègle, alors je la pris dans mes bras, la serrais contre moi et l’embrassais avec douceur. Sa bouche s’ouvrit et nos langues se mélangèrent immédiatement dans un long et passionné baiser

Théo lui s’installa prés du bar et nous demanda si nous voulions boire quelque chose avant de continuer à nous embrasser et nous caresser. Lorsque Danielle quitta ma bouche, je pus accepter un verre. Elle me prit la main et m’entraîna vers son canapé où nous nous assîmes l’une contre l’autre. Théo nous ayant servit, vint s’installer lui aussi à côté de moi.

Sa robe de chambre était entièrement ouverte, alors Danielle me demanda que si je voulais le sucer, je ne devais surtout pas me gêner. Ma main prit sa queue qui bandait et je commençais à le branler lentement, puis me baissant, j’amenais ma bouche prés de cette belle queue. Je lui léchais le dessus du gland par de petits coups de langue, fit le tour de son gland et lentement je l’engloutis dans ma bouche. Je le suçais avec toute ma science et je l’entendais soupirer d’aise, je l’entendis dire à Danielle que j’étais une bonne salope de suceuse, compliment qui me ravit bien entendu.

Pendant ce temps là et ne voulant pas être mise sur la touche, Danielle glissa sa main sous ma jupe et me la remonta sur mes hanches, elle me caressa lentement et sensuellement les fesses et à y disposer des bisous. Et là Théo me fit me relever car il eut peur de jouir de suite.

Je me redressais donc, la jupe retroussée sur mes hanches, je retirais ma veste et fit glisser ma jupe à mes pieds, je n’avais plus que ma guêpière et mes bas. Danielle m’attira à elle, fit descendre mon slip et prit mon clito en bouche, je lui caressais les cheveux pendant qu’elle me suçait. Puis retirant mon clito de sa bouche, je m’installais à côté d’elle pour l’embrasser amoureusement tout en nous pelotant. Ma main glissa sous son déshabillé, le fit descendre de ses épaules, et je caressais ses seins, ma bouche remplaça ma main et je lui léchais, mordillais ses tétons. Ma main avait continué son chemin pour arriver à sa chatte ouverte. Je lui caressais son clito, puis enfonçais un doigt dans sa chatte mouillée. Je la branlais ainsi, elle en avait aussi profité pour prendre mon clito en main et me branler. Ne pensez pas que Théo devint inoccupé, il me fit mettre de côté, sa bouche se posa sur mes fesses et sa langue vint s’insérer entre elles et trouva mon trou d’amour où elle me lécha et s’enfonça. J’adore les feuilles de rose, c’est divin ! Après s’être relevé, il m’enfonça un doigt, puis un autre pour m’ouvrir, chose qui ne pose pas de vrai problème, comme vous pouvez vous en douter.

Danielle se mit à jouir sous mes doigts, elle m’emprisonna la main dans sa chatte en râlant de plaisir. Me libérant, je l’abandonnais pour m’occuper de la queue de Théo. Il se coucha sur le canapé et me demanda de me mettre au-dessus de lui. Je lui obéis donc, et nous nous installâmes pour un bon 69, ma croupe relevée.

Nous nous sucions mutuellement, quand Danielle revint harnachée d’un beau gode ceinture… Elle s’installa derrière ma croupe offerte, et lentement elle enfonça son membre artificiel dans mes reins. Je voyais que ce n’était pas la première fois qu’elle s’en servait, elle savait me baiser. Je la sentais bien venir taper au fond de mon ventre, se retirer presque entièrement avant de replonger à fond. Ce régime me fit jouir et je déchargeai mon sperme dans la bouche de Théo… .

Elle se retira de mon ventre et demanda à Théo de la remplacer, de venir vider ses couilles dans mon cul de salope. J’étais bien entendu consentante. Mais avant cela elle voulut que nous nous embrassions tous les trois avec mon sperme dans la bouche de Théo. Nous nous sommes donc roulés un super baiser gluant de mon sperme.

Théo me fit me coucher sur leur table pour être, en restant debout, à la hauteur de mon ventre. Il m’attira à lui, pour que mon cul soit prés du bord, et m’empala d’un seul coup. C’était merveilleux, j’adore avoir une bite dans le ventre qui me baise.
Danielle monta, elle aussi sur la table, s’agenouilla au-dessus de moi, posa sa chatte juste sur ma bouche et je la léchais, mordillant son clito et enfonçant ma langue dans sa chatte.

