Le canapé jubilatoire par Frede24

Le canapé jubilatoire
par Frede24


Le canapé jubilatoire.

Nous étions invités hier soir à un apéro dînatoire pour la pendaison de crémaillère d’une copine. L’histoire s’est terminée à trois heures du mat’. Nous étions claqués et un brin éméchés, ce qui fait que nous nous sommes couchés à peine rentrés et que nous sommes tombés derechef dans un quasi-coma : donc pas de zizi-panpan. Résultat des courses : je me réveille ce matin avec la gaule traditionnelle augmentée d’un trop plein de foutre non expulsé.

Comme toujours, je suis cul nu dans mon salon, tasse de café en main. Cela fait une bonne heure d’horloge que je surfe sur mes favoris d’Internet et que je m’excite sur des clips, des photos et des textes en attendant que ma cochonne se lève. Je me masturbe gentiment pour la laisser récupérer et en imaginant comment je vais la prendre sous peu.

Nous nous sommes offerts il y a quelques semaines une paire de canapés recouverts de tissu en micro fibre rouge, un tissu très doux qui rappelle le velours que je ne me lasse pas de caresser en passant. Ce matin, je frotte machinalement ma queue dressée au dos d’un dossier pour en apprécier la sensualité tout en sirotant mon caoua debout. Cela me rappelle mes premières masturbations de pré-ado.

C’est à cette époque que j’ai découvert l’orgasme et l’éjaculation complètement par hasard. J’avais coutume de chevaucher le dossier d’un fauteuil de la maison et de m’y frotter queue et couilles à poil ou habillé. J’avais en effet remarqué que j’éprouvais parfois un plaisir physique intense en glissant sur la rampe de l’escalier. Je tâchais donc de le reproduire de façon plus confortable à califourchon sur ce fauteuil. Je devais avoir une douzaine d’année et j’ignorais tout du sexe. C’est donc avec une énorme surprise que j’ai fini un jour par jouir de ce petit jeu et par éjaculer abondamment. Encore tremblant de cet orgasme inattendu, j’ai épongé tant bien que mal le sperme répandu qui avait commencé à imprégner le velours de Gênes.

Après avoir compris de quoi il s’agissait, j’ai reproduit maintes fois ce scénario, ce qui fait qu’une légère croûte de foutre séché s’est formée à l’endroit du dossier où j’avais pris l’habitude de me faire du bien. Je n’ai jamais entendu parler par ma mère de ce mystère ménager alors que je la voyais de temps à autre tâter cette partie du fauteuil d’un air perplexe. Elle l’a même reniflée un jour avec curiosité mais sans commentaire.

Ce matin d’excitation à attendre que ma femme quitte les bras de ce coquin de Morphée me ramène à ces temps de délicieuse innocence. Me voilà donc en train de coller plus près de ce canapé suave. J’y frotte ma bite de droite à gauche. Mes couilles épilées suivent voluptueusement le mouvement. Je change de position et me place à une extrémité en faisant mine de prendre une femme debout par derrière. Le dossier est pile à hauteur de mon sexe turgescent au méat duquel perle une goutte de désir. Je vais et je viens avec délice en visualisant le cul offert de ma partenaire préférée. Je n’y tiens plus et je grimpe sur ce canapé et le chevauche comme trente ans plus tôt. Le plaisir est là, doublé de ces réminiscences lointaines. J’y écrase littéralement mon sexe, et mes couilles fraîches viennent titiller mon trou du cul tout chaud. Je m’assoie dessus comme si je pouvais me les enfoncer dans l’anus. Mon pénis est tendu comme un arc. La sensation est totale et me prend du fion au gland. Après quelques minutes de ce petit jeu, je décide de me laisser jouir intensément avec nostalgie et j’éjacule d’un jet puissant qui propulse mon sperme tout chaud et odorant sur toute la longueur du coussin qui n’en demandait pas tant. Un gémissement de bonheur monte du fond de mes entrailles. Une différence cependant : la micro fibre, c’est drôlement plus facile à nettoyer. Et ça ne garde pas de trace !

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le canapé jubilatoire par Frede24

  1. Frank dit :

    Chacun son truc mais je trouve ça bizarre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>