Je suis voyeur, et alors ? par Serge Virinoviev

Je suis voyeur, et alors ?
par Serge Virinoviev

Je suis voyeur, et alors ?

Voyeur je dois faire preuve d’imagination
Afin de satisfaire mes pulsions obsédantes,
Toujours à la recherche de cette excitation
Qui me taraude, me poursuit et me hante.

Je suis voyeur certes, mais vous l’êtes aussi,
Pourquoi vous retrancher derrière la morale ?
Regardez-moi, l’indiscrétion m’a bien réussi
Et je m’accommode fort bien du scandale !

Voyeur la ruse m’est sans cesse nécessaire
Pour tenter d’apercevoir subrepticement
Un sein désireux d’un corsage de s’extraire
Ou un cul sous une robe troussée par le vent.

Avant de prétendre que je suis un pervers,
Osez avouer que vous n’avez pas été tentés
Vous aussi de me rejoindre dans mon univers,
Allons cessez donc d’énoncer des absurdités.

Je scrute, j’observe, j’épie et puis je mate,
A l’affût d’ une cuisse, d’une petite culotte
Ou mieux encore d’une belle petite chatte,
C’est ma fixation qui fait que je me tripote !

Ah que j’aime quand vous vous accroupissez,
Quand sous votre jupe mon regard s’aventure,
Car je vous imagine ainsi lorsque vous pissez
Et je bande en vous voyant dans cette posture.

Serge Virinoviev

Ce contenu a été publié dans Histoires, Poèmes, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>