Les petits plaisirs du quotidien par Serge Virinoviev

Les petits plaisirs du quotidien par Serge Virinoviev

Les petits plaisirs du quotidien

Je me penche sur lui et le regarde,
Au repos ainsi il m’a l’air bien sage,
Lui d’habitude à l’allure si gaillarde
Il attend paisible que je le soulage.

Reposant contre mes bijoux de famille
Il semble somnoler en toute quiétude,
Mais j’ai conscience que déjà il frétille,
Prêt à accepter toutes mes turpitudes.

Mon cher pénis et vieux compagnon
Avec qui longtemps j’ai tout partagé,
Toi que je loue, que je trouve mignon,
Excuse-moi de t’avoir un peu négligé.

Ma main glisse vers toi et te caresse,
Vite tu gonfles, tu deviens phallus,
Appréciant de mes doigts la délicatesse
Et petit à petit tu retrouves ton tonus.

Emmitouflé, protégé par ton prépuce,
Je te démaillote, te découvre le gland,
Rose, luisant, il aimerait que je le suce
Mais je ne le peux et c’est désolant.

Alors pour répondre à ton impatience,
Je te branle ma bite dure et musclée
Et puis satisfaite de mon efficience
Mon ventre tu noies en longues giclées.

Serge Virinoviev

Ce contenu a été publié dans Histoires, Poèmes, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>