Théo me baisa de plus en plus fort et dans un dernier élan, il jouit dans mon ventre. Danielle, elle, sous les effets de ma langue jouit de nouveau et m’inonda de sa mouille, elle mouille beaucoup et ce n’est pas désagréable. J’aime bien.
Théo se retira de mon ventre ; Danielle me rendit le droit de respirer, descendit de la table, s’installa entre mes cuisses et me lécha le cul d’où le sperme de son mari commençait à couler.

Danielle proposa que nous puissions nous détendre un peu, et m’amena à la piscine. J’étais embêtée, car je n’avais pas de maillot. Elle me dit que je pouvais y rentrer avec ma guêpière et mes bas, que cela l’exciterait. Je ne pus faire autrement et je la rejoignis dans l’eau. Je faisais attention à ne pas me laisser aller, car je ne voulais pas que ma perruque parte toute seule, j’aurais eu l’air vraiment idiote dans ce cas là. Je nageais un peu la tête hors de l’eau, me reposais vers le bord et Danielle vint se frotter contre moi. Nos bouches se retrouvèrent et nos langues se mêlèrent de nouveau. Nous nous caressions mutuellement, sa main prit mon clito et elle commença à me rebranler doucement, je me remis à bander. Pendant ce temps là, j’avais un doigt enfoncé dans sa chatte et je la baisais ainsi.

Théo arrivant avec des boissons nous surpris ainsi. Il s’assied sur le bord de la piscine entre nous deux et nous présenta sa queue pour que nous la lui sucions ensemble. Nos deux langues le léchaient, le suçaient. Il avait l’air d’apprécier vu l’état de sa queue.

Il se laissa glisser dans l’eau, prit sa respiration et vint me sucer ainsi. C’était la première fois que l’on me faisait une pipe aquatique. Les impressions sont différentes et j’ai vraiment aimé cela.

A bout de souffle il se redressa, me roula une pelle, me fit me retourner et il m’empala sans autre forme de procès. Je le sentais en moi, aller et venir. Oui, j’aime cela une queue qui me baise, je ne pourrai vivre sans !

Danielle ne voulant pas être inactive, sortit de l’eau et vint m’offrir sa chatte trempée à lécher. Je la léchais pendant qu’il me baisait. Mais avant de jouir, il se retira de moi et me proposa de baiser Danielle. Je sortis donc de la piscine toute trempée, ma guêpière et mes bas me collant. Danielle s’allongea, je me mis sur elle. Théo prit mon clito entre sa main et le guida vers la chatte de sa femme. Je le fis entrer dans sa chatte béante et commençais à la baiser. Théo s’allongea sur moi. Sa queue se posa sur ma chatte et s’enfonça de nouveau en moi. Il ne bougeait pas et j’allais en avant dans la chatte de Danielle et me reculant, je m’empalais sur la queue de Théo, c’était bon d’être prise en sandwich. Je ne pus garder longtemps ce jeu et m’enfonçant entièrement dans sa chatte, je jouis en elle. Théo ne profita pour me pilonner vigoureusement et d’un dernier coup de rein il éjacula en moi.

Nous nous séparâmes et nous reposâmes sur leurs chaises longues au soleil. Ainsi nos sous-vêtements purent sécher.

Le soir venant, Danielle se rendit à la cuisine pour préparer un petit repas, je me levais pour l’aider et Théo prépara l’apéritif. Nous le prîmes ensemble, dînâmes et après nous remîmes le couvert jusqu’à ce que la fatigue ait raison de nous.

Je me fis baiser de nouveau par Théo et Danielle. Je la baisais aussi, mais dans son petit cul qui m’inspirait plus que sa chatte. Elle aussi aimait avoir une bite dans le cul. Théo profita de nos deux ventres lorsque nous nous gouinèrent. Enfin, je les quittais vers 1 heure du matin complètement crevée et comblée.

Bisous

Melina

Note du webmaster : Ce récit est le premier d’une série. A l’origine les noms des lieux et des personnages n’avaient pas été changés… Mais que voulez-vous il y en a toujours qui brise le mur de la confidentialité. Aussi après avoir à la demande de l’auteur retiré ses textes, les publions nous de nouveaux en en modifiant tous les noms propres. Notre respect et notre complicité au véritable auteur !

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Melina, travesti amateur 1 – Un après-midi chez Danielle et Théo par Melina

  1. Carantin dit :

    Pas mal du tout ce récit qui sent le vécu et qui nous change un peu des autres récits évoquant ce thème. J’ai une fois eu l’occasion de photographier un travesti, la séance devenant de plus en plus chaude, je me suis retrouvé avec sa bite dans la bouche, et quand il m’a proposé de m’enculer, j’ai accepté. ce n’était pas gratuit mais je ne l’ai pas regretté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>