La dame de l’autobus par Serge Virinoviev

La dame de l’autobus par Serge Virinoviev

La dame de l’autobus

Assis face à vous belle et sensuelle dame,
Chaque matin je fantasme dans l’autobus,
Durant ce trajet matinal je vis un drame,
Rêvant de vous offrir un divin cunnilingus.

Ensemble nous voyageons depuis des mois,
Des mois que votre regard croise le mien,
Je suis certain que vous percevez mon émoi
Lors de cet affriolant parcours quotidien.

Avec le temps vous avez entrepris mutine
De laisser peu à peu votre jupe remonter,
Créant chez moi des montées d’adrénaline,
Vos cuisses ainsi offertes me faisant haleter.

Ce matin vous les écartez pour mon plaisir
Et je note que vous ne portez pas de culotte,
Vos yeux sont rivés à la bosse de mon désir,
Je bande et gêné sur mon siège je gigote.

Aussi vous comprenez pourquoi je soupire,
Votre bas-ventre dénudé est une invitation
A ce que la religion n’a cessé d’interdire,
A lécher votre nid d’amour avec dévotion.

Serge Virinoviev

Ce contenu a été publié dans Histoires, Poèmes, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>