Histoires d’U le vif du sujet par scatpeeboy

Histoires d’U
le vif du sujet
par scatpeeboy

Il entre dans la chambre et découvre l’ambiance, la lumière est dans les tons rouge, le lit trône fièrement au beau milieu de la pièce, il est rond et est recouvert d’une alaise couleur crème.

Elle est là assise en tailleur au bord du lit et semble attendre son destin. Nue et offerte, tel une pomme d’amour, son corps luis et reflète les lampes. Il s’approche et pose ses mains sur les épaules de la fille qui ouvre les yeux et découvre le corps de celui qui va lui faire connaître le sexe d’une autre façon.

Il approche son sexe de ses lèvres et sans un mot elle comprend que ça commence, il prend son sexe entre les doigts et le colle délicatement sur les lèvres entre ouvertes, sa langue vient effleurer le gland et commence à humecter tendrement le membre qui grossit doucement. L’homme prends alors la main droite de la fille et la dirige sur sa fesse droite en lui indiquant la commissure de ses fesses. Elle s’exécute et glisse un doigt entre les fesses pour trouver son anus. Elle avale le sexe d’un coup et cela fait tressaillir l’homme de plaisir. Les doigt fin est huilés de la fille s’insinuent entre les fesses de l’homme et commencent à caresser lentement son anus qui se dilate et se détend doucement.

L’homme est maintenant excité et très entreprenant il saisit les seins de la fille a pleines mains et les malaxe tel du bon pain. Cette sensation douce et soyeuse créée par l’huile qui recouvre tout le corps de la fille met l’homme dans tous ses états et il décide que le moment est venu de montrer que le sexe ne se limite pas a une simple pénétration. Il retire son sexe de la bouche de la fille et le pointe sur ses seins, il fait des va et vient en décalottant son gland, la fille continue à caresser l’anus de l’homme qui se contracte puis se relâche et brusquement quelque gouttes dorées coulent du sexe de l’homme et sont projetées sur le corps huileux et descendent vers le sexe de la fille et se perdent dans les lèvres. Cette sensation est nouvelle et la fille ne semble pas surprise par cet acte que le commun des mortels considère comme sale.

Elle s’approche de la fontaine dorée hésite puis lèche les gouttes qui perlent de ce membre maintenant en érection. Il contrôle le débit pour qu’elle n’en perde pas une goutte. La main droite de la fille est maintenant sous les couilles de l’homme et les malaxe tendrement tandis que sa l’index de sa main gauche est entré dans l’anus de l’homme et fait de petits cercles. L’homme se baisse et embrasse goulûment les lèvres de la fille pour goutter ce nectar qu’il vient de produire. Il lui glisse à l’oreille de se mettre à quatre pattes sur le lit pour qu’il puisse à son tour plonger dans les méandres de son intimité. Elle s’exécute sans attendre car elle sait maintenant que rien ne peut plus l’arrêter, elle est excitée et une larme de plaisir coule de son sexe complètement épilé et coule le long de sa cuisse. Ses fesses sont petites et fermes et quand elle se cambre elles s’ouvrent telle la mer devant moïse. Le spectacle pour l’homme est délicieux, l’anus de la fille est là offert et son sexe est béant de plaisir. Il se met a genoux se penche pour goutter à ce festin de roi. Il glisse sa langue de haut en bas en s’arrêtant sur l’anus entre ouvert de la fille puis y plonge sa langue tel un pieu. Il fait de tout petits cercles pour amadouer ce timide puit à plaisir.

Elle est aux anges et ne peut s’empêcher de pousser de petit cris tel un petit animal blessé, sa main droite est attirée inexorablement vers son sexe qui ne cesse de produire des gouttes de plaisir. Elle glisse l’un de se doigts entre ses lèvres puis s’attarde sur son bouton de plaisir. Il peut alors lui aussi caresser son sexe qui et dressé et fier. Il est temps maintenant de bousculer les habitudes et de mettre en pratique tout ce qu’il avait lu du marquis de Sade. Il se redresse d’un coup et pointe sa queue sur l’entrée du sexe de sa compagne de jeu, il la fait glisser de haut en bas et l’enduit du liquide qui s’en écoule. Il se caresse le sexe avec des mouvements de va et vient pour libérer quelques gouttes dorées et dans une geyser incontrôlable qui éclabousse les fesse de la fille. Il continue mais cette fois ci il entre le bout dans le sexe de la fille qui pousse un petit cri de surprise, il s’abandonne encore une fois mais rien ne sort de ce sexe goulu. Il libère une dernière rasade puis demande à la fille de reculer ses fesses le temps qu’il appuie sa bouche sur le sexe de la fille, il lui demande maintenant d’expulser ce liquide de son antre du plaisir et elle s’exécute et dans une poussée fantastique le vagin et l’anus de la fille s’entre ouvre et dans un fracas libères une tempête d’urine que l’homme à du mal à contenir dans sa bouche. Il avale en quelques goulées puis remonte afin de lécher tout ce qui aurait pu lui échapper. Il glisse son majeur dans l’anus de la fille et fait une rencontre qu’il espérait. Une forme pointue et bien dure est la tout prêt de la sortie et ne demande qu’à être expulsée. Il ne veut pas que tout cela perturbe la fille et décide d’aller doucement vers cette nouvelle façon de pratiquer le sexe.

Il se relève et demande a la fille de se positionner face à lui, assise, elle s’exécute puis ouvre grand la bouche comme pour recevoir le corps du christ.

Suite au prochain épisode si vous réclamez bien sur

Ce contenu a été publié dans Histoires, Récits, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Histoires d’U le vif du sujet par scatpeeboy

  1. Orlando dit :

    Personnages inexistants et référence débile à Sade ! Comment voulez-vous qu’un tel récit fonctionne ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>